Danemark – Norvège (Euro Hockey Challenge, match 3)

GROTNES_Pal-100513-188Le nouveau "Challenge" en est surtout un pour les équipes les moins bien classées dans la hiérarchie mondiale, qui ont une faible densité et n'ont pas tous leurs joueurs disponibles dès début avril. On a vu le résultat pour l'Autriche en Allemagne, et on pouvait s'attendre à pire pour le Danemark, très dépendant en général de ses titulaires. Pourtant, les Danois ont réussi à gagner (aux tirs au but) en Suisse, un adversaire qu'ils n'avaient jamais battu !

Cette profondeur de banc inattendue doit être démontrée désormais à domicile face à un adversaire plus complet : la Norvège a déjà la moitié de son équipe du dernier Mondial à disposition, alors que le Danemark ne compte que six joueurs ayant participé au quart de finale historique de 2010.

Le début de match est rassurant : le Danemark est solide, particulièrement en infériorité, et le seul domaine défaillant est le jeu de puissance. C'est pourtant dans cette situation de jeu qu'il fait la différence en fin de deuxième période : un but vraiment horrible pour Pål Grotnes, car l'ancien gardien de Clermont-Ferrand n'aurait jamais dû laisser passer sous sa botte ce tir croisé à ras glace de Nicklas Hansen (1-0).

Au retour sur la glace, les Danois ont un peu trop d'allant et se prennent une contre-attaque alors qu'ils sont allés à quatre en fond de zone. Mats Mostue fixe le défenseur restant et centre pour Mats Rosselli Olsen qui se présente seul face au gardien Patrick Galbraith. Celui-ci tente alors de se coucher en travers, un mouvement que ne craint guère l'attaquant qui tire aussitôt dans les filets (1-1).

LASSEN_Stefan-100516-488La Norvège domine maintenant ce troisième tiers-temps. Les Danois perdent leurs duels, y compris aux mises au jeu : leur capitaine Morten Green est battu dans sa zone face à Ken André Olimb qui donne le palet en retrait à la bleue pour un lancer balayé en lucarne d'Alexander Bonsaksen (1-2).

Les Norvégiens accumulent les pénalités en cette fin de match, mais le Danemark n'en profite pas. Il prend même un but-gag. Galbraith contrôle un dégagement avec sa crosse pour le laisser à son défenseur Philip Hersby, mais Mads Hansen arrive à toute vitesse, s'empare de la rondelle derrière la cage et l'envoie dans l'angle au premier poteau (1-3). Le Danemark joue ensuite à 5 contre 3 et croit enfin trouver la faille. Stefan Lassen feinte le lancer et délivre une passe à gauche pour un tir en angle fermé qui transperce un Grotnes encore très mal positionné : même si la lumière de but s'est allumée, le palet n'a cette fois touché que le poteau.

Toujours sans solution en powerplay, les Danois sortent leur gardien pour évoluer à 6 contre 4. Lassen ne parvient pas à contrôler un palet capricieux à la bleue, et surtout il se fait totalement dépasser par Martin Røymark qui, malgré un plongeon désespéré mais trop court de hersby, part marquer seul dans les filets déserts (1-4).

Prestation décevante du Danemark, où seule la première ligne paraît sûre d'aller au Mondial, même le Russo-Danois Kirill Starkov de retour en grâce. En défense, Michael Eskesen a reçu les compliments du coach et Kasper Jensen a été le seul à rivaliser dans les bandes alors que ses collègues étaient dominés physiquement. Quant aux gardiens, de part et d'autre, ils n'ont pas réhabilité la réputation médiocre des portiers norvégiens et danois...

Commentaires d'après-match

Per Bäckman (entraîneur du Danemark) : "Kirill Starkov a joué un grand match sur la première ligne. Il a progressé en tant que joueur et en tant qu'homme. La deuxième ligne a été trop faible, elle a perdu les duels et a peu créé devant. Michael Eskesen est en forme en ce moment, il a amélioré sa cote. Ce n'est pas l'arrière le plus fort physiquement mais il est malin et fait de bonnes passes. Parmi les nouveaux joueurs, Frederik Storm a été le meilleur."

 

Danemark – Norvège 1-4 (0-0, 1-0, 0-4)
Jeudi 7 avril 2011 à la Scanel Hockey Arena de Rødovre. 1850 spectateurs.
Arbitrage d'Alfred Hascher et Christian Oswald (ALL) assistés de René Jørgensen et Claus Hansen (DAN).
Pénalités : Danemark 16' (10', 2', 4'), Norvège 34' (6', 6', 12'+10').
Tirs : Danemark 19 (6, 5, 8), Norvège 29 (5, 12, 12).

Évolution du score :
1-0 à 28'14" : N. Hansen assisté de Villadsen et Green (sup. num.)
1-1 à 42'53" : Roselli Olsen assisté de M. Hansen et Mostue
1-2 à 51'14" : Bonsaksen assisté d'Olimb et Huse
1-3 à 56'58" : M. Hansen assisté de Koivu
1-4 à 59'30" : Røymark assisté de Follestad


Danemark (2' pour surnombre)

Gardien : Patrick Galbraith.

Défenseurs : Michael Eskesen - Stefan Lassen (A, 2') ; Philip Hersby (4') - Kasper Jensen ; Nicklas Hansen - Phillip Bruggisser ; Daniel Villadsen.

Attaquants : Nicklas Hardt (4') - Morten Green (C) - Kirill Starkov ; Kasper Degn - Thor Dresler (A) - Lasse Lassen ; Frederik Storm - Morten Andreasen - Steffen Frank ; Steffen Nielsen (4') - Sune Hjulmand - Olafur Gunnarsson.

Remplaçant : Simon Nielsen (G).

Norvège (2' pour surnombre)

Gardien : Pål Grotnes.

Défenseurs : Erik Follestad - Eerikki Koivu (2') ; Aleksander Rindal - Mats Mostue ; Lars Løkken Østli (4') - Alexander Bonsaksen (A, 2') ; Stefan Espeland (2') - Brede Csiszar.

Attaquants : Lars Erik Spets - Martin Huse - Lars Erik Hesbråthen ; Mads Hansen - Mats Rosselli Hansen - Knut Henrik Spets ; Morten Ask (A, 2') - Martin Røymark (C, 2') - Mats Frøshaug (2') ; Martin Laumann Ylven (6'+10') - Ken André Olimb - Anders Fredriksen ; Andreas Martinsen.

Remplaçants : Lars Haugen (G).