Suède - Allemagne (Euro Hockey Challenge, match 3)

La Suède a battu deux fois la Lettonie en ouverture du nouvel Euro Challenge, avant de recevoir l'Allemagne qui est la seule équipe à les devances pour l'instant au classement. Le bilan de la première saison du sélectionneur Pär Mårts est actuellement de 8 victoires en 11 matches, et la préparation du Mondial sous le signe du rajeunissement s'annonce bien.

Face à des Allemands qui prennent des pénalités d'entrée de jeu, la Tre Kronor domine immédiatement, et seul le gardien Dmitri Pätzold retarde l'échéance. Au lieu de subir le pressing adverse pendant qu'ils changent de ligne, les Suédois en profitent pour renverser le jeu vers Patrik Zackrisson à la bleue sur l'aile gauche. Cette contre-attaque est ultra-rapide : centre pour Björn Melin en troisième homme qui réoriente le palet arrivé dans ses patins et sert Nicklas Lasu au second poteau (1-0). Lasu, convoqué pour la première fois la semaine dernière après une bonne saison à Frölunda, marque ainsi son premier but international avec cette déviation en cage  ouverte.

En deuxième période, l'Allemagne semble mieux dans son match, et Schütz ou Gogulla se créent des occasions. Mais elle gâche tout par une mésentente entre Pätzold et son défenseur derrière la cage. Leur collision offre le palet à Sebastian Karlsson, qui le donne aussitôt à Pontus Petterström face aux filets vides (2-0). Auteur d'un hat-trick face aux Lettons, Petterström inscrit ainsi son troisième but en quatre sélections.

Cette réussite de nouveaux visages est-elle encourageante pour la Suède ? Pas vraiment. Elle masque une prestation globalement décevante. En l'absence de Magnus Johansson blessé, la défense manque d'un référent d'expérience et se cherche des cadres. On pensait que Staffan Kronwall serait l'un d'eux, mais il paraît hors de forme ce soir. Son retard au repli défensif provoque le but allemand en laissant un 3 contre 2 parfaitement transformé en 2 contre 1 par Christoph Gawlik. La finition d'école est ensuite assurée par Thomas Greilinger à la passe et le défenseur Florian Kettemer au but (2-1). Comme pour ses collègues suédois, c'est son premier but en sélection et il n'a eu qu'à finir l'action, mais la reprise était jolie et dans un timing parfait.

La confrontation entre les deux leaders provisoires de l'Euro Challenge a accouché d'un tout petit match. Avec 12 joueurs de moins de 23 ans, la Suède n'a pas su cette fois compenser l'absence des vétérans comme Mårtensson et Weinhandl qui ont décliné l'invitation. Malgré la victoire, elle a peu de satisfactions à faire valoir. On peut en citer deux. Viktor Fasth, le héros de l'étonnant parcours du promu AIK (demi-finaliste), a bien réussi ses débuts en équipe nationale dans les cages. Andreas Jämtin, qui avait demandé une semaine supplémentaire de repos pour se soigner avant de rejoindre la sélection, a fait une bonne entrée. Il en faudra plus.

Commentaires d'après-match

Nicklas Lasu (attaquant de la Suède) : "J'ai passé le premier match sur le banc, mais depuis je joue sur la quatrième ligne. Je travaille, je charge et je donne tout ce que j'ai à chaque présence. J'étais à la fin d'une présence quand la première ligne est arrivée, nous avons eu un 3 contre 2, je suis allé au but et j'ai reçu une bonne passe de Melin. Bien sûr, j'ai gardé le palet. Je ne serai certainement pas aux championnats du monde, mais j'ai le temps pour moi et j'espère revenir souvent en Tre Kronor dans le futur."

Uwe Krupp (entraîneur de l'Allemagne) : "Au premier tiers, nous avons du d'abord nous habituer au rythme international très élevé de la Suède. Nous nous sommes cependant bien battus et au dernier tiers nous avons même dominé pendant de longs moments. L'équipe a livré une performance convaincante et nous aurions mérité un point."

 

Suède - Allemagne 2-1 (1-0, 1-0, 0-1)
Mercredi 6 avril 2011 à 19h30 à Halmstad. 3137 spectateurs.
Arbitrage de Owe Luthcke et Per Gustav Solem (NOR) assistés d'Emil Ryd et Henrik Pihlblad (SUE).
Pénalités : Suède 6' (0', 0', 6') ; Allemagne 10' (6', 4', 0').
Tirs : Suède 34 (12, 17, 5) ; Allemagne 29 (5, 7, 17).

Évolution du score :
1-0 à 15'24" : Lasu assisté de Melin et Zackrisson
2-0 à 32'04" : Petterström assisté de S. Karlsson et Widing
2-1 à 52'02" : Kettemer assisté de Greilinger et Gawlik


Suède

Gardien : Viktor Fasth.

Défenseurs : Stefan Johansson - Oscar Eklund ; Henrik Tömmernes (2') - Mattias Ekholm ; John Klingberg - Staffan Kronwall.

Attaquants : Björn Melin - Patrik Zackrisson (2') - Andreas Jämtin ; Jacob Silfverberg - Anton Lander - Martin Thörnberg ; Daniel Brodin - Sebastian Karlsson - Pontus Petterström ; Jesper Fasth (2') - Johan Larsson - Nicklas Lasu ; Daniel Widing.

Remplaçant : Mark Oduya (G).

Allemagne

Gardien : Dimitri Pätzold.

Défenseurs : Robert Dietrich - Justin Krueger (2') ; Florian Kettemer - Benedikt Kohl ; Nicolai Goc - Kevin Lavallée ; Tobias Draxinger (2') - Dennis Reul (2').

Attaquants : Philip Gogulla - Christoph Ullmann - Michael Wolf ; Christoph Gawlik - Alexander Barta (2') - Thomas Greilinger ; Jerome Flaake - Felix Schütz - Frank Mauer ; John Tripp - Marcus Kink (2') - Manuel Klinge.

Remplaçant : Dennis Endras (G).