Canada - France (Mondiaux 2011, groupe B, 2e journée)

Ce Canada est sans Bercy

2011-05-01-France-Canada-2672La France a accroché le Canada jusqu'au bout dimanche dernier à Bercy en match de préparation, mais peut-elle rééditer cet exploit cet après-midi dans le contexte d'un championnat du monde ? Elle n'est plus devant son public, et surtout les Canadiens sont maintenant rodés. Leurs renforts sont arrivés, et ils alignent leur équipe presque complète. Pour autant, les Bleus joueront ce match comme contre la Suisse, pour prendre des points, et ils le démontrent en alignant leur premier gardien Cristobal Huet dans les cages. Le Canada aussi aligne son titulaire Reimer.

La partie commence très mal par une pénalité de Sacha Treille. Le powerplay canadien se met en place avec un hommme à la pointe, Jason Spezza dans le cercle gauche qui tire dans les bottes de Huet, et Marc-André Gragnani dans le cercle droit qui envoie le rebond dans le haut du filet. Pour sa première sélection sous le maillot canadien, Gragnani n'aura mis qu'une minute à mettre son premier but (1-0).

Les Canadiens font fier étalage de leurs qualités techniques. Jeff Skinner réussit ainsi un petit pont sur Nicolas Besch, mais c'est l'autre défenseur Yohan Auvitu qui récupère le palet. Jason Spezza feinte Raux en zone neutre, lance dès le passage de la ligne bleue et va chercher lui-même le rebond qu'il remet devant la cage. Le palet ricoche sur le patin du malheureux Vincent Bachet, vers le but (2-0).

La France obtient sa première supériorité numérique sur un mauvais geste d'Andrew Ladd, vexé d'une mise en échec de Sacha Treille, mais elle est annulée par le travail en fond de zone d'Evander Kane qui pousse Nicolas Besch à la faute.

2011-05-01-France-Canada-But_Canadien1-2438Les hommes de Dave Henderson doivent même jouer 26 secondes à 3 contre 5 parce que Stéphane Da Costa ne cesse de prendre des pénalités stupides. Avec deux hommes de moins, Meunier et Bellemare se permettent une contre-attaque (!). Le Canada repart à trois contre un, Besch sort de prison et se replie, avant de récupérer le palet mal contrôlé par Pietrangelo et de retourner dans l'autre sens, en breakaway. James Reimer bloque sa tentative et met fin à cette séquence complètement folle.

Au moment où on revient à cinq, les Canadiens interceptent le dégagement et restent en zone. Stéphane Da Costa commet une erreur qui serait impardonnable dans la NHL où il évolue désormais, en voulant remonter seul avec le palet dans son enclave et en l'oubliant derrière lui. John Tavares est à l'affût et décale du revers Jeff Skinner qui contourne la crosse de Da Costa, plongeant vainement pour se rattraper, et lève le palet au-dessus de Huet couché (3-0). Stéphane Da Costa est l'ombre de lui-même et passe dans la vide sur une situation de 3 contre 2. Son frère Teddy s'y met en prenant à son tour une pénalité en zone offensive. Au moins la boîte française rassure-t-elle par une bonne agressivité. Laurent Meunier peut ainsi intercepter une passe à la bleue et partir en breakaway, mais Reimer a encore le dessus.

Fort logiquement, puisqu'il n'y a plus rien à gagner dans ce match, le staff tricolore ménage Huet et le remplace par Fabrice Lhenry pour la deuxième période. L'autre changement est le remplacement de Stéphane Da Costa par Laurent Gras sur la deuxième ligne. Il jouera avec son frère Teddy pour tenter de retrouver son jeu.

2011-05-01-France-Canada-2647L'enjeu est désormais de débloquer le compteur français, bloqué à zéro but depuis le début du tournoi. Trois supériorités numériques leur en donnent la possibilité. La première n'est pas exploitée malgré une la seconde pour un palet dégagé loin au-dessus du plexi par Gragnani. Sacha Treille feinte en entrée de zone et laisse le palet à Pierre-Édouard Bellemare qui déflore la lucarne d'un beau tir du poignet (3-1). Les Canadiens continuent de prendre des pénalités stupides : James Neal retient Bachet en zone offensive, puis c'est Jason Spezza qui fait trébucher Stéphane Da Costa, son coéquipier chez les Senators d'Ottawa.

La France n'a pas su totalement profiter de ces moments favorables. Quand le Canada revient au complet, il remet la pression. Jeff Skinner intercepte un dégagement de Hecquefeuille le long de la bande et s'appuie sur un une-deux pour aller à la cage. Le palet traînant échappe à Lhenry qui essaie d'y poser le gant, et Jeff Skinner l'envoie au fond (4-1). Sur l'attaque suivante, Matt Duchene réalise un festival technique jusque dans l'enclave, et Alex Pietrangelo conclut l'action en glissant le palet en angle fermé derrière Lhenry (5-1). Deux moments de relâchement français qui sont rédhibitoires en zone défensive.

La pire inattention est certainement le surnombre concédé en début de troisième période. Brent Burns, dans le cercle gauche sur cet avantage numérique, déclenche un tir précis à mi-hauteur au poteau opposé (6-1). La facture devient salée, et le capitaine Laurent Meunier donne pour une fois le mauvais exemple : il perd le palet dans sa zone sous la pression de Matt Duchene, qui contre ensuite le soutien Hecquefeuille pour permettre à Rick Nash lancé de feinter Lhenry (7-1, photo de gauche). Rien ne va plus pour la France, sauvée par son poteau sur un tir de la droite de Phaneuf.

2011-05-01-France-Canada-But_de_Nash-2688Damien Fleury ne parvient pas à contrôler un centre de Desrosiers sur une des rares éclaircies du troisième tiers-temps. Servi en échappée par une longue passe, Jeff Skinner est fauché par Besch et transforme le tir de pénalité entre les bottes de Lhenry (8-1). Cal Clutterbuck fixe Roussel et Moisand et sert Travis Zajac qui part feinter le gardien pour clore le score (9-1).

Dave Henderson avait dit à Bercy que la clé du match était d'avoir tenu le score serré. On l'a vérifié ce soir : en concédant trois buts rapidement par indiscipline, malchance et non-respect des consignes de base, la France a assuré au Canada un match tranquille. Les défenseurs, pas franchement aidés, ont souvent fait ce qu'il fallait pendant la première moitié du match, mais ont ensuite manqué de lucidité et/ou de forces et/ou de persévérance mentale. Le déclin le plus patent a été celui du meneur des lignes arrières Kevin Hecquefeuille qui a tout à coup multiplié les erreurs de relance et abandonné son slot dans la seconde partie. La paire Auvitu-Besch est celle qui s'en est le mieux sorti dans ce match. Devant, les Bleus se procurent toujours autant d'occasions (30 tirs contre le Canada !) mais ont un problème d'efficacité en arrivant face à la cage. Il faudra travailler et oublier ce score avant le match le plus important, celui contre le Bélarus.

Désignés joueurs du match : Dion Phaneuf pour le Canada et Pierre-Édouard Bellemare pour la France.

Commentaires d’après-match

Ken Hitchcock (entraîneur du Canada) : « J’ai encore une fois senti une amélioration, les gars jouent de mieux en mieux. On aurait certainement dû marquer plus en première période, les Français sont revenus avec un jeu dur et rapide dans le deuxième tiers-temps. Je suis très satisfait de mes joueurs, ils n’ont pas peur de tenter des choses. Les attaquants ont un talent énorme, ils peuvent marquer de n’importe où dans n’importe qu’elle situation. »

Dave Henderson (entraîneur de la France) : « Il faut comparer les forces en présence ; cette équipe canadienne joue la médaille d’or, nous le maintien. Ils ont des gars qui ont marqué 20, 30 et certainement 35 buts en NHL cette saison. Nous, on en a un seul qui a joué quatre matches. Toute l’intensité qu’ils mettent tout au long de l’année, on l’a mise sur un match, contre la Suisse, mais on n’est pas capables de la mettre dans un deuxième. On a tendance à avoir les mêmes difficultés à chaque fois que l’on joue contre une équipe du top 8 mondial. On a eu des occasions pendant tout le match mais on a failli dans nos replis. Malgré le score, on peut voir qu’on a fait des progrès offensivement. On a été quand même un peu naïfs, les joueurs ont peut-être trop respecté leur adversaire en première période. On a aussi été moins disciplinés que contre la Suisse, mais c’est aussi du fait des Canadiens qui nous y ont forcé. »

Stéphane Da Costa (attaquant de la France) : « On n’a pas fait un bon match défensivement. Il va falloir travailler ça pour le Bélarus. On a eu quelques occasions mais on ne les a pas mises dedans. Avec mon frère, on a fait un bon petit jeu ensemble, on aurait pu marquer et revenir à 3-2. Dommage, c’était une grosse occasion, ça aurait resserré le score. Le Canada, c’est une grosse écurie. C’est quand même un niveau supérieur aux Suisses, ils sont plus physiques et plus techniques. On n’a pas si mal joué que ça, c’est juste qu’ils sont plus forts que nous. »

Rick Nash (attaquant et capitaine du Canada) : « Le fait d’avoir inscrit le premier but très rapidement nous a bien aidés. Après, on en a mis deux autres et la partie était de suite plus simple pour nous. Ce n’était déjà plus un match exigeant, quand bien même les Français se sont montrés très dangereux dans certaines phases. Notre performance collective s’améliore de jour en jour. En préparation contre la France à Paris, on n’avait pas entamé aussi bien qu’aujourd’hui. C’est la grande différence entre les deux matches. »

 

2011-05-01-France-Canada-But_France-2585 

 

Canada - France 9-1 (3-0, 2-1, 4-0)
Dimanche 1er mai 2011 à 16h15 à la Steel Arena de Košice. 4457 spectateurs.
Arbitrage de Vyacheslav Bulanov (RUS) et Eduards Odins (LET) assistés d'André Schrader (ALL) et Sergei Shelyanin (RUS).
Pénalités : Canada 10' (2', 8', 0'), France 12' (8', 0', 4').
Tirs : Canada 39 (15, 10, 14), France 33 (11, 12, 10).

Évolution du score :
1-0 à 01'02" : Gragnani assisté de Spezza et Phaneuf (sup. num.)
2-0 à 06'35" : Spezza assisté de Phaneuf
3-0 à 12'02" : Skinner assisté de Tavares
3-1 à 29'14" : Bellemare assisté de S. Treille et Auvitu (sup. num.)
4-1 à 36'06" : Stewart assisté de Skinner et Tavares
5-1 à 36'49" : Pietrangelo
6-1 à 41'41" : Burns assisté de Neal et Nash
7-1 à 44'38" : Nash
8-1 à 54'30" : Skinner (tir de pénalité)
9-1 à 57'44" : Zajac assisté de Clutterbuck et Pietrangelo


Canada

Gardien : James Reimer puis Devan Dubnyk à 46'10".

Défenseurs : Dion Phaneuf (+1) - Brent Burns (+1) ; Luke Schenn (+2) – Marc Méthot (+2) ; Marc-André Gragnani (+2, 2') - Alex Pietrangelo (+2) ; Mario Scalzo (+1).

Attaquants : James Neal (+3, 4') – Rick Nash (C, +2) – Matt Duchene (+2) ; Chris Stewart (+1) - John Tavares (+2) - Jeff Skinner (+2) ; Evander Kane (+1) – Jordan Eberle (+1) – Jason Spezza (A, +1, 2') ; Travis Zajac (A, +1) – Andrew Ladd (+2, 2') – Cal Clutterbuck (+1).

En réserve : Jonathan Bernier (G), Antoine Vermette (blessé), Carlo Colaiacovo (juste arrivé).

France (2' pour surnombre)

Gardien : Cristobal Huet puis Fabrice Lhenry à 20'00".

Défenseurs : Johan Auvitu (-1) - Nicolas Besch (-1, 2') ; Vincent Bachet (A, -2) - Kevin Hecquefeuille (A, -2) ; Thomas Roussel (-3) - Maxime Moisand (-3) ; Jonathan Janil (-1) [à 20'00"].

Attaquants : Pierre-Édouard Bellemare (-2) - Laurent Meunier (C, -3) - Sacha Treille (-2, 2') ; Julien Desrosiers (-1) - Stéphane Da Costa (-1, 2') [puis Gras à 20'] - Damien Fleury ; Luc Tardif - Laurent Gras (-2) [puis S. Da Costa à 20'] - Teddy Da Costa (2') ; Brian Henderson (-1) - Damien Raux (-2, 2') - Jérémie Romand (-1) ; Nicolas Arrossamena (-2).

En réserve : Ronan Quemener (G).

2011-05-01-France-Canada-2639