Lettonie - Finlande (Mondiaux 2011, groupe D, 1re journée)

Encore une surprise ?

VASILJEVS_Herberts-20100508-299Il y a quelque chose d'anormal dans ce groupe D. Pas la moindre surprise, pas le moindre favori poussé au moins en prolongation. Cela n'est pas en phase avec le reste du championnat du monde. La Lettonie avait bien figuré contre les Tchèques, et si elle confirme son surcoît d'activité dans les duels pour le palet, elle peut être dangereuse par ses contre-attaques rapides.

Mais une évidence s'impose : ces Finlandais vont trop vite pour l'équipe balte. Après seulement deux minutes, Girts Ankipans accroche déjà Janne Pesonen. Les hommes de Jukka Jalonen peuvent alors mettre en place leur powerplay, ou plutôt leurs powerplays au pluriel, car ils enchaînant les configurations de manière fluide. Esthétique, mais pas concluant au tableau d'affichage. La seconde pénalité, un cinglage du capitaine Vasiljevs, sera mieux exploitée. Une passe en or de Jyrki Välivaara est déviée par Jarkko Immonen oublié au poteau gauche (0-1). La Finlande pourrait creuser un écart plus important si elle n'avait pas toujours un souci dans le dernier geste. Antti Pihlström prend ainsi de vitesse toute la défense en contre pour ne proposer qu'un malheureux tir croisé dans la botte.

La Lettonie ne s'est pas encore créé de vraie occasion, mais elle y remédie à la reprise avec un breakaway de Mikelis Redlihs, dont le tir est détourné par le haut de la botte gauche de Teemu Lassila. En deuxième période, la Finlande joue moins vite, mais elle garde largement la maîtrise du palet.

Le deuxième but ne paraît pas loin. Anssi Salmela reprend une belle passe en retrait d'Aaltonen, et son tir est détourné de justesse par Edgars Masalskis. Le junior Granlund, avec une certaine élégance technique, continue de délivrer des passes dans la palette et dans le bon timing. Son service de derrière la cage est parfait, mais Mika Pyörälä ne cadre pas du tout sa reprise... Elle est pourtant à quelques centimètres de rentrer grâce à un ricochet opportun sur la jambe de Pujacs.

Les deux fautes finlandaises de la deuxième période ont été commises sur le même joueur, le jeune Gints Meija. Lorsque Jaakola le retient, Krisjanis Redlihs fait parler la poudre de la ligne bleue pendant que Lauris Darzins fait écran devant le but (1-1). Le score nul ne traduit pas une impression plutôt favorable à la Finlande. Si le total de tirs reste serré, c'est surtout que les Lettons en bloquent beaucoup.

Les supporters finlandais, toujours vainqueurs au concours de déguisements et de perruques, ne semblent pas troublés par le score, qui ne les empêche pas de faire la fête. Il y aurait pourtant de quoi faire la grimace en voyant Välivaara partir en prison pour une charge hors du jeu. La Lettonie passe devant avec un peu de chance. Le lancer de Georgijs Pujacs n'est en effet pas cadré, mais il revient à proximité de la cage. Teemu Lassila, titularisé ce soir, tente alors d'éloigner le danger sur le côté avec sa crosse. Une mauvaise initiative car le palet rebondit sur le dos d'un coéquipier et il retombe devant la palette du capitaine Herberts Vasiljevs qui l'expédie aussitôt du revers en terre promise (2-1).

À neuf minutes de la fin, Jekabs Redlihs fait obstruction sur Aaltonen, le feu follet que les Lettons ont tenu à l'oeil - et à la crosse - toute la soirée. Les Finlandais avaient l'air de rester placides devant la situation, mais on sent leur soulagement quand le commentateur finlandais pousse un hurlement : "Maaaaaaaalit". Mikael Granlund est entré en zone côté droit et a servi une passe levée du revers en retrait pour Jarkko Immonen qui décale Niko Kapanen tout seul à gauche avec angle ouvert. Oui, maalit, ça veut bien dire but.

La Finlande se fait peur une dernière fois quand un dégagement en cloche du revers est récupéré par Lauris Darzins, très mal couvert par Niskala. L'attaquant balte s'échappe mais constate que le gardien sera le premier et tente un plongeon désespéré pour glisser le palet entre ses jambières. Impossible que Lassila se fasse surprendre là-dessus.

En prolongation, Kristaps Sotnieks est pénalisé pour crosse haute et la Finlande joue deux minutes à 4 contre 3. La domination est alors énorme pour les coéquipiers de Koivu, mais son compère Ruutu n'arrive pas à finir. Masalskis fait des miracles ce soir dans ces moments chauds. Il est suppléé aussi par sa barre transversale après un tir dévié de la bleue.

Les tirs au but sont très importants pour la Lettonie : si elle les gagne, elle pourrait se contenter d'un nul dans le match décisif pour éviter la poule de maintien, face au Danemark. Mais cet espoir va tourner court. Jarkko Immonen tire côté bouclier et Mikko Koivu place un superbe revers dans haut filet. Dans le même temps, les feintes de Nizivijs et de Darzins ne trompent pas un Lassila resté solidement ancré sur sa ligne, qui a justifié sa titularisation contre cet adversaire par ses bonnes compétences en un contre un.

Les Lettons ont bien mieux joué que le Danemark, mais tout reste à faire mercredi. La comparaison au centre, celle qui nous rendait réticent, penche plus que jamais en faveur des Scandinaves. N'ayant remporté qu'un tiers des mises au jeu ce soir, les Baltes devront s'améliorer dans ce domaine, eux qui ont été volontaires dans les autres phases de conquête.

Désignés joueurs du match : Jarkko Immonen pour la Finlande et Georgijs Pujacs pour la Lettonie.

 

Lettonie - Finlande 2-2 (0-1, 1-0, 1-1, 0-0) / 0-2 aux tirs au but
Lundi 1er mai 2011 à 20h15 à la Ondrej Nepala Arena de Bratislava. 9210 spectateurs.
Arbitrage de Danny Kurmann (SUI) et Thomas Sterns (USA) assisté de Roger Arm (SUI) et Kiel Murchison (CAN).
Pénalités : Lettonie 10' (4', 2', 2', 2'), Finlande 10' (2', 4', 4', 0').
Tirs : Lettonie 25 (6, 12, 6, 1), Finlande 33 (10, 10, 8, 5).

Évolution du score :
0-1 à 13'54" : Immonen assisté de Välivaara et Granlund (sup. num.)
1-1 à 33'36" : K. Redlihs assisté de M. Redlihs et Dzerins (sup. num.)
2-1 à 42'12" : Vasiljevs assisté de Cipulis et Pujacs (sup. num.)
2-2 à 52'51" : Kapanen assisté d'Immonen et Granlund (sup. num.)

Tirs au but :
Finlande : Immonen (réussi), M. Koivu (réussi).
Lettonie : Nizivijs (arrêté), Darzins (arrêté).


Lettonie

Gardien : Edgars Masalskis.

Défenseurs : Georgijs Pujacs - Arvids Rekis ; Oskars Cibulskis - Krisjanis Redlihs ; Kristaps Sotnieks (2') - Jekabs Redlihs (2').

Attaquants : Aleksandrs Nizivijs (A) - Herberts Vasiljevs (C, 4') - Martins Cipulis ; Lauris Darzinš – Andris Dzerinš – Mikelis Redlihs ; Girts Ankipans (A, 2') - Sergejs Pečura - Kaspars Saulietis ; Gints Meija - Armands Berzinš – Roberts Bukarts.

Remplaçants : Martins Raitums (G) Ronalds Kenins. Absent : Arturs Kulda (suspendu)

Finlande

Gardien : Teemu Lassila.

Défenseurs : Sami Lepistö - Anssi Salmela ; Jyrki Välivaara (4') - Janne Niskala ; Pasi Puistola (2') - Ossi Väänänen ; Topi Jaakola (2') - Lasse Kukkonen (A).

Attaquants : Tuomo Ruutu (A, 2') - Mikko Koivu (C) - Juhamatti Aaltonen ; Janne Lahti - Niko Kapanen - Antti Pihlström ; Janne Pesonen - Jarkko Immonen - Mikael Granlund ; [poste tournant] - Petteri Nokelainen - Mika Pyörälä.

Remplaçant : Petri Vehanen (G). Absents : Leo Komarov (15 points de suture).