Annecy - Nantes (Division 2, 1/4 de finale, match retour)

Quel Match !

Hier soir à la patinoire Jean Régis, les Chevaliers ont disputé une de leurs meilleures prestations de la saison en corrigeant les Pirates de Nantes sur le score sans appel de 9 à 3. C’est devant plus de 800 spectateurs tous équipés d’écharpes du club et de "tap-tap" à l’effigie d'un des sponsors du club, que les Chevaliers, emmenés par leur capitaine et leur coach ont mis le feu à la patinoire et ont une fois de plus démontré que, sur leur glaçon, les Anneciens seront durs à prendre cette saison.

La journée avait commencé plus tôt dans l’après-midi par une collation offerte au Bowl, non loin de la patinoire, suivi dans la foulée par une analyse vidéo du match aller, histoire de corriger les erreurs faites à Nantes et de mettre bien en place la stratégie du match qui peut se résumer en un mot : ne jamais laisser les Corsaires déployer leur jeu.

Premiers tiers : la pression est là, on sent les deux équipes très tendues. Petit à petit la stratégie d’Annecy se met en place et les Chevaliers dominent la rencontre, Les Corsaires sont à la peine et c’est sur une supériorité numérique que les Chevaliers ouvrent le score à 08'16" par Juraj Sadlon. Annecy cadrera 23 fois sur le gardien des Corsaires, qui est très sollicité, et Nantes, seulement trois fois, mais marquera un magnifique but à 17'41" par Radek Hovora. A ce niveau-là, chaque erreur se paye cash et ce but à deux minutes de la sirène rappelle aux Anneciens qu’il ne suffit pas de dominer, encore faut-il ne pas s’exposer aux contres !

Deuxième période : Annecy maintient la pression et Nantes commet trop de fautes, entre autre sur Benjamin Arnaud, qui va les faire tourner en bourrique. Les Chevaliers, dans ce tiers, vont littéralement exploser les Corsaires en marquant 6 buts en 14 minutes. Plus tard le coach des Corsaires dira : « Quand vous mettez en route votre rouleau compresseur, rien ne peut vous arrêter, chapeau Messieurs ! ce soir vous étiez les plus forts ». Pour ne pas sacrifier à la tradition les buteurs sont : Benjamin Arnaud (2fois), Fabrice Lealive (2 fois), Romain Laplace et Yoann Crettenand. A noter que Nantes a pu scorer une fois à 29'32" par l'intermédiaire de Roman Novotny sur une supériorité numérique. Le changement de gardien et le temps mort demandé n’ont aucun effet pour enrayer la rage de vaincre des Chevaliers.

Le public est ravi, les nombreux sponsors présents dans la patinoire sont contents de voir le spectacle et renouvellent leurs engagements pour emmener les Chevaliers au bout de cette aventure, les compagnes des joueurs organisent la Ola dans les tribunes, une ambiance qu’on ne voit pas assez souvent à Annecy, sans compter plusieurs ex-joueurs d’Annecy qui sont venus supporter l’équipe. Cela fait chaud au cœur des bénévoles et des dirigeants qui voient leur travail reconnu et récompensé.

Troisième tiers : Tout le monde sait que le match est plié mais les Chevaliers ne lâchent rien et aggravent encore le score à deux reprises avec Damien Laplace et Romain Pierrel. Les Corsaires ont l’occasion de sauver l’honneur à 59'15" par Vincent Ouellette.

Meilleurs joueurs du match : pour Nantes Radek Hovora et pour Annecy le capitaine Benjamin Arnaud.

Compte-rendu du site officiel des Chevaliers du Lac d'Annecy

Annecy - Nantes 9-3 (1-1, 6-1, 2-1).
Samedi 26 mars 2011 à 20h30 à la patinoire Jean Régis. 800 spectateurs.
Arbitrage de Laurent Vaissaire assisté d'Anne-Sophie Boniface et Éric Brondex.
Pénalités : Annecy 24' (0', 4', 10'+10'), Nantes 20' (6', 8', 6').
Évolution du score :
1-0 à 08'16" : Sadlon assisté de Pierrel et Boldron (sup. num.)
1-1 à 17'41" : Hovora assisté de Langlois Caisse
2-1 à 24'30" : Arnaud assisté de Bolrdon (inf. num.)
3-1 à 26'30" : R. Laplace assisté de Sadlon (sup. num.)
4-1 à 27'21": Arnaud assisté de Leglaive
4-2 à 29'32" : Novotny assisté de Hovora (sup. num.)
5-2 à 31'56" : Crettenand assisté de Mikula (sup. num.)
6-2 à 34'25" : Leglaive assisté d'Arnaud et Pierrel (sup. num.)
7-2 à 38'27" : Leglaive assisté de Boldron
8-2 à 48'02" : D. Laplace assisté de Bussat et Catelin
9-2 à 53'57" : Pierrel (sup. num.)
9-3 à 59'15" : Ouellette asisté de Lecoanet