Italie - France (match international, à Asiago)

LHENRY_Fabrice-100509-244La relégation du championnat du monde, subie une fois de plus face à la France, a logiquement marqué la fin d'une génération pour l'Italie. Ce soir, à la première pause du match contre ces mêmes Français, cinq joueurs retraités internationaux sont ainsi célébrés pour leurs bons et loyaux services : Roland Ramoser, un des tout meilleurs joueurs italiens de l'histoire, mais aussi Giorgio De Bettin, Carlo Lorenzi, Stefano Margoni et l'idole locale John Parco, l'Italo-Canadien qui est devenu entre-temps assistant-coach de l'équipe nationale.

Les hommages n'ont cependant qu'un temps, car l'Italie a un Mondial de division I (à Budapest) à préparer si elle veut revenir dans l'élite. Après une victoire et une défaite contre la Pologne, ces deux confrontations face à la France constituent la dernière étape de sa préparation.

Les Français, eux, commencent seulement leur regroupmement, mais cela ne l'empêche pas d'imprimer le rythme dès la première période. La première occasion est un tir croisé de Mathieu Leblond, pas convoqué initialement mais appelé en appoint après le forfait de Damien Fleury. Le premier tir italien dangereux attend la quatorzième minute, par Ingemar Gruber de la ligne bleue. Alors que la France est en supériorité numérique après une charge incorrecte de Watson, Luca Felicetti réussit cependant à s'échapper en solitaire, mais Fabrice Lhenry remporte son duel.

Au deuxième tiers-temps, la France a encore l'avantage territorial, mais l'efficacité est italienne quand un tir soudain d'Armin Helfer côté gauche trompe Lhenry (1-0, 24'05"). Les hommes de Henderson et Pousse repassent à l'attaque avec Bachet. Mais l'Italie se défend bien et reste menaçante, notamment par un bon jeu de transition d'Andreas Lutz qui envoie le rapide Scandella en contre, mais Lhenry détourne. À quatre contre quatre après une altercation Felicetti/Lampérier, Moisand tente de dévier un tir de Roussel, puis une pénalité de Scandella donne 45 secondes de 4 contre 3 à la France. Tragust résiste cependant à l'artilleur Hecquefeuille. À trois minutes de la fin de la période, Teddy Da Costa s'immisce dans la défense locale et tire... sur le poteau droit.

La France est donc toujours menée d'un but, et presque de deux sur une action d'Ansoldi... mais c'est alors elle qui part en contre-attaque et égalise par Julien Desrosiers (1-1, 41'29"). Le jeu va d'une cage à l'autre et peut basculer à tout moment. Le défenseur italien Andreas Lutz est dans tous les bons coups offensifs, mais sa déviation devant la cage est captée par un bon réflexe de Lhenry. Thomas Tragust n'est pas en reste avec un double arrêt sur Desrosiers à deux minutes et demie de la fin.

Les deux gardiens conservent leurs cages inviolées pendant les cinq minutes de prolongation à quatre contre quatre, mais aux tirs au but, Hecquefeuille, Meunier et Desrosiers ne laissent aucune chance à Tragust. La France entame victorieusement sa campagne, en attend la revanche demain.

 

Italie - France 1-2 aux tirs au but (0-0, 1-0, 0-1, 0-0, 0-1)
Samedi 9 avril 2011 à l'Odegar d'Asiago.
Arbitrage de Luca Cassol et Michele Gastaldelli (ITA) assistés de Luca Zatta et Marco Stella (ITA).
Penalités : Italie 14' (2', 6', 6', 0') ; France 12' (0', 4', 8', 0').
Tirs : Italie 33 (8, 10, 13, 2) ; France 49 (15, 16, 12, 6).
Évolution du score :
1-0 à 24'05" : Helfer assisté de Scandella
1-1 à 41'29" : Desrosiers assisté d'Arrossamena
Tir au but décisif : Hecquefeuille.


Italie

Gardien : Thomas Tragust.

Défenseurs : Trevor Johnson, Armin Helfer, Roland Hofer, Ingemar Gruber, Matthew De Marchi, Stefano Marchetti, Andreas Lutz, Armin Hofer.

Attaquants : Diego Iori, Patrick Iannone, Jonathan Pittis, Giulio Scandella, Ryan Watson, Luca Felicetti, Alexander Egger, Marco Insam, Luca Ansoldi, Nicola Fontanive, Manuel De Toni, Michael Souza.

Remplaçant : Andreas Bernard (G).

France

Gardien : Fabrice Lhenry.

Défenseurs : Johan Auvitu, Vincent Bachet, Nicolas Besch, Kévin Hecquefeuille, Maxime Moisand, Thomas Roussel, Teddy Trabichet.

Attaquants : Nicolas Arrossamena, Teddy Da Costa, Julien Desrosiers, Laurent Gras, Brian Henderson, Loïc Lamperier, Laurent Meunier, Damien Raux, Jérémie Romand, Luc Tardif, Sacha Treille, Matthieu Leblond.

Remplaçant : Ronan Quemener (G).