L'équipe-type des play-offs de Ligue Magnus

OLSSON_Jens_100911_270Marc-André Thinel a évolué à son meilleur niveau, c'est-à-dire celui du joueur dominant de Magnus. Lorsqu'il allie son engagement physique à son talent et à sa vision, l'esthétique et l'efficacité se rejoignent pour former une alchimie insurpassable.

Dans les play-offs, il y a des joueurs qui atteignent leur pinacle, et d'autres qui se révèlent. C'est le cas de David Cayer, qui a connu une saison à l'image de son équipe de Strasbourg : des débuts très intéressants, un déclin de plus en plus marqué, puis des play-offs exceptionnels. Son pic de performance, qui lui a permis de doubler en séries son total de buts de saison régulière, doit beaucoup à la présence à ses côtés de Jan Cibula, à l'immense expérience des grands rendez-vous en Extraliga slovaque.

L'autre atout slovaque de Strasbourg, c'est le gardien Vladimir Hiadlovsky, qui a su remporter un duel difficile avec Quemener et frustrer l'attaque d'Angers qui ne manque pourtant pas d'atouts. Il mérite donc ce titre de meilleur portier des play-offs, devant un Lhenry lui aussi souvent décisif, à l'exception d'un match raté à Amiens.

Certains n'ont pas eu besoin de vivre tous les play-offs pour les marquer de leur empreinte. Teddy Da Costa, absent un temps en raison d'adducteurs douloureux, est revenu très fort jusqu'à sa consécratuon au dernier match de la finale. Quant à Pasi Petriläinen, il a donné une immense impulsion à la défense strasbourgeoise, grand patineur et solide relanceur. Sa blessure au premier match a clairement affaibli son équipe.

Mais y avait-il quelque chose à faire contre cette équipe de Rouen, avec ses centres canadiens Mallette et Guénette, habitués de l'excellence, et sa défense homogène avec des références suédoises comme Holmqvist, toujours présent en play-offs, et Olsson, si brillant dans ses montées avec le palet que l'ascension le conduira jusqu'en DEL ?

Rien sans doute, même si Amiens avait grandement essayé auparavant, conduit par un Kevin Hecquefeuille au sommet de son (nouvel) art (de défenseur).

Première équipe-type : Vladimir Hiadlovsky (Strasbourg) ; Jens Olsson (Rouen) - Pasi Petriläinen (Strasbourg) ; Marc-André Thinel (Rouen) - Carl Mallette (Rouen) - David Cayer (Strasbourg).

Deuxième équipe-type : Fabrice Lhenry (Rouen) ; Johan Holmqvist (Rouen) - Kevin Hecquefeuille (Amiens) ; Jan Cibula (Strasbourg) - François-Pierre Guénette (Rouen) - Teddy Da Costa (Rouen).