République Tchèque - Canada (match international)

Havlat réhabilité dans la défaite

BURNS_Brent-20100508-107C'est le dernier grand match de préparation, devant 16289 spectateurs à Prague, entre deux des favoris du championnat du monde. Le Canada, avec quelques jours de préparation de plus, espère rassurer un pays peu qui a froncé les sourcils en apprenant son maigre succès en France. La République Tchèque a plusieurs interrogations : 1) la concurrence pour les derniers postes ; 2) la santé de Marek Zidlicky qui doit vérifier en conditions de match si ses douleurs à l'aine se sont dissipées ; 3) les capacités de Martin Havlat.

Le moins qu'on puisse dire est que l'attaquant de NHL n'est pas convaincu. Sa dernière prestation dimanche a été fantomatique, et la presse tchèque a osé lancer le débat : Hadamczik osera-t-il écarter la star ? On n'en est pas encore là, mais un message semble lui avoir été envoyé en le plaçant en quatrième ligne en début de match.

Les messages, ce sont surtout les Canadiens qui les envoient dès le début du match. Et l'on repère déjà une stratégie traditionnelle : la ligne de Zajac se charge de neutraliser celole de Jagr, puis les trios offensifs passent à l'offensive. La "quatrième" ligne est, comme contre la France, un atout redoutable dans la manche, et Evander Kane dépasse aisément Nakladal pour venir tester Pavelec de près.

Les Tchèques ont peu de répondant, et la domination canadienne est logiquement récompensée quand un lancer de la bleue de Luke Schenn ponctue une circulation de palet précise en jeu de puissance. Même après l'ouverture du score, le Canada reste très actif, et Brent Burns se joint à l'offensive en éliminant trois adversaires sur la même action. Juste avant la pause, Burns double la mise pendant une pénalité d'Elias.

KLEPIS_Jakub-100509-129Pour ce match amical, la République Tchèque s'était permise d'avoir cinq lignes sur son banc (!), et Hadamczik en fait usage pour modifier totalement ses blocs. Mais le tiers-temps, car en quinze secondes, un tir de Burns est dévié avec un peu de chance par la crosse de Cal Clutterbuck. Un des nouveaux venus sur la glace, Petr Koukal, s'infiltre certes en zone offensive, mais il est puni par le rugueux Phaneuf. Et c'est encore le Canada qui ajoute le 0-4 grâce à Jason Spezza, totalement débarqué sur un rebond.

Après la mi-match, les Tchèques reprennent peu à peu leurs esprits et le dessus. Le gardien Reimer tient à son blanchissage et repousse de l'épaule un tir dangereux d'Ondrej Nemec. Il voit aussi le breakaway de Petr Hubacek, parfaiement lancé par Vampola, finit dans ses jambières.

Et c'est Martin Havlat qui va sauver l'honneur tchèque. Lorsqu'il est replacé pour la seconde moitié la mi-match aux côtés de son vieil ami Patrik Elias, son jeu se transforme complètement. Non seulement l'attaquant de Minnesota marque deux buts, un revers en contre-attaque après une feinte de centre puis un tir en lucarne sur une passe dans l'élan d'Elias, mais en plus il évite même un but canadien en bloquant un tir en cage ouverte de Kane.

Les Tchèques peuvent donc affiner encore leur sélection : le "joker en cas de blessures" Martin Sevc puisque la rentrée de Zidlicky s'est bien passé, et les attaquants Michael Vondrka et Martin Ruzicka sont renvoyés à la maison. Une déception pour Ruzicka, qui avait battu tous les records en play-offs tchèques avec Trinec. Le plus malheureux est Jakub Klepis, car le champion du monde en titre s'est blessé à la hanche : son absence sera largement compensée par les arrivées de NHL de Plekanec et Frolik.

Désignés joueurs du match : Martin Havlat pour la République Tchèque et Rick Nash pour le Canada.

Commentaires d'après-match

Alois Hadamczik (entraîneur de la République Tchèque) : "Je suis une personne qui veut gagner, les joueurs aussi. Je suis déçu, mais d'un autre côté l'équipe a quatre matches dans les jambes en moins d'une semaine. [...] J'ai convaincu Havlat de montrer ce qu'il pouvait faire contre le Canada. Je lui ai dit de prendre ce match comme un quart de finale. Martin a été le meilleur marqueur tchèque en NHL cette saison, mais c'est du passé. Il doit regarder en avant, le championnat du monde n'est pas la NHL, c'est un tournoi court et chaque match doit être joué à la limite. [...] Quand on regarde les autres ailiers droits, il n'y a pas d'autre place disponible pour Ruzicka que la quatrième ligne. Nous y préférons des joueurs avec de meilleures capacités défensives."

 

République Tchèque - Canada 2-4 (0-2, 0-2, 2-0)
Mercredi 27 avril 2011 à 17h40 à la O2 Arena de Prague. 16289 spectateurs.
Arbitrage de Martin Frano et Milan Minár (TCH) assisté de Jaromír Bláha et Roman Pouzar (TCH).
Pénalités : République Tchèque 6' (6', 0', 0'), Canada 6' (4', 0', 2').
Tirs : République Tchèque 23, Canada 35.
Évolution du score :
0-1 à 16'00" : Schenn assisté de Duchene et Méthot (sup. num.)
0-2 à 19'16" : Burns assisté de Duchene et Stewart
0-3 à 20'16" : Clutterbuck assisté de Burns
0-4 à 25'41" : Spezza assisté de Scalzo et Ladd
1-4 à 45'56" : Havlat assisté de M. Michalek et Elias
2-4 à 52'08" : Havlat assisté d'Elias


République Tchèque

Gardien : Ondrej Pavelec.

Défenseurs : Martin Skoula (-1) - Karel Rachunek (-1) ; Ondrej Nemec - Tomas Zidlicky (2') ; Lukas Krajicek - Radek Martinek (-1) ; Martin Sevc - Jakub Nakladal (+1).

Attaquants : Petr Prucha - Roman Cervenka puis Petr Koukal à 20'00" - Jaromir Jágr puis Martin Ruzicka (-1) à 20'00" ; Milan Michálek (+1, 2') - Patrik Eliáš (+1, 2') - Jakub Klepiš (-1) [puis Havlát à 30'] ; Tomáš Rolinek (-1) - Jan Marek - Jakub Vorácek ; Petr Hubácek (-1) - Jiri Novotny - Martin Havlát (+2) [puis Klepiš à 30'] ; puis à 20'00" Michal Vondrka - [Koukal] - Petr Vampola.

Remplaçant : Jakub Stepanek (G). En réserve : Jakub Kovar (G), Petr Cáslava.

Canada

Gardien : James Reimer.

Défenseurs : Dion Phaneuf (A, +1) - Brent Burns (+2, 2') ; Luke Schenn - Marc Méthot ; Alex Pietrangelo (-1) - Mario Scalzo.

Attaquants : Antoine Vermette - Travis Zajac (+1) - Cal Clutterbuck (+1, 2') ; Rick Nash (C, +1) - Matt Duchene (+1) - Chris Stewart ; Andrew Ladd - Jason Spezza (A, +1) - Jordan Eberle (+1) ; Evander Kane (-1) - John Tavares (-1) - Jeff Skinner (-2).

Remplaçant : Devan Dubnyk (G).