Italie - Corée du sud (Mondial de division I, groupe A, 3e journée)

SCANDELLA_Giulio-100508-035Les azzurri passent leur épreuve de vérité, démontrant par-dessus tout qu'ils sont une équipe. En battant la Corée, ils profitent de ce que la Hongrie est exempte de match (pour cause de forfait du Japon) pour prendre la tête du groupe. Cornacchia et Polloni ont poursuivi ce soir l'alternance des gardiens - Tragust est donc dans la cage - et renoncé à aligner leur quatrième ligne de défense (Lutz a fait quelques apparitions comme attaquant).

Le début est équilibré, les Asiatiques jouent un hockey très rapide, fait d'improvisations qui cachent la faiblesse technique individuelle. L'Italie se fie à Tragust et au jeu collectif avec des attaquants qui se sacrifient souvent au repli défensif. L'unique but du premier tiers-temps est marqué par Marco Insam avec un tir du revers favorisé par le grand travail d'Egger et Scandella. Le jeu n'est pas spectaculaire, mais les azzurri occupent bien toute la glace et laissent peu d'espaces à leurs adversaires. Les seuls dangers surviennent dans les ultimes minutes quand Trevor Johnson est en prison pour avoir retenu une crosse.

En ouverture de deuxième période, c'est la Corée qui doit jouer avec un homme en moins, et quand la pénalité est prête à s'achever, l'Italie double la mise avec une action personnelle de Giulio Scandella. Peu avant la mi-match, les azzurri jouent une demi-minute à trois (Iori et Scandella pénalisés), mais la Corée ne profite pas de la supériorité numérique.

L'Italie insiste surtout avec la ligne de Bolzano (Scandella-Egger-Insam) qui semble vraiment inspirée et, à 35'55", Insam marque le deuxième but en prenant de vitesse les défenseurs, même si le plus grand mérite revient à Alexander Egger qui, derrière la cage défendue par Eum, a travaillé avec intelligence. Tragust repousse ensuite quelques occasions asiatiques et le plus dur est fait.

L'équipe italienne ne baisse pas d'intensité non plus en troisième période et accroît le score, toujours avec la ligne de Bolzano : cette fois c'est Egger qui réalise une parfaite reprise sur une action Souza-Helfer. La Corée semble ensuite rendre les armes. Thomas Larkin marque son premier but avec la sélection nationale (en infériorité) et Pat Iannone trouve le chemin des filets pour le troisième match consécutif. À noter, le deuxième blanchissage en deux sorties de Tragust, même s'il faut dire que toute l'équipe l'a aidé dans cette entreprise.

Maintenant, en admettant que l'équipe locale battra demain l'Espagne de Luciano Basile, l'ultime match de championnat entre la Hongrie et l'Italie (la meilleure attaque du tournoi contre la meilleure défense) deviendra décisif. Pendant ce temps, un peu de soutien est arrivé à la Laszlo Papp Arena pour De Toni et ses coéquipiers avec des groupes de supporters provenant de Bolzano, Milan et Torre Pellice ; ces tifosi, et les autres attendus pour samedi, devront cependant renoncer à Italie-Hongrie parce que les billets pour la partie décisive sont épuisés depuis des semaines, malheureusement pour ceux qui ont affronté le voyage.

Désignés joueurs du match : Thomas Tragust pour l'Italie et Lee Yong-Jun pour la Corée du sud.

 

Italie - Corée du sud 6-0 (1-0, 2-0, 3-0)
Mercredi 20 avril 2011 à 16h00 à la Laszlo Papp Arena de Budapest. 2650 spectateurs.
Arbitrage de Harry Dumas (USA) assisté d'Ansis Eglitis (LET) et Attila Nagy (HON).
Penalités : Italie 10' (4', 4', 2') ; Corée du sud 6' (4', 2', 0').
Tirs : Italie 42 (17, 15, 10) ; Corée du sud 29 (8, 10, 11).

Évolution du score :
1-0 à 10'54" : Insam assisté d'Egger et Scandella
2-0 à 24'28" : Scandella (sup. num.)
3-0 à 35'55" : Insam assisté d'Egger et Scandella
4-0 à 40'46" : Egger assisté de Helfer et Souza
5-0 à 52'07" : Larkin assisté de Iannone et Pittis
6-0 à 58'54" : Iannone assisté de Watson


Italie

Gardien : Thomas Tragust.

Défenseurs : Armin Helfer - Armin Hofer ; Nick Plastino - Matt De Marchi ; Trevor Johnson - Thomas Larkin.

Attaquants : Michael Souza - Luca Ansoldi (A) - Nicola Fontanive ; Giulio Scandella - Alexander Egger (A) - Marco Insam ; Ryan Watson - Jonathan Pittis - Patrick Iannone ; Luca Felicetti - Manuel De Toni (C) - Diego Iori ; Andreas Lutz.

Remplaçants : Daniel Bellissimo (G), Ingemar Gruber.

Corée du sud

Gardien : Eum Hyun-Seung.

Défenseurs : Kim Hyun-Soo - Kim Woo-Jae (C) ; Lee Don-Ku - Kim Yoon-Hwan ; Kim Bum-Jin - Kim Hyeok ; Oh Kwon-Sik - Kim Woo-Young.

Attaquants : Lee Yong-Jun (A)- Park Woo-Sang - Kwon Tae-An ; Ahn Hyun-Min - Cho Min-Ho - Song Dong-Hwan ; Kim Geun Ho - Kim Won-Jung (A) - Kim Sang-Wook ; Suh Sin-Il - Sin Sang-Woo.

Remplaçant : Park Sung-Je (G).