Grande Bretagne - France (Championnat du monde féminin, division II, 4e journée)

2011-04-09_Fminine_GB-Fra1Rester au contact

 Vaincues par le Danemark et la République Tchèque sur des scores importants, la Grande-Bretagne parait être l'équipe la lus faible de la compétition. Un seul moyen de créer l'exploit : battre la France sur sa propre glace. Mission impossible ou presque si l'on prend en compte le match amical joué au Havre juste avant la compétition (9-2 pour la France). Les Françaises se doivent de réaliser un bon match et de se mettre en confiance avant la rencontre finale face aux Tchèques.

Dès le début du match les rôles sont distribués. Les deux équipes présentent un jeu rapide et se créent des occasions. Mais La France prend le dessus et va dominer les débats. La gardienne brittanique Nicole Jackson est employée assez rapidement. Elle signe un très beau match, présente sur les palets bien qu'elle laisse quelques rebonds. Sa défense est volontaire et va tenir les Françaises en respect près de la moitié de la rencontre.

Mais il est une autre raison pour que le score demeure 2011-04-09_Fminine_GB-Fra2vierge. Elle vient de l'équipe de France elle-même. Ce sont les déchets dans le contrôle du palet. Passes mal ajustées, mauvais contrôle à la réception ou bien plus inquiétant : perte de contrôle dans la palette. Difficile d'inquiéter le portier adverse dans ces conditions. Bien sûr, on note toujours des exceptions comme Soline Fohrer ou Athéna Locatelli, dont le mains sont plus sures. Il faut donc attendre une supériorité numérique de plus de deux minutes (les Anglaises sont pénalisées coup sur coup) pour ouvrir la marque. Dans le jeu de supériorité, Betty Jouanny réussit une passe traversant le carré adverse pour Lore Baudrit qui tire sans contrôle et passe le palet au-dessus de l'épaule de la gardienne (0-1 à 29'13"). Toutefois, le jeu de puissance laisse à désirer de par la qualité des passes et la vitesse d'exécution. Après avoir gâché une situation à 5 contre 3, la situation empire à 5 contre 4. En effet les Françaises se font contrer un tir par Alice Lamb qui lance Saffron Allen en contre attaque solitaire. Ele n'est pas rattrapée, prend le temps d'armer son tir et trompe Caroline Baldin (1-1 à 41'38").

Piquée à vif, la France réagit et ajuste son jeu. Encore une fois, Fohrer mène la charge. Son premier tir est 2011-04-09_Fminine_GB-Fra3repoussé par  Jackson. Qu'importe, la Française récupère la rondelle derrière le but et remet à Baudrit qui reprend de volée entre les jambières (1-2 à 49'27"). Au dernier tiers, la capitaine Marion Allemoz récupère une passe de Gwendoline Gendarme qui transperce lad éfense adverse. Allemoz conforte son avance, feinte à droite, ramène le palet à gauche et le passe derrière la gardienne (1-3 à 52'54"). A l'engagement suivant, Doriane Gicquel est derrière le but en zone ofensive. Elle cherche le trou au poteau gauche mais est contrée par la gardienne. Toutefois, Betty Jouanny est la première sur le rebond et trouve les filets par la lucarne gauche (1-4 à 53'05").

Pour conclure, à défaut de s'imposer, les Britanniques ont réalisé le score le plus favorable depuis le début de la semaine, et convertit la meilleure chance de but qu'elles avaient. La France s'impose en ayant tiré 4 fois plus que son adversaire. Si l'essentiel est la victoire, on a vu de nombreux défauts dans leur jeu. Il y a de quoi être inquiet avant la rencontre finale face aux Tchèques qui ont corrigé le Danemark 7 à 1.

Grande Bretagne - France 1-4 (0-0, 0-1, 1-3)
Samedi 9 avril 2011 à 20h30 à la patinoire Caen la mer.
Arbitrage de Arina Ustinova (RUS) assisté de Kate Connolly (USA) et Jana Habanova (SVK).
Pénalités : Grande Bretagne 24' (4', 10', 10'), France 10' (4', 0', 6').
Tirs : Grande Bretagne 11 (3, 3, 5), France 42 (12, 10, 20).

Evolution du score :
0-1 à 29'13" : Baudrit assistée de Jouanny et Viard (sup. numérique)
1-1 à 41'38" : Allen assistée de Lamb (inf. numérique)
1-2 à 49'27" : Baudrit assistée de Fohrer
1-3 à 52'54" : Allemoz assistée de Gendarme
1-4 à 53'05" : Jouanny assistée de Gicquel

 


Grande Bretagne

Gardienne : Nicole Jackson

Arrières : Alice Lamb (A) - Holly Cornford ; Sarah Ledger - Amanda Carr ; Georgina Farman - Lauren Halliwell (A).

Attaquantes : Lauren Wilkinson - Saffron Allen - Emily Turner (C); Kat Wiggins - Leanne Ganney - Sophie Herbert ; Chrissi Newman - Natalie Alridge - Katherine Gale.

Remplaçantes : Robin Maby (G), Jenny Bolton, Lauren Summers.

 

France

Gardienne : Caroline Baldin.

Arrières : Mylene Goncalves - Virginie Bouetz (A) ; Emma Houle - Aline Viard (A) ; Athena Locatelli - Gwendoline Gendarme.

Attaquantes : Mathilde Ravillard - Marion Allemoz (C) - Anouck Bouché ; Doriane Gicquel - Emmanuelle Passard - Betty Jouanny ; Soline Fohrer - Lore Baudrit - Amandine Cuasnet.

Remplaçantes : Nathalie Bore (G), Alix Fournon, Lara Escudero, Lou Pierrot.