Présentation des Canadiens qui viendront à Bercy (III)

KANE_Evander-20100514-6443Troisième partie de la présentation du Canada, avec les six autres attaquants et les deux gardiens. Les Canadiens n'ont donc pas attendu la fin du premier tour NHL et ont complété la majorité de leur équipe avant (il reste quand même six places selon les règles IIHF). L'affiche de Bercy ne sera donc pas au rabais : on a rarement vu un aussi bel effectif pour un match de préparation.

Jeff Skinner (Carolina)

31 buts et 32 assists à 18 ans. Les chiffres suffisent à comprendre ce que le très probable Rookie de l'année en NHL fait là. Il s'est établi si vite en pro qu'il n'a même pas eu le temps de porter le maillot canadien en junior. Il brûle les étapes, alors qu'il n'a pas fait que du hockey... Même si cet ancien médaillé aux championnats juniors canadiens de patinage artistique n'est pas très grand, oubliez les préjugés : il est solidement ancré sur ses appuis et ne fuit pas jeu physique.

Evander Kane (Atlanta) - en photo

Ce fils de boxeur - d'où son prénom en hommage à Evander Holyfield, l'homme aux oreilles savoureuses - aime l'affrontement physique et a un style canadien moderne, c'est-à-dire combiné à un très bon patinage qui en font un joueur très dynamique. Ce numéro 4 de la draft 2009 enthousiasme et régale donc les spectateurs canadiens.

Jordan Eberle (Edmonton)

On savait depuis ce week-end qu'Eberle était candidat, mais les jours défilaient et toujours pas d'annonce officielle. Allait-on se priver du jeune talent ? Considérait-on que ce pur joueur offensif n'avait pas sa place hors des deux premières lignes, occupées par des plus confirmés ? Le meilleur joueur du Mondial junior 2010 sera bien là. Il avait été emmené en réserve l'an dernier, avant d'être inscrit pour de bon dans l'effectif après les blessures de Smyth et Stamkos. Le voilà titulaire à part entière.

Travis Zajac (New Jersey)

Centre idéal pour la troisième et la quatrième ligne. Il est réputé pour son jeu défensif tout en étant capable de contribuer offensivement, même s'il l'a moins fait lors de cette saison décevante pour les Devils. Il a vu ses stats chuter en l'absence du blessé Parisé à ses côtés.

Antoine Vermette (Columbus)

Le seul Québécois de l'équipe, mais aussi le doyen de l'équipe... à 28 ans ! C'est dire si cet effectif canadien "nouvelle génération" est aussi talentueux que jeune. Vermette incarne la polyvalence, centre ou ailier, et la persévérance, y compris dans le travail défensif. Un bon joueur d'énergie pour la quatrième ligne.

James Reimer (Toronto)

Rookie du mois de mars en NHL, James Reimer a connu une progression cométaire cette saison. Il l'a commencée comme numéro 4 dans la hiérarchie de Toronto, et a fini en indiscutable numéro 1. Les performances du débutant ont même permis aux Maple Leafs de croire sérieusement aux play-offs, ce qui ne leur était plus arrivé depuis longtemps. Reimer a un jeu fondé sur la couverture de la cage et pas sur les réflexes. Sa position est assez peu avancée, ce qui devrait faciliter son adaptation sur grande glace où un jeu trop agressif est peu recommandé. Reimer est ravi de pouvoir enfin porter le maillot canadien, lui qui s'était cassé la main lorsqu'il avait convoqué au Mondial U18. Cet état d'esprit euphorique en faisait un numéro 2 idéal, pas vexé s'il n'était pas titulaire. Mais en raison des forfaits de Ward et Théodore, il pourrait très bien le devenir et sa belle histoire n'est pas finie.

Devan Dubnyk (Edmonton)

Ce gardien de grande taille, avec la mitaine à droite, a confirmé sa place en NHL et a pas mal joué à la faveur de la blessure de Khabibulin. Il était déjà de l'aventure du précédent Mondial sans monter une seule fois sur la glace en match. Il aura peut-être sa chance, mais ne se plaindra pas d'être éventuellement relégué en numéro 3 si un gardien débarque . Pour l'instant, le poste de gardien semble le plus faible du Canada, mais une place est libre pour un Price, Fleury ou Roloson.