Les adversaires de poule de la France se préparent

DENISOV_Vladimir-100516-788Le Bélarus se prépare très activement au championnats du monde. Son staff était très pressé de récupérer l'enregistrement de France-Canada, afin d'analyser le jeu de deux de ses adversaires en poule. Pour ce qui est de la dernière équipe du groupe, la Suisse, c'est encore plus simple : les Biélorusses viennent directement l'affronter chez elle, alors qu'elle vient juste de récupérer les huit finalistes de LNA.

Même s'il a un encadrement fourni avec cinq entraîneurs dont un pour les gardiens, le Bélarus est toujours économe dans ses déplacements. Ce n'est pas la première fois qu'une partie de son équipement reste à quai parce qu'il n'y a pas de place de l'avion, un Fokker 100. Il manque le bagage avec les crosses et les équipement de gardiens, qui sont arrivés à midi le jour du match. C'était bien la peine d'arriver la veille... N'ayant pu s'entraîner le matin au créneau prévu, le Bélarus se présente donc "à froid" dans une patinoire de Langenthal bien remplie.

Les visiteurs sont surtout inquiets pour leur défense. Vladimir Denisov - qui joue en LNA suisse à Ambrì-Piotta, se remet de problèmes de genou, et la forme des deux renforts "nord-américains" Korobov et Gotovets est regardée de près, surtout celle du second dont la saison universitaire est terminée depuis longtemps. Pourtant, au vu du match, les blancs feraient bien de se préoccuper un peu plus de leur attaque, peu percutante. Les gardiens suisses Leonardo Genoni et Tobias Stephan se sont partagés un blanchissage presque facile.

La partie avait pourtant commencé avec une bonne intensité. La Suisse pressait bien sûr le porteur du palet adverse mais, ô surprise, le Bélarus aussi. Mais à la onzième minute de jeu, Victor Stancescu a transpecé une défense blanche mal placée et Matthias Bieber a alors servi Morris Trachsler qui a conclu par un beau tir en lucarne.

Le début de la deuxième période est la seule phase où le Bélarus met vraiment en danger le gardien local, Genoni à ce moment-là. Mais alors qu'une crosse au visage de Stasenko a échappé à l'arbitre, ce n'est pas le cas de celle de Grabovski qui blesse involontairement un Suisse : 2'+2', et le match bascule dans la seconde partie de la prison. Stancescu concrétise dans le slot un palet envoyé de la bleue par Du Bois, et "l'Aviateur" de Kloten s'offre ainsi un billet pour le Mondial slovaque. Une minute plus tard, c'est un autre joueur de Kloten, Romano Lemm, qui porte le coup fatal (3-0).

La Suisse résiste à 3 contre 5 avant la pause et passe une dernière période tranquille, que Paolo Duca aurait pu ponctuer d'un quatrième but, mais il échoue sur le poteau. La déception sera plus grande au réveil, quand il apprendra qu'il rentrera à la maison, en même temps que Robin Grossmann et que l'autre Tessinois, John Gobbi : nommé capitaine au début de la préparation, il pensait bien être enfin adoublé titulaire en sélection, mais il est retranché de l'effectif pour la septième fois avant un championnat du monde...

Commentaires d'après-match

Eduard Zankovets (entraîneur du Bélarus) : "Il n'y avait pas assez de mouvement, et surtout cela manquait d'agressivité saine à la conclusion des attaques. Il y a néanmoins des motifs d'optimisme, en particulier notre jeu en infériorité numérique. [Parmi les deux renforts défensifs] j'ai préféré Sergei [Kolosov]. Je ne dirais pas que sa titularisation est réglée, mais ses chances augmentent. Kirill [Gotovets] a eu de sérieux problèmes au cours de ce match."

 

Suisse - Bélarus 3-0 (1-0, 2-0, 0-0)
Samedi 23 mai 2011 à 16h00 au Schoren de Langenthal. 3550 spectateurs.
Arbitrage de Danny Kurmann et Brent Reiber (SUI) assistés de Roger Arm et Michael Küng (SUI).
Pénalités : Suisse 10' (2', 6', 2'), Bélarus 16' (4', 8', 4').
Tirs : Suisse 31, Bélarus 14.
Évolution du score :
1-0 à 10'28" : Trachsler assisté de Bieber et Stancescu
2-0 à 32'18" : Stancescu assisté de Trachsler et Du Bois (sup. num.)
3-0 à 33'18" : Lemm assisté de Déruns et Sprunger


Suisse (4' pour surnombre)

Gardien : Leonardo Genoni puis Tobias Stephan à 29'48".

Défenseurs : Goran Bezina (C, 2') - Rafael Diaz ; Beat Gerber - Félicien du Bois ; Robin Grossman - Tim Ramholt ; Philippe Furrer - John Gobbi.

Attaquants : Thibaut Monnet (2') - Andres Ambühl - Kevin Lötscher ; Thomas Déruns - Romano Lemm - Julien Sprunger ; Victor Stancescu - Morris Trachsler - Matthias Bieber ; Simon Moser - Daniel Rubin - Paolo Duca (2').

En réserve : Daniel Manzato (G), Julien Vauclair, Mathias Seger, Ivo Rüthemann, Martin Plüss, Ryan Gardner (au repos).

Bélarus (4' pour surnombre)

Gardien : Andrei Mezin.

Défenseurs : Nikolai Stasenko - Vladimir Denisov ; Viktor Kostyuchenok - Dmitri Korobov ; Sergei Kolosov (2') - Aleksandr Ryadinski ; Kirill Gotovets (2') - Oleg Goroshko.

Attaquants : Dmitri Meleshko - Andrei Stas (2') - Aleksei Ugarov ; Aleksandr Kulakov - Mikhaïl Grabovski (4') - Aleksei Kalyuzhny (C) ; Andrei Stepanov - Aleksandr Kitarov - Sergei Demagin ; Evgeni Kovyrshin - Sergei Drozd - Aleksandr Pavlovich (2').

Remplaçant : Dmitri Milchakov (G). En réserve : Vitali Koval (G, examen médical mardi à Munich), Andrei Mikhalev (malade).