Chambéry - Français Volants de Paris (Division 2, Poule de maintien, 4e journée)

La hargne de Chambéry…
Mission maintien toujours possible pour les Éléphants, non récompensés de leur combat à Paris la semaine dernière, la revanche était dans l’air. Le contrat est simple pour les Chambériens, il reste 3 rencontres, il faut toutes les gagner et engranger en même temps du goal-average !

Premier tiers vierge…
Chambéry allait dominer l’ensemble du premier vingt, Paris par vifs contres devenant dangereux. Dès le premier coup de sifflet, les Éléphants confisquaient le palet et échouaient sur le gardien suédois adverse. Même la frappe de Grabit ne trompait le cerbère aux trois couronnes (3’42"). Rol puis Escolier s’y essayaient sans succès également (5’20"). La première réaction des Volants était par Blanchard qui mettait en évidence Philippeau (6’44"). Les hockeyeurs de la Cité des Ducs forçaient la décision, mais ni Van Den Abbeele (9’29") ni Frachon, qui venait de remonter la glace (11’21"), ne mettaient en branle le tableau d’affichage. Second contre des Parisiens et Faudot butait sur le dernier rempart local (15’02"). Au réengagement Drewniak héritait de la rondelle mais lançait à côté (15’35"). Paris en zone savoyarde voyait Lamey récupérer le puck juste devant Philippeau qui, d’un réflexe, évitait la sanction (17’41"). Énorme slap ensuite de Bigot de la bleue qui était repoussé par Backo (18’36"). Dernière minute et Van Den Abbeele driblait la défense sans tromper la vigilance du Suédois (19’01").

Chambéry vire devant…
Second vingt et le jeu s’accélérait. Les Éléphants surmotivés tentaient de basculer le fléau. Rol, Escolier et Périllat n’arrivaient pas à ouvrir la marque. Puis, après la moitié de la rencontre, les Chambériens étaient enfin récompensés. En jeu de puissance Marcon catapultait le palet qui traînait au fond des filets (32’32"). Paris faisait le forcing mais tombait contre un grand Philippeau. Amsellem chargeait Philippeau et le faisait sortir de ses gonds. A la Tyson, Philippeau plongeait sur son agresseur et il ne manquait plus que le cordage pour valider le combat de boxe. Le gardien chambérien s’était fait respecter, avait évité la blessure, mais héritait avec son comparse de la joute d’une pénalité de match (36’06"). Angella rentrait donc suppléer son coéquipier. Encouragé par les tribunes, Angella tenait aussi la baraque. Et Chambéry prenait du large. Drewniak infatigable patineur concluait le caviar de Kévin Enselme (38’01"). Après une première période sans pénalité, côté punition aussi le score avait décollé : 37 partout !

Retournement de situation…
Dernière période et le match tournait. Paris revenait à la charge et reprenait le match. Angella repoussait l’échéance mais il s’inclinait. Engström réduisait le score (44’25"), puis égalisait d’un puissant tir en pleine course (56’31"). A moins de deux minutes de la sirène, les Volants prenaient la gagne à des Éléphants dépités : Chauveau inscrivait la troisième réalisation des Parisiens et permettait aux siens de passer devant (58’25"). A l’euphorie de la prise de commandement, le Suédois Engström chambrait le banc chambérien, griffant même avec sa crosse Pesce en plein visage. Retour au jeu et le clan chambérien sortait le gardien pour ajouter un attaquant supplémentaire. Tactique dangereuse et rarement récompensée mais qui fut efficace. Grabit égalisait à une minute de la fin (58’52").
Égalité, la prolongation en mort subite était au programme. Les Éléphants confisquaient carrément le palet et bombardaient l’enclave adverse et, comme symbole sportif, Pesce agressé au dernier but des visiteurs libérait Chambéry d’une victoire au scénario fou mais grandiose.

Chambéry est encore dans la course. Avec ce gain, et à deux rencontres de la fin, les hommes du Président Escolier ne sont qu’à deux points de Vanoise et de la qualification. Le derby de Savoie la semaine prochaine en Cluse Chambérienne sera dés plus attendu !

Chambéry - Français Volants 4-3 (0-0, 2-0, 1-3, 1-0).
Samedi 26 mars 2011 à 20h30 à la patinoire de Chambéry Métropole. 354 spectateurs.
Arbitrage de Kamel Kattouche et Jérôme Moulin.
Pénalités : Chambéry 41' (0', 12'+5'+20', 4', 0'), Français Volants 41' (0', 12'+5'+20', 4', 0').
Évolution du score :
1-0 à 32'32" : Marcon assisté de Enselme (sup. num.)
2-0 à 38'01" : Drewniak assisté de Enselme
2-1 à 44'25" : Engström assisté de uimbard
2-2 à 56'31" : Engström assisté de Faudot et Lamey
2-3 à 58'25" : Chauveau assisté de Lamey et Engström
3-3 à 58'52" : Grabit assisté de Enselme
4-3 à 61'56" : Pesce assisté de Escolier