États-Unis - Canada (Mondiaux féminins 2011, finale)

2011-04-25-USA-Canada-fem2Dans le hockey féminin, la même confrontation au sommet a presque immanquablement lieu chaque année, mais elle ne perd pas en intérêt, car Canadiennes et Américaines jouent vraiment un hockey de haut niveau, très loin au-dessus du reste de leurs consœurs.

L'an dernier à Vancouver, les Canadiennes avaient réussi à obtenir la médaille d'or lors de leur tournoi olympique, qui avait donné lieu à l'avènement d'une gardienne exceptionnelle, Shannon Szabados. Si les États-Unis veulent prendre la revanche, la première étape est donc de la vaincre : même si elle n'a joué qu'un match dans le tournoi (2-0 en poule contre la Finlande), Szabados est titularisée en finale.

La championne olympique repart sur les mêmes bases qu'à Vancouver. Elle repousse de la botte une tentative de près de Kelli Stack, et rattrape déjà de la mitaine une contre-attaque concédée par ses coéquipières.

Néanmoins, une gardienne ne peut pas rattraper toutes les erreurs de son équipe. Un palet perdu par les Canadiennes à la ligne bleue défensive offre aux jumelles Lamoureux un 2 contre 1, qui se transforme en 2 contre 0 lorsque l'arrière tente et rate l'interception. Même en grand écart complet, Szabados ne peut pas dans ces cas-là empêcher le but (1-0, 16'52").

2011-04-25-USA-Canada-femLes Américaines pensent bien rejoindre les vestiaires avec un avantage précieux, mais le Canada égalise sur sa dernière attaque : Cherie Piper gagne le palet dans la bande en zone neutre, passe la bleue et laisse le palet dans l'axe à Gillian Apps pour un tir du poignet lointain mais rapide et placé (1-1, 19'52").

La différence se fait en deuxième période à la suite de deux mises en échec, qui seraient jugées de belle facture dans le jeu masculin, mais qui sont interdites chez les féminines : Haley Irwin charge Jenny Potter, puis Caitlin Cahow envoie sans ménagement Cherie Piper au sol. Au cours de cette phase de jeu à 4 contre 4, la capitaine américaine Jenny Potter, servie dans le dos de Mikkelson par la passe par la bande d'Angela Ruggiero, repique dans l'axe, feinte Catherine Ward et lève le palet du revers en pleine lucarne (2-1). Une action tout bonnement magnifique ! Seul point de discussion, un éventuel hors-jeu à la réception de la passe.

Les Américaines maîtrisent désormais la situation, forcent ce qu'il faut et continuent d'être les plus dangereuses. Lorsque survient un avantage numérique, le Canada ne peut donc pas se permettre de manquer l'occasion. Catherine Ward à la bleue feinte le tir et sert côté droit Caroline Ouellette, mais au lieu de reprendre le palet de volée, celle-ci le fait échouer en deux temps dans les bottes de la gardienne américaine. Une occasion à regretter ?

2011-04-25-USA-Canada-fem4Quel meilleur symptome des difficultés du Canada que cette passe indolente de sa star (qui n'a plus sa vitesse d'antan) Hayley Wickenheiser en zone neutre, interceptée par Kelli Stack... Pour rattraper son erreur, l'ancienne joueuse de troisième division finlandaise masculine n'a d'autre choix que de revenir faire faute au moment où l'Américaine doit déclencher son lancer. En infériorité, Szabados repousse tout, y compris la reprise à bout portant de Meghan Duggan. Le Canada peut donc encore y croire, et à trois minutes de la fin, Rebecca Johnston égalise d'un tir à mi-hauteur (photo de droite).

La prolongation à quatre contre quatre, loin de tétaniser les équipes, rend le jeu encore plus fou, avec des renversements permanents. Jocelyne Larocque fait faute dans le rond central pour empêcher un breakaway des Américaines, et comme celles-ci sortent leur gardienne pour la pénalité différée, le palet rebondit dans les bandes et est à moins de mètre de revenir dans la cage vide pour un improbable but contre leur camp ! Pendant l'infériorité à 3 contre 4, Szabados est en grand écart, Jenny Potter hérite du rebond face à la cage ouverte et tire... mais l'arrière canadienne Catherine Ward fait barrage de son corps.

2011-04-25-USA-Canada-fem5Un sacrifice qui ne suffira pas. Trois minutes plus tard, un tir est dévié dans le trafic (par la crosse de l'Américaine Kelli Stack) alors que Szabados s'est mise en position, et le palet arrive à côté de la cage ouverte om Hilary Knight et seule pour conclure.

Les États-Unis remportent leur troisième championnat du monde d'affilée et confirme l'adage du hockey féminin selon lequel les résultats olympiques vont souvent à l'envers de la tendance des Mondiaux. La victoire américaine est cependant logique au vu du match. Le Canada, avec une défense rajeunie et remaniée de moitié depuis le tournoi olympique, a subi et a souvent peiné à fermer sa ligne bleue, même s'il a aussi montré de belles ressources offensives pour revenir par deux fois.

Désignées joueuses du match : Kelli Stack pour les États-Unis et Gillian Apps pour le Canada.

 

États-Unis - Canada 3-2 (1-1, 1-0, 0-1, 1-0)
Lundi 25 avril 2011 au Hallenstadion de Zurich. 4318 spectateurs.
Arbitrage de Nicole Hertrich (ALL) assistée de Zuzana Arazimova (TCH) et Therese Bjorkman (SUE).
Pénalités : États-Unis 8' (2', 2', 4', 0'), Canada 10' (2', 4', 2', 2').
Tirs : États-Unis 50 (16, 14, 12, 8), Canada 53 (9, 15, 23, 6).
Évolution du score :
1-0 à 16'56" : J. Lamoureux assistée de M. Lamoureux
1-1 à 19'52" : Apps assistée de Spooner et Piper
2-1 à 32'05" : Potter assistée de Ruggiero et Knight
2-2 à 56'04" : Johnston assistée de Hefford et Wakefield (sup. num.)
3-2 à 67'48" : Knight


États-Unis

Gardienne : Jessie Vetter.

Arrières : Caitlin Cahow (+2, 2') - Molly Engstrom (+1) ; Anne Schleper (-1) - Josephine Pucci (2') ; Angela Ruggiero (+1) - Kacey Bellamy (+1).

Attaquantes : Jenny Potter (C, +1) - Julie Chu (A, +1) - Hilary Knight (+2) ; Monique Lamoureux-Kolls (2') - Kelli Stack - Jocelyne Lamoureux (2') ; Kendall Coyne - Brianna Decker - Meghan Duggan ; Jen Schoullis.

Remplaçantes : Molly Schaus (G), Gigi Marvin, Kelley Steadman.

Canada

Gardienne : Shannon Szabados.

Arrières : Catherine Ward (-1) - Meghan Mikkelson (-1) ; Tara Watchorn - Bobbi Jo Slusar (-1, 2') ; Tessa Bonhomme - Jocelyne Larocque (+1).

Attaquantes : Meghan Agosta (-1) - Hayley Wickenheiser (C, -3, 2') - Jayna Hefford (A, -2) ; Caroline Ouellette (A) - Marie-Philip Poulin-Nadeau (-1) - Sarah Vaillancourt (-1) ; Rebecca Johnston - Haley Irwin (2') - Jennifer Wakefield (2') ; Gillian Apps (+1) - Cherie Piper (+1) - Natalie Spooner (+1).

Remplaçante : Charline Labonte (G).