Suède – Autriche (Mondiaux 2011, Groupe C, 2e journée)

2011-05-02-Suede-Autriche-3685Que peut donc espérer l’Autriche sur ce match ? En temps normal, battre la Suède est une mission bien compliquée. Mais battre une Suède vexée, ça relève du miracle. La Tre Kronor a en effet beaucoup à se faire pardonner après sa gestion catastrophique samedi face à la Norvège (4-5 après tirs au but). Surtout, les Américains l’ont emporté sur leurs deux premières sorties, et comme c’est le prochain adversaire, il vaut mieux rectifier le coche de suite et se remettre en confiance pour ce qui sera l’affiche de ce premier tour à Košice. La place de leader du groupe est toujours en jeu.

Bouc émissaire de la défaite de samedi, Erik Ersberg a cédé sa place devant les filets à Viktor Fasth, qui avait fait l'essentiel de la préparation en titulaire, tout comme son vis-à-vis Jürgen Penker a dû rentrer dans le rang au profit de Fabian Weinhandl. Ces deux changements détermineront le résultat final de ce soir.

Les Autrichiens soutiennent la comparaison d’entrée de match. Ce sont même eux qui se montrent le plus véhéments en attaque. Viktor Fasth a déjà du pain sur la planche, d’autant plus après une faute de Carl Gunnarsson (2'28). Les Rouges sont dans le rythme, ils sont agressifs derrière la cage et alertes au rebond. Leurs supporters, les plus nombreux et les plus bruyants de toutes les délégations présentes ici, sont placés juste derrière le portier scandinave.

2011-05-02-Suede-Autriche-3538Les Suédois lancent quelques rapides escarmouches. Il n’en reste pas moins que ce sont les Autrichiens qui se procurent la première occasion de la partie lorsque Thomas Hundertpfund déborde à droite et centre pour Johannes Reichel qui ne peut mieux faire que de taper dans le gardien (6'17). Les hommes de Bill Gilligan poursuivent sur élan offensif. Oliver Setzinger s’échappe après avoir chipé la rondelle aux Jaunes en zone neutre mais il se déporte trop sur la droite et ne peut armer à temps, Fasth bloquant bien son angle de tir (12'07).

Rien de bien convaincant pour les joueurs du Nord. Leur défense se fait souvent surprendre par les attaquants adversaires dans la zone autrichienne. La Tre Kronor accélère cependant dans les trois dernières minutes du tiers-temps et parvient à créer le décalage plus facilement. Patrik Berglund inquiéte Fabian Weinhandl au corps à corps (18'25) puis, épaulé par Staffan Kronwall assène deux coups de boutoir que le portier autrichien a dû mal à contenir (18'58). Loui Eriksson s’extirpe dans le dos de la défense, sprinte jusqu’au slot avant de servir à gauche Niklas Persson qui déjoue la surveillance de Weinhandl par l’effet de vitesse (1-0, 19'39). Le réalisme à la suédoise !

Les Autrichiens subissent davantage la pression de la Suède dans le deuxième acte et rencontrent beaucoup de difficultés à passer la zone neutre. Toutefois, ils ne sont pas loin de l’égalisation lorsque Darcy Werenka, bien servi en retrait par Rafael Rotter, manque la cible pourtant bien dégagée (22'47). Les Suédois commencent nettement à faire la différence au niveau physique ; les Rouges ont un temps de retard dans les déplacements. David Petrasek dévie à gauche pour Persson qui envoie un palet fuyant depuis la « bleue ». C’est le doublé pour le joueur du Neftekhimik Nijnekamsk (2-0, 25'39).

Dominée, l’Autriche n’est quand même pas dépourvue d’intentions à l’avant. Surtout lorsque Mattias Sjogren laisse les siens évoluer à quatre (27'57). Thomas Koch tente sa chance dans la zone de but (27'29). En vain. Les Suédois repartent de plus belle une fois leur unité au complet. Ils bénéficient même d’une double supériorité numérique lorsque Roland Kaspitz (28'52) et Philippe Lakos (29'51) se font successivement pénaliser. Le missile de Petrasek fait plus de bruit que d’effet (30'21) et les Jaunes laissent passer l’occasion d’enfoncer le clou. Les coéquipiers de Gerhard Unterluggauer recadrent le jeu dans la zone suédoise en fin de tiers-temps, bien aidés par un power-play provoqué par la sortie de Nicklas Grossman (35'11).

2011-05-02-Suede-Autriche-But_Suede-3620En début de troisième période, Manuel Latusa complète la liste des fautifs (40'56) et lorsque Magnus Päärjävi en profite pour reprendre instantanément le rebond du blueliner Petrasek, c’en est définitivement terminé des espoirs autrichiens (3-0, 42'34). Ça ne fait en tout cas pas taire les fanatiques qui augmentent même le niveau sonore de leurs chants. La Tre Kronor perd Grossman à un quart d’heure de la fin, victime d’un télescopage genou contre genou avec son camarade Pääjärvi en relance. Le groupe ne s’en trouve nullement perturbé : Marcus Krüger transmet en retrait à Jakob Silfverberg qui arrive en pleine vitesse dans l’axe mais dont la puissante reprise n’est pas cadrée (46'05).  

Avec trois nouvelles pénalités dans les douze dernières minutes de la partie, l’Autriche ne peut évidemment plus prétendre à peser sur la rencontre et s’en remet à la dextérité de son dernier rempart. Fabian Weinhandl prouve là qu’il mérite le titre de meilleur joueur de son équipe ce soir en repoussant les incessants assauts de David Petrasek, Staffan Kronwall, Jakob Silfverberg et Marcus Krüger.

Comme face aux USA, les Autrichiens ont rivalisé avec leurs adversaires le temps d’une période avant de progressivement plié face au physique et à la vitesse de glisse des Suédois. Ces derniers, peut-être rassurés par une victoire (ce n’est pas dit !), sont encore très loin du niveau du jeu auquel la troisième puissance mondiale nous a habitué.

Désignés joueurs du match : Viktor Fasth (Suède) et Fabian Weinhandl (Autriche).

Commentaires d’après-match

Pär Märts (entraîneur de la Suède) : « L’Autriche a été de loin meilleure que nous en première période. Heureusement, on inscrit un but chanceux juste avant la pause. Quelque chose s’est alors passé dans le groupe, ça l’a libéré. On a ensuite joué comme on a voulu. »

Bill Gilligan (entraîneur de l’Autriche) : « On a bien commencé le match, on a fait une excelle première période. Mais on a loupé beaucoup d’occasions, on aurait dû capitaliser. Dans le deuxième tiers-temps, la Suède a repris son rythme. Elle a les gars capables de faire rapidement la décision et ce qu’ils ont fait. »

2011-05-02-Suede-Autriche-taille_700-3472

Suède – Autriche 3-0 (1-0, 1-0, 1-0)
Lundi 2 mai 2011 à 20h15 à la Steel Aréna de Košice. 3704 spectateurs.
Arbitrage de Sami Partanen (FIN) et Vladimir Sindler (TCH) assistés de Matjaz Hribar (SLO) et Anton Semionov (EST).
Pénalités : Suède 6' (2', 4', 0') ; Autriche 12' (0', 4', 8')
Tirs : Suède 38 (9, 13, 16) ; Autriche 11 (11, 6, 6)

2011-05-02-Suede-Autriche-3410Évolution du score :
1-0 à 19'39'' : Persson assisté d’Eriksson
2-0 à 25'39'' : Persson assisté de Petrasek et Nilsson
3-0 à 42'34'' : Pääjärvi assisté de Petrasek (sup. num.)


Suède

Gardien : Viktor Fasth.

Défenseurs : Carl Gunnarsson (2', +2) – David Petrasek (+2) ; Staffan Kronwall - Oliver Ekman-Larsson ; Nicklas Grossman (A, 2') – Tim Erixon ; Daniel Fernholm.

Attaquants : Martin Thörnberg – Patrik Berglund (A) – Magnus Svensson-Pääjärvi ; Loui Eriksson (+2) – Niklas Persson (+2) – Robert Nilsson (+2) ; Mattias Tedenby – Mikael Backlund – Jakob Silfverberg ; Jimmie Ericsson – Marcus Krüger – Mattias Sjögren (2') ; Rickard Wallin (C).

Remplaçant : Erik Ersberg (G).

Autriche

Gardien : Fabian Weinhandl.

Défenseurs : Darcy Werenka – Matthias Trattnig (2') ; Gerhard Unterluggauer (C, -1) – Martin Schumnig ; Philippe Lakos (2', 2', -1) – Robert Lukas (-1) ; Johannes Reichel – Mario Altmann (-1).

Attaquants : Manuel Latusa (2', -1) – Thomas Koch (A, -1) – Daniel Welser (-1) ; Thomas Raffl – Roland Kaspitz (2') – Michael Raffl ; Rafael Rotter (-1) – Philipp Lukas (-1) – Oliver Setzinger (A, -1) ; Patrick Harand (2') ; Thomas Hundertpfund.

Remplaçant : Jürgen Penker. En réserve : Rene Swette (G), Marco Pewal (A).

2011-05-02-Suede-Autriche-taille_7003675