Lyon - Annecy (Division 2, 1/2 finale, match aller)

Lyon - Annecy / Demi Finale / Hockey Ligue Magnus / Avril 2011Deux ans après avoir échoué aux portes de la Division 1 face à Brest, Lyon est de retour sur la dernière marche pour l'accession. Bien des choses ont changé depuis : Pascal Margerit a succédé à Christer Eriksson, Sébastien Berthet est devenu président de la SASP, et il ne reste que trois joueurs d'alors (Damien Croux, Mathieu Reverdin et François-Henri Désérable).

En face on retrouve une équipe d'Annecy reléguée de Division 1 et qui cherche à tout prix à reprendre l'ascenseur vers le haut. Ce derby de Rhône-Alpes promet donc une belle confrontation, entre deux équipes qui semblent proches sur le papier. La seule incertitude avant la rencontre est vite levée, et c'est bien le jeune gardien Quentin Wargnier qui est lancé dans la mêlée par Pascal Margerit. Ce choix peut paraître osé, en privilégiant un petit gabarit inexpérimenté plutôt que le colosse Daniel Svedin habitué à ces confrontations décisives, mais est bien réfléchi. En effet, le jeune Breton n'a pas encore connu la défaite cette saison !

La première banderille est lyonnaise et annonce déjà la couleur dans ce premier tiers : Lyon démarre tambours battants. À la deuxième minute de jeu, première frayeur pour Cyril Bossier qui perd le palet de vue. Alexander Olsson surgit dans l'enclave mais expédie le palet dans les nuages. Quelques instants plus tard, Bossier va pour la première fois de la soirée au charbon. Mathieu Reverdin, Mike Ruberto et Elvis Zelubovskis – soit la première ligne au complet – mitraillent le portier haut-savoyard qui fait front. L'enjeu ce soir ne semble pas influencer le jeu et les deux équipes ne s'accordent pas de round d'observation. Les premières charges sont musclées, Christophe Vito en fait les frais et peine à se relever.

Les Lions enchaînent mais le tir de Magallon passe à côté d'un filet grand ouvert tandis qu'Alexander Olsson trouve le montant de près (7'). Maxime Catelin écope de la première punition de la soirée pour avoir fait trébucher. Lyon tente de s'installer mais Benjamin Arnaud subtilise le palet à sa ligne bleue. Il remonte la glace à un rythme effréné et, se servant du bon appel de Cédric Boldron, trompe Wargnier à mi-hauteur (0-1, 7'34''). Première occasion, premier but : quel réalisme !

Lyon - Annecy / Demi Finale / Hockey Ligue Magnus / Avril 2011Pas de flottement côté local, les Rhodaniens font le siège de la forteresse protégée par Bossier. Le palet circule bien, tourne autour de la cage, mais impossible de trouver la faille. Lyon domine donc mais court après le score dans un début de rencontre très rythmé, où les arrêts de jeu ne sont pas légion. D'ordinaire, on voit peu la première ligne lyonnaise fore-checker. Mike Ruberto récupère ainsi le palet en zone neutre. Trois passes plus tard le palet est dans la crosse de Thomas Puech à la ligne bleue et ce dernier lance mais ne trouve que la botte de Bossier. Qu'importe, Ruberto est à l'origine et à la conclusion de l'action en reprenant le rebond victorieusement (1-1, 13'24'') !

Annecy bénéficie dans la foulée d'une première supériorité numérique mais peine à s'installer. Ils sont dangereux dans leur registre du soir, les attaques éclaires. Les slaloms dans la défense locale sont ravageurs et donnent sans doute des sueurs froides à Pascal Margerit. Les coéquipiers de Benjamin Arnaud pensent doubler la mise mais Laurent Vaissaire invalide le but car un Annécien campait dans la zone du gardien.

Un peu à l'image de ce premier vingt, la dernière occasion intervient sur le but de Bossier. En infériorité, Mike Ruberto s'échappe avec Elvis Zelubovskis mais ce dernier voit son tir passer à côté. Les deux équipes rentrent donc au vestiaire dos à dos. Bien payé pour Annecy alors que Lyon aurait pu prendre deux ou trois longueurs d'avance avec plus de précision dans le dernier geste.

En dépit d'une première occasion lyonnaise signée Alexander Olsson dans le tiers médian, suite à un une-deux avec son homonyme Robert, la physionomie du match change. Le public de Charlemagne a moins d'occasions à se mettre sous la dent. Le jeu est plus rude, avec deux équipes accrocheuses. Ça bataille énormément dans les bandes, les costauds terminent leurs mises en échec... Autant dire que les deux équipes se neutralisent parfaitement.

Lyon - Annecy / Demi Finale / Hockey Ligue Magnus / Avril 2011En milieu de tiers, bien que peu alerté depuis la pause, Bossier reste attentif lorsque Clément Donsez perd la rondelle derrière sa cage et que Mike Ruberto en profite. Ce même Ruberto l'inquiète en infériorité numérique sur breakaway. Mais ce dernier, sur la glace pour une longue présence, manque de lucidité et de fraîcheur pour tromper le cerbère haut-savoyard. La fin de tiers est annécienne, les Lions sont un peu acculés en défense, et termine la période en infériorité numérique à la suite d'un cinglage de Mathieu Reverdin. La sirène retentit alors, tout est à faire dans le dernier vingt si une équipe veut aborder le match retour avec un avantage.

Annecy démarre donc en powerplay mais les deux tirs en direction du but sont arrêtés sans souci par Wargnier. Les Chevaliers du Lac maintiennent la pression. Cédric Boldron vient défier de près le portier local, du revers. Wargnier fait l'arrêt mais dans un moment de flottement, un défenseur pousse la rondelle dans le but entre ses jambières (1-2, 43'33''). Annecy reprend l'avantage et Lyon doit à nouveau courir après la marque.

Deux tirs des cercles de Matt Ruberto sont stoppés successivement de la botte par Bossier (47'). Juraj Sadlon se retrouve alors au pressing en zone offensive dans la continuité de ces deux tirs. Il récupère le palet devant le banc lyonnais, le conserve au milieu de trois défenseurs plutôt passifs et trouve Boldron qui arrive au deuxième poteau pour tromper Wargnier (1-3, 47'36''). Annecy fait le break ! Il faut souligner le travail sur ce but de Sadlon dont la passe est lumineuse.

Sur une pénalité différée Andrew Bonello, plutôt discret ce soir, trouve le plastron de Bossier. Les tirs pleuvent sans succès. Désormais à cinq contre trois, les Lions font bien circuler la rondelle mais tels des roseaux, les Annéciens plient mais ne rompent pas ! Et d'une double supériorité, les Lyonnais passent à une doublé infériorité en quelques instants. On peut alors légitimement craindre le pire pour eux. Il n'en est rien et de retour à une phase à quatre contre quatre, Croux lance de la pointe sur Bossier. Situé dans l'enclave, Alexander Olsson plonge, reprend le rebond et réduit l'écart (2-3, 53'54'').

Lyon-Annecy DLyon - Annecy / Demi Finale / Hockey Ligue Magnus / Avril 2011emi Finale Avril 2011Les dernières occasions du match sont pour Thomas Puech de la ligne bleue et pour Mike Ruberto en contournant la cage mais Cyril Bossier les frustre, encore et encore. La fin de rencontre se joue d'un but à l'autre, les protagonistes jetant leurs dernières forces dans la bataille sans pour autant faire évoluer le marque au tableau d'affichage.

Annecy gagne donc une bataille, mais pas encore la guerre. Leur opportunisme a fait la différence ce soir et leur offre donc un but d'avance en marge du match retour, exceptionnellement programmé dimanche soir à 19h40. Dans la formule actuelle de la D2, aucune équipe qui a perdu à domicile au match aller des demi-finales n'a réussi à renverser la vapeur pour parvenir en finale. Les statistiques ne jouent pas en la faveur des Lions, à eux de prouver qu'ils peuvent entrer dans l'histoire du hockey lyonnais...

Désignés meilleurs joueurs de la rencontre par les entraîneurs : Mike Ruberto (Lyon) et Cyril Bossier (Annecy).

Commentaires d'après-match :

Pascal Margerit (entraîneur de Lyon) : « Mon sentiment est mitigé. J'ai vu une belle équipe en face. On s'écroule physiquement sur la fin, Annecy c'est très solide. Rien n'est fait avant le match retour. On se met trop de pression à domicile, on est meilleur à l'extérieur. À ce niveau de la compétition, il faut plus jouer en première intention. On marque sur des rebonds ce soir, mais on pêche à l'offensive en ratant des breaks par exemple. Les deux buts encaissés en supériorité numérique nous font mal, Annecy défend très bien à quatre. J'ai dit aux joueurs de relever la tête dans le vestiaire. L'an passé nous avions gagné le premier match en quart de finale à Anglet mais avions été éliminés à domicile. Dimanche, la pression aura changé de camp. »

Damien Croux (défenseur et capitaine de Lyon) : « Le premier sentiment est de la frustration. Je ne pense pas que nous ayons été moins bons qu'Annecy ce soir. On a légèrement dominé, on prend les buts sur des erreurs. Avec un but de retard, c'est toujours possible de gagner. On manque d'efficacité devant la cage ce soir, on tire deux fois plus qu'eux au but, et pourtant on perd. On n'a plus à calculer maintenant, il faudra jouer à fond. On sait que si on gagne, on décrochera au moins les prolongations. »

Galerie de photos : http://lyon.actuhockey.net/galerie,26/album,30/

 

Lyon - Annecy 2-3 (1-1, 0-0, 1-2)
Samedi 2 avril 2011 à 20h30 à la patinoire Charlemagne. 2409 spectateurs.
Arbitrage de Laurent Vaissaire assisté de Jérôme Moulin et Guillaume Florentin.
Pénalités : Lyon 12' (4', 4', 4'), Évry 30' (4', 6', 10'+10').
Évolution du score :
0-1 à 07'34" : Arnaud assisté de Sadlon (inf. num.)
1-1 à 13'24" : Mi. Ruberto assisté de Zelubovskis
1-2 à 43'33" : Boldron
1-3 à 47'36" : Boldron assisté de Sadlon (inf. num.)
2-3 à 53'54" : A. Olsson assisté de Croux et R. Olsson

 

Lyon

Gardien : Quentin Wargnier.

Défenseurs : Thomas Puech – Andrew Bonello ; Damien Croux (C) ou Martin Croguennec – Matt Ruberto ; Nicolas Deshaies – François-Henri Désérable.

Attaquants : Elvis Zelubovskis – Mathieu Reverdin (A) – Mike Ruberto ; Alexander Olsson – Robert Olsson – Baptiste Frioux ; Adryan Serrano (A) – Mathieu Combe – Dorian Duchosal ; Frédéric Figon – Paulin Jouanin – Arnaud Magallon.

Remplaçants : Daniel Svedin (G), Charly Cirgues.

Annecy

Gardien : Cyril Bossier.

Défenseurs : Christophe Vito – Yoann Crettenand ; Juraj Sadlon – Clément Donsez ; Thomas Eischen – Guillaume Le Masson.

Attaquants : Thomas Bussat (A) – Maxime Catelin (A) – Damien Laplace ; Fabrice Leglaive – Cédric Boldron – Benjamin Arnaud (C) ; Vladimir Mikula – Romain Pierrel – Romain Laplace.

Remplaçants : Benjamin Accarier (G), Sacha Brunet, Jordan Fata.