Annecy - Lyon (Division 2, 1/2 finale, match retour)

Les Lions en D1 !

Héroïques en défense et réalistes en attaque, les Lions, vainqueurs à Annecy (6-1), sont allés chercher avec leurs tripes leur billet pour la Division 1 et leur place pour la finale du championnat de France. Extraordinaire !

Quatre ans que tout un club attendait cela. Après plusieurs échecs, plusieurs déceptions et quelques larmes versées, le LHC a touché hier le graal qu’il s’était depuis longtemps fixé en validant enfin son billet pour la Division 1. Cette montée, qui connaîtra un épilogue sans stress avec une finale à jouer contre Dunkerque, les Lyonnais sont allés la chercher avec une volonté que l’on n’avait pas encore vue à ce paroxysme là depuis le début de la saison. Défaits (3-2) il y a une semaine à Charlemagne, les hommes de Pascal Margerit ont fait plier Annecy (6-1) dans sa patinoire Jean Régis. Un score qui témoigne de la production magistrale des Gones aussi intraitables en défense qu’efficaces en attaque, tout ce qui leur avait fait défaut au match aller.

Arrivés sur la glace sous les encouragements des quelques 250 supporters lyonnais ayant fait le déplacement, et qui eux aussi ont largement remporté leur duel dans les gradins, les Lions sont entrés comme il fallait dans cette demi-finale retour en ouvrant rapidement la marque par Alexander Olsson, idéalement servi par son compatriote et ami, Bob Olsson (1-0, 2’26). Intelligemment placés devant un Daniel Svedin imbattable et auteur de son meilleur match de la saison, les lyonnais prirent le large, toujours par l’intermédiaire de leur numéro 92 (2-0, 13’11). Un avantage de deux buts qui leur permit de rentrer aux vestiaires, virtuellement en D1.

Comme un rappel aux plus optimistes qu’Annecy n’était pas encore mort, Vladimir Mikula réduisit la marque (1-2, 29’22), remettant ainsi les deux équipes à égalité sur l’ensemble des deux rencontres. Mais ce coup du sort n’eut guère le temps de miner le moral du bruyant contingent lyonnais qui allait vivre deux minutes de folie. Mathieu Combe redonna ainsi deux longueurs d’avance aux Lions (3-1, 31’02), ce qui provoqua un véritable délire dans la partie de tribune réservée aux fans lyonnais. Alors que la température était depuis longtemps montée d’un cran, le quatrième but des gones, signé Baptiste Frioux, dans la foulée (4-1, 32’46) vit même le plexis de la tribune imploser sous le poids de quelques fans lyonnais. Un fait de match qui entraîna l’arrêt de la partie et le déplacement des supporters du LHC dans une autre partie de tribune. Inédit à l’image d’une rencontre incroyable d’intensité du début à la fin.

Une fin qui aurait pu d'ailleurs être différente pour les Lions, et l’issue moins joyeuse si la solidarité dont ils ont su faire preuve dans le troisième tiers, n’avait pas été aussi impressionnante. Contraints à disputer une double infériorité numérique pendant plus de deux minutes, les Lions ne lâchèrent pas le moindre but à leur hôte. Une défense incroyable au prix d'un véritable sacrifice, comme si donner son corps à la science n’avait aucune importance face à la montée en Division 1 qui se profilait. Et quand les shoot anneciens passèrent, Svedin, toujours impeccable, bloquait le palet. Dominés, les gones tuèrent finalement le match grâce à deux buts de Nicolas Deshaies (5-1, 49’46) et de Frioux (6-1, 51’52) qui eurent le mérite de dénouer bon nombre d'estomacs lyonnais.
Dans ces conditions là, les dernières minutes se résumèrent à une joyeuse gestion de fin de match, prémices de la communion invraisemblable qui allait unir dans les minutes à venir le groupe lyonnais à ses supporters.

Compte-rendu du site officiel du Lyon Hockey Club

Annecy - Lyon 1-6 (0-2, 1-2, 0-2).
Dimanche 10 avril 2011 à 19h40 à la patinoire Jean Régis. 1 400 spectateurs.
Arbitrage de Marc Mendlowictz assisté de Guillaume Florentin et Hervé Roulet.
Pénalités : Annecy 16' (6', 6', 4'), Lyon 70' (6', 10'+10', 4'+5'+10'+25').
Évolution du score :
0-1 à 02'26" : A. Olsson assisté de R. Osson et Ma. Ruberto
0-2 à 13'11" : A. Olsson assisté de R. Olsson (double sup. num.)
1-2 à 29'22" : Mikula assisté de Arnaud
1-3 à 31'02" : Combe assisté de Deshaies
1-4 à 32'46" : Frioux assisté de A. Olsson et R. Olsson (sup. num.)
1-5 à 49'56" : Deshaies assisté de Serrano (double inf. num.)
1-6 à 51'52" : Frioux assisté de R. Olsson et A. Olsson (sup. num.)