Pittsburgh Penguins - Tampa Bay Lightning (NHL, quart de finale de conférence, match 7)

Si Tampa Bay mène actuellement face à Washington 3 matchs à 0 en demi-finale de conférence avec une opportunité de clore la série ce soir sur leur glace, la franchise de Floride est revenue de loin. En effet, l’équipe menée par l’entraîneur rookie en NHL Guy Boucher était menée en quart de finale de conférence par Pittsburgh 3 matchs à 1. Le Lightning est donc parvenu à aligner 6 victoires d’affilée, afin de battre les Penguins et de distancer largement les Capitals de Washington. La participation aux playoffs était déjà un bilan positif pour Tampa Bay, qui a écumé le fond du classement de la conférence ces dernières années, mais le parcours de l’équipe offre une expérience inespérée à la jeune garde de Tampa, comme Steven Stamkos ou Victor Hedman.

Après un début de saison tonitruant, Pittsburgh s’est rapidement affirmée comme une des équipes favorites cette année. Avec ses 32 buts pour 66 points en 41 matchs, Sidney Crosby était en passe de faire la meilleure saison de sa carrière mais le prodige canadien a été écarté de la glace depuis le 5 janvier à cause d’une commotion cérébrale. Puis c’est l’autre star des Penguins, Evgeni Malkin, qui se blesse au début février et voit sa saison prématurément terminée. Les fans espéraient que Crosby serait de retour pour les playoffs mais les derniers tests n’ont pas été encourageants. Le déficit en attaque de Pittsburgh a été perceptible tout au long de la série mais c’est sans doute dans ce dernier match qu’il a été le plus criant.

 

Privés de leurs deux meilleurs joueurs, ce sont pourtant les Penguins qui s’illustrent en premier et mettent la pression dans le début de match : Mattias Ohlund récupère un palet derrière le but de Dwayne Roloson mais Tyler Kennedy surgit pour le mettre en échec et récupérer le palet. Il fait le tour du but de Roloson et passe à Chris Kunitz, devant le but, mais la reprise de volée de l’ailier gauche termine dans le plastron du portier vétéran (6’12). Puis c’est Kris Letang qui porte le danger à l’avant mais voit son tir repoussé par la jambière de Roloson. Il y a ensuite une mêlée avec Chris Conner et Jordan Staal face aux défenseurs du Lightning Kubina et Lundin pour tenter de reprendre le rebond en force et les locaux pensent marquer mais les arbitres invalident le but car Roloson a été poussé dans le but (6’53).

La première supériorité du match est pour les locaux après une interférence d’Eric Brewer. Alexei Kovalev tente sa chance depuis le cercle droit d’un tir du poignet mais Roloson repousse (12’24) puis, sur une action similaire du Russe, il intercepte cette fois le palet de la mitaine (13’10). Enfin, c’est Matt Niskanen qui tire de la bleue, sans plus de résultat (13’20). Le jeu de puissance des Penguins a sans surprise souffert de l’absence du duo Crosby – Malkin et Pittsburgh n’a inscrit qu’un but à 5 contre 4 dans la série sur 35 tentatives.

Cette inefficacité se confirme en fin de première période, quand St. Louis se retrouve sur le banc des pénalités pour un faire trébucher. La seule action notable lors des deux minutes suivantes est un tir lointain de Kovalev depuis le cercle gauche, qui ne surprend pas Roloson (14’56). Finalement, Tampa se procure sa première action franche du match quand Nate Thompson parvient à centrer vers Simon Gagné. Posté devant l’enclave, le Québécois dévie habilement le palet mais Marc-André Fleury est attentif et repousse le palet de sa jambière droite (19’14).

Comme les Penguins ne parviennent pas à ouvrir le score, c’est le Lightning qui tire les marrons du feu. Dominic Moore passe derrière le filet de Fleury et ce dernier se déplace vers son autre poteau pour boucher l’angle. Il ne voit alors pas que Moore a passé le palet derrière lui à Sean Bergenheim qui marque dans le but quasiment ouvert (0-1, 25’41). La passe limpide de Moore pouvait sembler difficile à lire pour Fleury mais le duo Moore – Bergenheim avait fait exactement la même action (avec le même résultat) lors du match précédent. Fleury a rapidement l’occasion de se rattraper : sur une supériorité numérique, Pavel Kubina se retrouve seul face à lui et envoie le palet dans la lucarne et Fleury doit effectuer un arrêt acrobatique pour se saisir de la rondelle (29’42).

En troisième période, Letang transperce la défense de Tampa et s’il ne parvient pas à tirer sur Roloson, il réussit à centrer pour Tyler Kennedy mais le portier floridien s’interpose (47’09). Kennedy se procure une nouvelle action en supériorité numérique en tirant depuis le cercle gauche, sans plus de succès, avant un tir lointain de Letang, lui aussi repoussé par Roloson (47’13). Sur une mauvaise relance de Pittsburgh, Tampa est proche de porter un coup fatal à son adversaire : Downie à la bleue lance en évitant le hors-jeu Thompson dans la profondeur, qui centre pour Adam Hall, seul devant l’enclave, mais qui ne parvient pas à tromper Fleury (54’53). Les Penguins continuent à pousser en fin de match : toujours après une première impulsion de Letang qui provoque l’entrée en zone des locaux puis s’appuie sur Kennedy qui cherche à glisser le palet dans le but de Tampa. Le palet restant alors libre, Chris Kunitz tente de le faire entrer de force, toujours sans résultat (57’52).

En toute fin de match, Pittsburgh pense tenir l’égalisation grâce à une nouvelle supériorité numérique quand Thompson est puni pour cinglage mais la seule action nette vient d’un tir de la bleue de Letang et James Neal ne parvient pas à profiter du rebond (59’24). Plus réaliste et plus déterminé que son adversaire, le Lightning est donc venu à bout de Penguins diminués. Opposés aux Capitals de Washington en demi-finale de conférence, Tampa a pris un avantage conséquent de 3 matchs à 0 mais il reste encore un espoir pour Washington. Le match 4 de la série vient juste de commencer à l’heure de poster cet article et Ovechkin, le capitaine de Washington, s’est engagé à une victoire des siens, ce qui éviterait au moins une embarrassante élimination en quatre matchs d’un des favoris.


Pittsburgh Penguins – Tampa Bay Lightning : 0-1
Tampa Bay remporte la série 4 matchs à 3

Tirs cadrés : Pittsburgh 36 (15, 7, 14), Tampa Bay 23 (7, 11, 5)

Evolution du score
0-1 à 25’41 : Bergenheim assisté de Moore et Downie


Pittsburgh Penguins

Gardien : Marc-André Fleury

Défenseurs : Brooks Orpik (A) – Kris Letang ; Paul Martin – Zbynek Michalek ; Ban Lovejoy – Matt Niskanen

Attaquants : James Neal – Mark Letestu – Alexei Kovalev ; Chris Kunitz (A) – Jordan Staal (A) – Tyler Kennedy ; Chris Conner – Maxime Talbot – Pascal Dupuis ; Mike Rupp – Craig Adams – Arron Asham

Remplaçant : Brent Johnson (G)
En réserve : Derek Engelland, Mike Comrie, Eric Tangradi, Dustin Jeffrey et Eric Godard
Suspendu : Matt Cooke
Blessés : Sidney Crosby (commotion cérébrale) et Evgeni Malkin (genou)


Tampa Bay Lightning

Gardien : Dwayne Roloson

Défenseurs : Eric Brewer – Mike Lundin ; Brett Clark – Mattias Ohlund (A) ; Pavel Kubina – Victor Hedman plus Marc-André Bergeron

Attaquants : Simon Gagné – Steven Stamkos – Steve Downie ; Teddy Purcell – Vincent Lecavalier (C) – Martin St. Louis (A) ; Ryan Malone – Dominic Moore – Sean Bergenheim plus Adam Hall et Nate Thompson

Remplaçant : Mike Smith (G)
En réserve : Randy Jones, Matias Ritola, Matt Smaby, Dana Tyrell et Blair Jones

 

3 étoiles du match : Dwayne Roloson (Tampa Bay), Sean Bergenheim (Tampa Bay) et Marc-André Fleury (Pittsburgh)