Slovaquie – Suède (Euro Hockey Challenge, match 5)

Vladimir_DraveckyLe moins que l’on puisse dire, c’est qu’en Slovaquie, on ne s’alarme pas à l’approche grandissante des championnats du Monde. L’Orange Aréna de Bratislava vient juste d’être terminée – mais pas encore officiellement baptisée – et c’est seulement la semaine dernière que Košice a lancé ses travaux de voiries, provoquant au dernier moment embouteillages et autres gênes pour les riverains.

De fait, c’est presque tout logiquement que les organisateurs cassoviens ont effectué la répétition générale du plan de sécurité à l’occasion de la double confrontation entre la Slovaquie et la Suède dans la Steel Aréna, mercredi et vendredi derniers. Soit à un peu plus deux semaines du début des festivités internationales. Un peu ric-rac pour analyser et résoudre les éventuelles défaillances.

À leur décharge, il faut dire que c’est la première fois cette saison que la sélection fait escale dans la deuxième ville du pays. Le choix de la patinoire de la Slovakia Cup, disputée en février, a longtemps était indécis. Malgré des infrastructures à disposition dans la Métropole de l’Est et un stade en plein chantier à Bratislava, c’est la capitale qui avait été toutefois retenue. Une décision qui avait laissé perplexe, les ouvrages en cours obligeant une affluence maximale de 2000 spectateurs.

Pas de restriction en revanche à l’autre bout du pays. La foule a répondu présente et s’est massée devant la Steel Aréna. C’est ce le cas de le dire, tout ce monde s’est bousculé au portillon. Les contrôles de sécurité poussés à l’extrême ont entraîné des bouchons énormes à quelques minutes du coup d’envoi. Résultat : le match a commencé dans un stade à moitié vide et les derniers à entrer dans l’enceinte ont rejoint leur place à la 19e minute !

Les spectateurs étaient venus voir deux de leurs habituels favoris, Vladimír Dravecký et Július Hudáček, qui ont terminé leurs devoirs en club ici même la semaine dernière. Les retours sous le maillot bleu de Jozef Stümpel et de Martin Štrbák ont également nourri l’intérêt de la rencontre. Avec Miroslav Šatan et Štefan Ružička déjà en service depuis le lancement de cet Euro Hockey Challenge, et les renforts annoncés cette semaine de Pavol Demitra, Jaroslav Halák, Milan Jurčina, Ľuboš Bartečko et Ladislav Nagy, la représentation slovaque commence à avoir une sacrée gueule.

Reste le cas Richard Zedník. La veille de la première confrontation contre la Suède, l’ancien joueur des Washington Capitals a pourtant pris ses cliques et ses claques en catimini. Il aura fallu attendre les informations nocturnes de la chaîne commerciale Markíza pour enfin comprendre le pourquoi de la chose ; Zedník aurait fait part de son mécontentement à Glen Hanlon quant à son rôle dans l’équipe, sous-estimé selon lui. Le sélectionneur canadien aurait alors froissé l’égo de la star en répondant à sa plainte.

Le prestige slovaque n’a cependant été d’aucune utilité face à l’inexpérience internationale des Suédois lors du premier duel. La Tre Kronor, quelle soit rajeunie et composée de seconds couteaux, reste une formation redoutable dotée d’une rapidité de glisse toujours efficace. Les Slovaques l’ont appris à leurs dépens ; menés 0-2 après cinq minutes, ils sont parvenus à recoller avant de boire la tasse scandinave (2-5). Cette piètre compétitivité fait naître légitimement son lot d’inquiétudes.

 

Slovaquie – Suède 2-5 (0-3, 2-1, 0-1)
Mercredi 13 avril 2011 à 17h00 à la Steel Aréna de Košice. 7000 spectateurs.
Arbitrage de Vladimír Baluška et Peter Ország (SVK) assistés de Rastislav Gajan et Miroslav Valach (SVK).
Pénalités : Slovaquie 4' (0', 4', 0') ; Suède 10' (6', 2', 2').
Tirs : Slovaquie 23 (5, 7, 11), Suède 32 (7, 12, 13).

Évolution du score :
0-1 à 02'17'' : Silfverberg assisté de Lander
0-2 à 04'46'' : Fernholm assisté de S. Kronwall
1-2 à 15'33'' : Sersen assisté de Pánik
2-2 à 17'08'' : Surový assisté de Záborský
2-3 à 44'16'' : Zackrisson assisté de Fernholm
2-4 à 55'30'' : Persson assisté de Melin et S. Johansson
2-5 à 59'57'' : Zackrisson assisté de Fernholm


Slovaquie

Gardien : Ján Lašák.

Défenseurs : Dominik Graňák – Martin Šterbák ; Michal Sersen – Richard Stehlík ; Ivan Švarný - Juraj Mikuš ; Ján Brejčák [à 20'00"].

Attaquants : Vladimír Dravecký – Martin Cibák (2') – Milan Bartovič ; Miroslav Šatan (A, 2') - Jozef Stümpel (A) – Marcel Hossa ; Tomáš Záborský – Tomáš Surový – Štefan Ružička (A) ; Juraj Mikúš – Rastislav Pavlikovský – Richard Pánik ; Tomáš Marcinko [à 20'00"].

Remplaçant : Július Hudáček (G). Non-utilisés : Vladislav Baláž (A), Peter Podhradský (D), Ivan Baranka (D), Branko Radivojevič (A).

Suède

Gardien : Viktor Fasth.

Défenseurs : Daniel Fernholm – Mattias Ekholm (2') ; Oscar Eklund – Pierre Johnsson ; Staffan Kronwall (A) – Stefan Johansson (4') ; Klas Dahlbeck (2').

Attaquants : Björn Melin – Niklas Persson (C) – Andreas Jämtin ; Jesper Fasth – Patrik Zackrisson – Simon Hjalmarsson ; Jakob Silfverberg – Anton Lander (A) – Nicklas Lasu ; Daniel Widing – Sebastian Karlsson – Pontus Petterström (2') ; Patrick Cehlin.

Remplaçant : Anders Nilsson (G). Non-utilisés : David Petrasek (D),  Jonas Andersson (A).