Suisse – Bélarus (Mondiaux 2011, groupe B, 2e journée)

2011-05-01-Suisse-Belarus-2800La Suisse et le Bélarus n’ont pratiquement plus de secrets l’un pour l’autre. Cette saison, ils ont déjà croisé le fer en finale de l’Arosa Challenge (3-4), en demi de la Slovakia Cup (3-1) et pas plus tard que la semaine dernière en préparation à Langenthal (3-0). Sans compter que Sean Simpson, le technicien de la Confédération helvétique, fut, en 2006/2007, l’adjoint de Curt Fraser alors à la tête de la sélection biélorusse.

Les Suisses intègrent dans leur groupe le défenseur Beat Gerber (Berne) tandis que le Bélarus enregistre le renfort d’Andrei Kostitsyn, arrivé de Montréal et duquel on attend beaucoup pour booster une attaque aphone face au Canada. C’est d’ailleurs le même cas pour la Nati qui n’a fait trembler les filets qu’une seule contre les Bleus vendredi, et ce dans la prolongation et grâce un défenseur, Julien Vauclair.

Une chose est sûre aux vues des premières secondes : la Suisse est bien mieux entrée dans son match que quarante-heures auparavant contre la France. Les Biélorusses font un temps illusion en soutenant le rythme imposé par la Confédération. Aleksandr Kitarov déborde sur la droite et centre pour Andrei Stepanov mais celui-ci, pris par deux défenseurs suisses dans l’enclave, n’a pas le temps d’armer (4'46). Les cinq premières minutes sont équilibrées, la circulation du palet est fluide, mais aucune frappe ne met le danger d’un côté comme de l’autre.

2011-05-01-Suisse-Belarus-2934La pénalité infligée à Dmitri Meleshko, coupable d’une charge trop appuyée devant le banc helvète, change la donne. Le Bélarus est retranché dans sa zone, les Croix blanches font passer la rondelle de long en large mais tardent à trouver la bonne position de tir. Simon Moser, sur la bande à droite, parvient quand même à servir Rafael Diaz entre la ligne bleue et le cercle ; la frappe du défenseur est déviée au fond des filets par Ryan Gardner (1-0, 07'08). Les hommes de Sean Simpson poursuivent sur leur lancée après l’ouverture du score. Les Slaves sont incapables de passer la zone neutre.

Mikhail Grabovski trouve contre la Suisse un terrain d’expression moindre que contre le Canada ; son tir du poignet à l’entrée des deux cercles, à côté, est l’un de ses rares essais. La Nati gagne pratiquement tous ses duels le long de la bande et les offensives adversaires sont vite muselées par une défense aux interventions très propres. C’est costaud à l’arrière donc, mais à l’avant, la présence incessante devant les filets d’Andrei Mezin n’aboutit encore que rarement sur des occasions nettes. À l’approche de la première pause, les Biélorusses retournent un peu la vapeur.

Andrei Mikhalyov se distingue à deux reprises coup sur coup, d’abord par un tir en mouvement sur la droite qui termine dans les bottes de Tobias Stephan (15'46) puis en manquant de synchronisation dans la reprise du palet (15'56). Les piliers suisses veillent toujours au grain malgré les bonnes intentions du Bélarus. Et s’ils leur arrivent de manquer de vigilance, c’est leur portier qui sauve la mise. Comme sur la frappe de Grabovski dans le slot, repoussé du patin gauche par Stephan (17'11). La Suisse évoluait alors depuis quelques secondes en infériorité après la sortie de Diaz (16'52).

2011-05-01-Suisse-Belarus-But_Suisse-2905Les ouailles d’Eduard Zankovets maintiennent la pression au retour des vestiaires. Grabovski devine la trajectoire du slap de Félicien Du Bois sur la bleue et lance la contre-attaque. S’ensuit une série de passes qui donnent le tourniquet à la défense helvète. Dmitri Korobov se retrouve esseulé près du cercle droit ; il enfile l’aiguille et égalise (1-1, 21'33). L’effervescence est de courte durée cependant pour le Bélarus. Ivo Rüthemann redescend vers la zone neutre, croise Goran Bezina qui, lui, remonte la bande gauche. Le Genevois reçoit subtilement la rondelle de son coéquipier, contourne le cercle, slalome entre Sergei Kolosov et Mezin au premier poteau et marque (2-1, 24'11, photo de droite). Sacré numéro !

La Suisse matérialise sa domination davantage en restant présent en zone biélorusse qu’en menant des raids : ils frappent relativement peu. Toutefois, leurs assauts sont précis et provoquent souvent une situation d’alerte devant Mezin. A l’affût au poteau droit, Gardner reprend le rebond  d’un slap de Beat Gerber à droite. Le palet ricoche sur le patin du portier et termine à l’intérieur (3-1, 27'03). Bezina, qui a retenu un Biélorusse dans sa propre zone, part en prison (29'25) mais les Slaves n’en profitent même pas : ils encaissent un nouveau but. Félicien Du Bois chipe une passe de Grabovski, envoie Andres Ambühl en breakaway. Le quadruple vainqueur de NLA est pris en chasse par Kostitsyn et Korobov et mais il a toutefois le temps de mystifier Mezin dans la lucarne droite (4-1, 30'51).

2011-05-01-Suisse-Belarus-2794Les Biélorusses jouent avec le feu avec une défense qui joue haut. Les attaquants suisses la piègent en partant dans son dos, notamment Thibaut Monnet (32'45) et le capitaine Mathias Seger (34'57) qui s’échappent en zone neutre mais se font rattraper in extremis au moment d’ajuster. Mezin repousse du patin le slap de Gerber sur la ligne bleue (36'47). La pénalité de Philippe Furrer (retenir, 39'47) donne une occasion de réagir au Bélarus en entame de troisième tiers.

Grabovski et Ugarov essayent de dynamiser et les Slaves, pendant une dizaine de minutes, multiplient leurs incursions en zone suisse. Il y a beaucoup de déchets de part et d’autre et les occasions se font de plus en plus rares. Les Rouges redonnent un petit coup d’accélérateur en fin de match et poussent les Biélorusses à la faute : Denisov (49'11 puis 57'59), Ryadinski (52'57) et finalement Demagin, pour la beauté du geste (59'47), chauffent successivement le banc des fautifs. On en restera là.

L'arrivée d'Andrei Kostsitsyn, débarqué la veille, n'aura pas sauvé le Bélarus. Avec sans doute encore le voyage dans les jambes, il n'a pas pesé sur le match et sa ligne avec Grabovski n'a pas fonctionné.

Désignés joueurs du match : Ryan Gardner (Suisse) et Dmitri Koborov (Bélarus).

Commentaires d’après-match

Eduard Zankovets (entraîneur du Bélarus) : « On n’a pas forcément mal joué mais les Suisses étaient un peu meilleurs. Ils ont mieux géré que nous leurs power-plays en marquant deux fois. Notre entame était plutôt bonne. En troisième période, on n’a pas eu beaucoup d’occasions. La Suisse a très bien joué défensivement et offensivement. Je ne peux pas dire que ce soit le même style que la France. On devra à tout prix inscrire beaucoup plus de buts mardi que lors de nos deux premiers matches. »

2011-05-01-Suisse-Belarus-700-3006

 

Suisse – Bélarus  4-1 (1-0, 3-1, 0-0)
Dimanche 1er mai 2011 à 20h15 à la Steel Aréna de Košice. 3193 spectateurs.
Arbitrage de Peter Orszag (SVK) et Daniel Piechaczek (ALL) assistés de Jiri Gebauer (TCH) et Sirko Schulz (ALL).
Pénalités : Suisse 8' (2', 4', 2') ; Bélarus 10' (2', 0', 8').
Tirs : Suisse 27 (7, 10, 10) ; Bélarus 23 (6, 7, 10).

Evolution du score :
1-0 à 07'08" : Gardner assisté de Diaz et Moser (sup. num.)
1-1 à 21'33" : Korobov assisté Kostyuchyonok et Stepanov
2-1 à 24'11" : Bezina assisté de Rüthemann et Gardner
3-1 à 27'03" : Gardner assisté de Gerber et Ruthemann
4-1 à 30'51" : Rüthemann assisté d’Ambühl et Du Bois (inf. num.)


Suisse

Gardien : Tobias Stephan.

Défenseurs : Goran Bezina (A, 2', +1) – Raphael Diaz (2', +1) ; Beat Gerber (+1) – Félicien Du Bois (+1) ; Mathias Seger (C) – Luca Sbisa ; Julien Vauclair – Philippe Furrer (2').

Attaquants : Ivo Rüthemann (+3) – Martin Plüss (A, +2) – Ryan Gardner (+2) ; Thibaut Monnet – Andres Ambühl (2', +1) – Julien Sprunger ; Simon Moser (-1) – Morris Trachsler (-1) – Kevin Lötscher (-1) ; Victor Stancescu – Romano Lemm – Matthias Bieber.

Remplaçant : Leonardo Genoni (G). En réserve : Daniel Manzato (G).

Bélarus

Gardien : Andrei Mezin.

Défenseurs : Nikolai Stasenko (-1) – Vladimir Denisov (2'+2', -1) ; Viktor Kostyuchyonok (A, +1) – Dmitri Korobov ; Sergei Kolosov (-1) – Oleg Goroshko (-1) ; Aleksandr Ryadinski (2').

Attaquants : Aleksei Ugarov (-2) – Mikhaïl Grabovski (C, -1) – Andrei Kostitsyn (-2) ; Andrei Stepanov – Aleksandr Kitarov (-1) – Sergei Demagin (2') ; Aleksandr Kulakov (-1) – Sergei Drozd – Dmitri Meleshko (2') ; Andrei Mikhalev – Andrei Stas – Aleksandr Pavlovich ; Evgeni Kovyrshin.

Remplaçant : Sergei Shabanov (G). En réserve : Dmitri Milchakov (G).