Suisse - Russie (Euro Hockey Challenge, match 3)

Retrouvailles manquées

BEZINA_Goran-20100508-191Les organisateurs de ce Suisse-Russie à Fribourg avaient bien sûr une idée derrière la tête : le retour de Slava Bykov dans la ville qu'il a marquée de son empreinte et où il est encore aujourd'hui une idole. Mieux encore, l'entraîneur russe aurait pu y affronter son fils Andrej, qui a la nationalité suisse.

Le plan n'a malheureusement pas pu se réaliser. Le père Bykov est toujours impliqué dans les play-offs de KHL, où il a atteint pour la première fois la finale. Quant au fils, il a pris un choc au dernier match et souffre de maux de tête. Désolé pour les 6000 spectateurs : il n'y a donc pas de Bykov, ni sur la glace ni sur le banc.

Ils assistent quand même à un match de belle intensité. Un choc de géants ? Le mot est juste à la troisième minute, quand l'attaquant de 196 cm Ryan Gardner bute sur le gardien de 200 cm Vassili Koshechkin. Peu à peu, les Russes prennent l'avantage et font tourner le palet avec leur technique magistrale. Les champions du monde juniors Tarasenko et Panarin sont les plus en vue, et ils frappent tour à tour le poteau. L'autre Russe en évidence est Maksim Rybin, physique mais aussi technique sur une action individuelle d'éclat.

À cette supériorité individuelle russe, la Suisse oppose son collectif, discipliné et combatif dans les duels, et son gardien Tobias Stephan, serein et concentré. Et comme les Russes ne brillent pas par leur repli défensif, les contre-attaques sont explosives. Goran Bezina lance ainsi parfaitement Martin Plüss qui contourne le jeune défenseur Chudinov et feinte Koschechkin avec classe (1-0).

À défaut des Bykov, le héros local est Julien Sprunger, qui se présente face au gardien en début de deuxième période, mais se fait rattraper au dernier moment par un défenseur. Il faut pas moins de quatre avantages numériques - et deux contres en infériorité de Paul Savary - avant que la Russie finisse par égaliser, sur un boulet de canon de Rybin en lucarne (1-1).

Les jeunes talents russes sont toujours remuants. Tarasenko élimine trois Suisses sur la même action et réussit à tirer en déséquilibre, et son collègue Panarin marque sur le rebond... mais le coup de sifflet a déjà retenti. C'est finalement la Suisse qui repasse devant juste avant la sirène : géniale passe transversale de Plüss et revers sous la barre de Gardner (2-1).

Un but avant la pause, et un autre après. Thibaut Monnet s'impose dans la mêlée formée dans le slot (3-1). Le fabuleux Tarasenko réplique une fois de plus avec une action individuelle conclue d'un tir du poignet magnifique (3-2). La Suisse continue de pratiquer son hockey offensif et dirigé à la cage, et Morris Trachsler marque le dernier but après une belle action de Lötscher (4-2).

Même avec ses jeunes talents offensifs et non ses attaquants confirmés, la Russie était plus rapide et plus technique, mais la Suisse a remporté une victoire méritée grâce à une prestation équilibrée : bon placement défensif dans sa zone, transitions rapides et suivies collectivement y compris par les défenseurs, et bon travail physique dans le fond de la zone adverse.

Goran Bezina, qui fêtait sa 150e sélection, a signé un très bon match à cette occasion. Il a plutôt bien patiné, il n'a pas commis d'erreurs, il a réussi de très belles sorties de zone et a su se joindre à l'offensive au bon moment.

Désignés joueurs du match : Tobias Stephan pour la Russie et Vladimir Tarasenko pour la Russie.

 

Suisse - Russie 4-2 (1-0, 1-1, 2-1)
Vendredi 8 avril 2010 à la FKB Arena de Fribourg. 6000 spectateurs.
Arbitre de Nadir Mandioni et Karol Popovic (SUI) assistés de Daniel Zosso et Andreas Kohler (SUI).
Penalités : Suisse 10' (0', 8', 2') ; Russie 6' (2', 2', 2').
Tirs : Suisse 32 (12, 12, 8) ; Russie 28 (10, 12, 6).

Évolution du score :
1-0 à 17'33" : Plüss assisté de Bezina et Seger
1-1 à 31'26" : Rybin assisté de Korneev et Gorovikov (sup. num.)
2-1 à 39'46" : Gardner assisté de Plüss et Vauclair
3-1 à 40'58" : Monnet assisté de Sprunger et Ambühl
3-2 à 44'47" : Tarasenko assisté de Rylov
4-2 à 52'19" : Trachsler assisté de Lötscher


Suisse

Gardien : Tobias Stephan.

Défenseurs : Goran Bezina (+1, 2') - Mathias Seger (+2, 2') ; Julien Vauclair (+2) - Philippe Furrer (+1, 2') ; John Gobbi (+1) - Beat Gerber (2') ; Simon Lüthi.

Attaquants : Ivo Rüthemann (+2) - Martin Plüss (+2) - Ryan Gardner (+2) ; Julien Sprunger (+1) - Andreas Ambühl (+1) - Thibaut Monnet (+1) ; Simon Moser (+1) - Morris Trachsler (+2) - Kevin Lötscher (+1) ; Daniel Rubin (2') - Paul Savary - Thomas Déruns ; Sandy Jeannin.

Remplaçant : Benjamin Conz (G).

Russie

Gardien : Vassili Koschechkin [sorti à 59'04"].

Défenseurs : Konstantin Korneev (-2) - Nikolaï Belov (-1) ; Aleksei Emelin (-2) - Denis Grebeshkov (-2, 2') ; Yakov Rylov (+1) - Roman Derlyuk (+1) ; Vyacheslav Buravchikov - Maksim Chudinov (-1).

Attaquants : Maksim Rybin (-1) - Konstantin Gorovikov (-2) - Denis Parshin (-2, 2') ; Anton Glinkin (-2) - Andrei Popov (-2) - Denis Kokarev (-1) ; Artemi Panarin (+1) - Vadim Shipachev (+1) - Vladimir Tarasenko ; Nikita Dvurechensky (-1) - Ilya Zubov - Evgeni Artyukhin (2').

Remplaçant : Ivan Kasutin (G).