Autriche - Lettonie (Euro Hockey Challenge, match 5)

Le soir des premières

MASALSKIS_Edgars-20100508-270Après les défaites en Allemagne et en Slovaquie, l'Autriche effectue ses débuts à domicile dans l'Euro Hockey Challenge. L'occasion pour Bill Gilligan de convoquer deux novices à ce niveau, le gardien Marco Wieser (20 ans), qui a partagé sa saison entre le Texas et le Nouveau-Mexique (en NAHL) et le nouveau phénomène du hockey autrichien, Konstantin Komarek. À 18 ans, le Viennois expatrié à Luleå fait ses grands débuts en équipe nationale après s'être imposé comme titulaire en Elitserien, disputant récemment les demi-finales du championnat face au Skellefteå de Pierre-Édouard Bellemare.

Comme ses congénères Grabner (NY Islanders), Nödl (Philadelphie) et Vanek (Buffalo), Komarek rêve de NHL, lui l'admirateur de Pavel Datsyuk. Mais ce soir à Innsbruck, le jeune prodige de Luleå honore sa première sélection au sein d'une Nationalmannschaft rendue expérimentale par l'absence des NHLers et des finalistes d'Erste Bank Liga, en lice pour un septième match décisif entre Salzbourg et Klagenfurt.

Pénalités fatales…

Devant leur public, réduit ce soir à peau de chagrin (700 spectateurs), les Autrichiens se mettent en difficulté avec leur propension à cumuler les pénalités. Trois en première période dont celle de Michael Raffl, forcé d’intervenir pour gêner Gints Meija, bien lancé dans l’axe par Roberts Jekimovs vers un duel repoussé de la botte par Jürgen Penker (01’04’’).

Si la deuxième punition autrichienne n’est d’aucune incidence, la troisième, celle d’Harald Ofner (18’48’’), est lourde de conséquence. Servi en entrée de zone, Mikelis Redlihs s’enfile dans l’enclave et ouvre la marque d’un tir des poignets rasant le montant gauche de Penker (0-1 à 20’18’’).

Un accrocher d’Oliver Setzinger (23’04’’), assorti d’une méconduite pour l’attaquant lausannois, offre une nouvelle opportunité au powerplay balte. Le lancer flottant de Georgijs Pujacs à la bleue, sans grande prétention, est dévié par le patin de Philippe Lakos (0-2 à 24’11’’). Mario Altmann arrivant trop tard pour empêcher le disque de franchir la ligne fatidique.

… mais réveil à point nommé !

L’affaire est bien mal engagée pour la Nationnalmannschaft mais le vent va tourner. Penker assure devant le filet et son powerplay trouve l’ouverture, sur un tir de Patrick Harand dans le bas du filet d’un Masalskis masqué (1-2 à 34’08’’).

Vingt-cinq secondes suffisent aux Autrichiens pour recoller au score, sur une accélération de la quatrième ligne terminée par un lancer excentré d’Harald Ofner, repoussé par Masalskis sur Oberkofler (2-2 à 34’33’).

Malchanceux sur ce coup, le portier letton l’est encore plus sur le but de Markus Peintner, qu’il croyait éviter en restant couché sur sa ligne. Mais Raffl, après avoir manœuvré derrière la cage, adresse un centre que Peintner, le barbu, fait passer par-dessus l’épaule du gardien (2-3 à 35’31’’).

L’Autriche de Gilligan a totalement inversé la tendance en un tiers temps mais l’efficacité du jeu de puissance letton revient à l’ordre du jour sitôt le retour des vestiaires. Pujacs à la pointe décale Bukarts, isolé à la droite du gardien, dans un angle de tir quasiment impossible. Penker croyait couvrir son premier poteau, mais pas suffisamment pour empêcher le troisième but des « grenat » (3-3 à 43’13’’).

Il suffit d’une mauvaise transmission à la ligne bleue offensive pour que s’organise le contre autrichien, lancé par Jeremy Rebek et conclu plein axe par Roland Kaspitz, qui vise entre les bottes d’Edgars Masalskis (4-3 à 50’35’’). Mais un repli défensif trop passif permet à Kaspars Saulietis d’arracher l’égalité. Non sans avoir profité du centre d’Armands Berzins qu’à bien laissé passer Gints Meija, ce qui a laissé toute lattitude à l’attaquant d’Hämeenlinna pour imparablement croiser son lancer (4-4 à 57’44’’).

La seule tentative réussie lors de la séance de tirs aux buts, consécutive à une prolongation infructueuse, est l’œuvre d’Unterluggauer. L’Autriche remporte du coup sa première victoire dans l’Euro Hockey Challenge sans s’être pour autant rassurée défensivement.

 

Autriche – Lettonie 5-4 aux tirs au but (0-0, 3-2, 1-2, 0-0, 1-0)
Mercredi 13 avril 2011 à 20h15 à la TWK Arena d’Innsbruck. 700 spectateurs.
Arbitrage d'Igor Demelj (SLO) assisté de Manuel Hollenstein et Matjaz Hribar.
Pénalités : Autriche 16'+10' ; Lettonie 12'.

Évolution du score :
0-1 à 20’18’’ : M. Redlihs assisté de Pujacs et Bukarts (sup. num.)
0-2 à 24’11’’ : Pujacs assisté de M. Redlihs (sup. num.)
1-2 à 34’08’’ : P. Harand assisté de C. Harand et Unterluggauer
2-2 à 34’33’' : Oberkofler assisté d’Ofner et Unterluggauer
3-2 à 35’31’’ : Peintner assisté de Kaspitz et Raffl
3-3 à 43’13’’ : Bukarts assisté de Pujacs
4-3 à 50’35’’ : Kaspitz assisté de Rebek
4-4 à 57’44’’ : Saulietis assisté de Berzins et Meija
Tir au but décisif : Unterluggauer

Autriche

Gardien : Jürgen Penker

Défenseurs : Darcy Werenka - Gerhard Unterluggauer ; Jeremy Rebek - Mario Altmann ; Stefan Ulmer – Martin Oraze ; Konstantin Komarek – Philippe Lakos.

Attaquants : Rafael Rotter – Oliver Setzinger - Daniel Welser ; Markus Peintner – Roland Kaspitz – Michael Raffl ; Patrick Harand – Philipp Lukas – Christoph Harand ; Harald Ofner – Daniel Oberkofler – Philipp Pinter.

Remplaçant : Fabian Weinhandl (G).

Lettonie

Gardien : Edgars Masalskis.

Défenseurs : Krisjanis Redlihs – Georgijs Pujacs ; Jekabs Redlihs – Kristaps Sotnieks ; Janis Andersons – Martins Jakovlevs ; Kristians Pelss – Alberts Ilisko.

Attaquants : Mikelis Redlihs – Andris Dzerins – Roberts Burkats ; Gints Meija – Armands Berzins – Roberts Jekimovs ; Juris Stals – Aleksejs Sirokovs – Kaspars Saulietis ; Martins Cipulis – Vitalijs Pavlovs – Ronalds Kenins.

Remplaçant : Maris Jucers (G).