Bélarus - Danemark (Euro Hockey Challenge, match 6)

Contrôles de sécurité à la mode biélorusse

DEMAGIN_Sergei-100516-726D'une Arena-Minsk vide et endeuillée, on est passé le lendemain à une petite patinoire de province remplie de spectateurs enthousiastes... Tel aurait dû être le cas, du moins. Car les pauvres supporters n'ont jamais pu entrer. Les contrôles de sécurité, déjà peu amènes au Bélarus et encore plus sur les dents par l'attentat du métro, ont fait tellement de zèle à l'entrée de la patinoire qu'un entonnoir s'est formé. Certaines des personnes situées à l'arrière à la queue, passablement énervées, ont rendu leur billets aux caisses et sont rentrées chez elles !

Les plus persévérants, ou les plus disciplinés, des gens en attente ont pu enfin prendre place dans les tribunes... au début du troisième tiers-temps ! Ceci dit, c'est toujours mieux que l'équipe du Danemark qui, elle, n'est jamais entrée dans le match...

En sept minutes, le gardien Patrick Galbraith se fait en effet sortir avec trois buts dans la musette. Le trio Demagin-Kitarov-Stepanov, testé au troisième tiers la veille, se révèle une réussite "sur toute la ligne" en marquant son premier but après seulement 23 secondes, puis le 3-0 qui provoque le changement de portier. Les trois joueurs se connaissent bien.

Pour autant, le nouveau gardien Simon Nielsen n'est pas mieux loti. Ses coéquipiers n'arrivent toujours pas à s'occuper correctement d'Artyom Demkov, qui tient le rôle de Meleshko en supériorité numérique, et qui marque deux buts dans cet exercice. Pas mal pour un remplaçant... qui ne sera pas conservé pour le Mondial ! Les jeunes sortent - un peu tard ? - de leur coquille et profitent du repos des cadres pour se mettre en valeur. Khoromando marque son premier but en équipe nationale... en infériorité numérique qui plus est.

En deuxième période, la piquette devient extrêmement agressive pour les gosiers danois, puisqu'on atteint le score de 7-0 après deux nouveaux buts d'Antonov et de Drozd, ce dernier étant le seul rescapé de la quatrième ligne à continuer le camp. Il faut dire que le troisième centre, le Russe naturalisé Nikita Osipov, a eu le malheur de se blesser sur un sacrifice défensif.

Il faut une longue supériorité numérique pour que le Danemark sauve l'honneur par Lasse Lassen, dont cela ne sauvera pas la place. Avant leur dernier match de préparation contre la France, les Danois auront bien besoin de leurs derniers renforts, dont le joueur de NHL Mikkel Bødker, très attendu car ses collègues Regin et Nielsen sont blessés.

Le Bélarus, lui, peut être satisfait de la condition physique affichée et de ce résultat parfaite, alors même qu'il a volontairement joué ce week-end sans ses cadres et qu'il a deux lignes pleines à ajouter.

Désignés joueurs du match : Aleksandr Ryadinsky pour le Bélarus et Mads Bødker pour le Danemark.

Commentaires d'après-match

Per Bäckman (entraîneur du Danemark) : "Nous n'étions évidemment pas prêts, et je ne sais pas pourquoi. Le match s'est joué en première période. Les Biélorusses étaient plus rapides, plus forts, nous n'avions aucune chance. Le changement de gardien n'a mené à rien. Pas de reproche à faire à Galbraith : faute de défenseurs, c'était difficile pour nos gardiens. Toutes les situations devant notre cage ont conduit à des conséquences tragiques. [...] Trois joueurs doivent quitter l'équipe et rester en réserve en cas de blessures. Ce n'est pas une trop grande déception pour Nicklas Hansen, qui est entré en équipe nationale cette année et est un joueur pour le futur. C'était dur de choisir les deux attaquants. Lasse Lassen et Morten Andreasen ont de grandes qualités. Ils sont rapides et intelligents, mais doivent améliorer leur physique. Bien sûr, ils sont déçus, et il doit en être ainsi."

Mikhaïl Khoromando (défenseur du Bélarus) : "Bien sûr, je suis content d'avoir marqué mon premier but en équipe nationale. J'ai gardé le palet en souvenir. Je suis surtout heureux du résultat. Nous avons beaucoup mieux joué qu'à Minsk. La principale raison est le désir de revanche. Nous voulions partir fort dès la première présence, et tout s'est déroulé selon notre scénario. Les Danois étaient beaucoup plus lents qu'hier, et en même temps nous étions plus actifs. Le changement d'atmosphère y a peut-être contribué. À Soligorsk, il était plus facile de respirer et de patiner que dans l'Arena-Minsk."

 

Bélarus - Danemark 7-1 (5-0, 2-0, 0-1)
Samedi 16 avril 2011 à 17h00 au complexe sportif de Soligorsk. 1560 spectateurs.
Arbitrage de Vladimir Proskurov et Vladimir Nalivaïko (BLR) assistés d'Ivan Diedioulia et Andrei Shrubok (BLR).
Pénalités : Bélarus 16' (6', 6', 4'), Danemark 8' (6', 2', 0').
Tirs : Bélarus 32 (15, 9, 8), Danemark 21 (5, 7, 9).

Évolution du score :
1-0 à 00'23" : Kitarov assisté de Ryadinsky et Demagin
2-0 à 03'24" : Demkov assisté de Kitarov et Stepanov (sup. num.)
3-0 à 07'04" : Kitarov assisté de Demagin et Stepanov
4-0 à 09'56" : Demkov assisté de Ryadinsky et Korobov (sup. num.)
5-0 à 16'15" : Khoromando assisté de Drozd et Kisly (inf. num.)
6-0 à 33'51" : Antonov assisté de Stepanov et Pavlovich
7-0 à 39'35" : Drozd assisté de Revenko et Kisly
7-1 à 45'50" : L. Lassen assisté de Madsen et Hersby (sup. num.)


Bélarus

Gardien : Sergei Shabanov.

Défenseurs : Aleksandr Ryadinski (C) - Andrei Antonov (2') - Dmitri Korobov (2') - Oleg Goroshko ; Mikhaïl Khoromando - Ivan Usenko ; Roman Graborenko (2').

Attaquants : Sergei Demagin - Aleksandr Kitarov - Andrei Stepanov (2') ; Aleksandr Pavlovich (4') - Andrei Stas - Artyom Demkov ; Evgeni Kovyrshin - Nikita Osipov - Aleksei Efimenko (2') ; Igor Revenko (2') - Sergei Drozd - Artyom Kisly.

Remplaçants : Dmitri Milchakov (G). En réserve : Nikolaï Stasenko, Mikhaïl Stefanovich.

Danemark

Gardien : Patrick Galbraith puis Simon Nielsen à 07'05".

Défenseurs : Nicklas Hansen - Stefan Lassen ; Mads Bødker (2') - Philip Hersby ; Michael Eskesen - Jesper Jensen.

Attaquants : Nicklas Hardt (2') - Morten Green (C) - Kirill Starkov ; Lasse Lassen - Julian Jakobsen - Morten Madsen (2') ; Frederik Storm - Thor Dresler - Kasper Degn ; Morten Andreasen (2') - Sune Hjulmand - Olafur Gunnarsson.