Autriche – Norvège (Mondiaux 2011, groupe C, 3e journée)

2011-05-04-Autriche-Norvege-4750La Norvège a beau avoir battu son voisin suédois en ouverture (5-4 t.a.b.), il n’en reste pas moins qu’elle affronte l’Autriche dans le but d’éviter les barrages. Pas le droit à l’erreur, donc, face à une formation qui a quand même montré ses limites sur ses deux premières rencontres.  Une victoire dans le temps réglementaire suffirait pourtant aux hommes de Bill Gilligan pour faire la nique à leur adversaire de l’après-midi. Source de motivation supplémentaire pour eux : la défense norvégienne souffre d’un incroyable manque de banc en défense et c’est avec cinq piliers seulement à l’arrière que les Scandinaves vont évoluer. Si on prend le problème dans l’autre sens, cela veut dire qu’ils disposent d’une sacrée force de frappe. Moins rassurant pour les Autrichiens. 

L’Österrreich est légèrement plus mordante dans les premières minutes de la rencontre, notamment en fond de zone, mais le jeu est toutefois équilibré. Profitant d’une erreur de vigilance de la défense en zone neutre, Martin Roymark part en breakaway sur la droite, traverse l’enclave mais Jürgen Penker, de retour devant les filets autrichiens, se couche à gauche. Le Scandinave tire symboliquement mais il sait très bien que le palet ne peut que terminer dans la botte droite du portier (03'21). Le rythme n’est pas très soutenu mais il y a quand même du mouvement. Les Norvégiens  sont bons dans la conservation ainsi que dans la prise de palet. Attentistes dans leur camp, ils laissent venir les Blancs pour mieux les prendre en contre.

2011-05-04-Autriche-Norvege-4837Anders Bastiansen s’échappe ainsi le long de la bande droite puis temporise près du cercle. Lars Erik Spets patiente déjà devant les filets mais le récent champion de Suède préfère attendre le renfort d’Eerikki Koivu qui suit la course de Mathis Olimb. On croit que c’est à ce dernier que le centre est adressé mais c’est en fait le défenseur qui récupère et qui ouvre le score par un tir du poignet entre les deux cercles (0-1, 6'26). La partie ne s’embrase pas pour autant. Les Norvégiens poursuivent leur stratégie d’attente et agissent par à-coups. Leurs frappes chirurgicales sont rapides et font très mal : Bastiansen, à la relance, trouve Spets qui ne parvient pas à cadrer sa tentative. Mathis Olimb insiste au poteau droit : le palet touche d’abord le patin de Gerhard Unterluggauer avant d’être dévié au fond par la crosse de Martin Schumnig (0-2, 09'31).

Même type d’action moins d’une minute plus tard. Même résultat. Les Norvégiens, en supériorité numérique (Kaspitz pour retenir, 9'51) lancent une nouvelle contre-attaque à trois contre deux depuis leur zone. Jonas Holos, le premier relayeur, passe à droite pour Spets qui remonte et transmet à Mathis Olimb dans le slot. Une-deux avec le joueur de Lørenskog qui file au poteau droit et donne à Holos, arrivé en soutien à gauche. Penker ne sait plus où donner de la tête et regarde derrière lui, croyant la rondelle est déjà passée. Le défenseur, à l’origine de l’action, n’a plus aucun mal pour tromper la vigilance du gardien autrichien (0-3, 10'27). Las ! Avec cette avance prise en moins deux, la Norvège baisse de régime. C’est le début des vaches maigres.

2011-05-04-Autriche-Norvege-4937Les occasions dignes de ce nom se font en effet très rares jusqu’à la fin du match. Le scénario après dix minutes n’y prête guère : avec un effectif réduit à l’arrière, pourquoi la Norvège irait-elle fatiguer ses défenseurs en jouant haut et s’exposer aux contres autrichiens alors que l’avance est déjà très confortable ? Le souvenir de la défaite contre les Américains et le poids de l’enjeu de cette partie l’oblige donc à ronger son frein et assurer avant tout. Les Blancs, évidemment en perte de confiance, n’apportent pas la qualité nécessaire à leurs offensives pour espérer, sinon inverser la tendance, au moins revenir au score. Les Scandinaves gèrent, certes, mais ce sont quand même eux qui restent les plus dangereux à l’avant. Juste avant la pause, l’infatigable Bastiansen travaille le palet derrière la cage et, après s’être défait de Kaspitz, pique à droite et sert Spets démarqué qui n’a plus qu’à tendre le bâton pour tromper Penker au poteau gauche (0-4, 39'41).

Le jeu autrichien devient très rugueux dans l’ultime acte. Philippe Lakos écope d’ailleurs d’une pénalité de match après avoir chargé comme un buffle Martin Laumann Ylven, qui lui non plus ne finira pas la partie (42'05). Per-Age Skroder intercepte en zone neutre et envoie Anders Fredriksen en breakaway mais le Norvégien, accroché en fin de course par Oliver Setzinger, termine sa course dans les filets. Un peu sonné, il est quand même apte à se faire justice sur le tir de pénalité mais son backhand au poteau droit est arrêté de la mitaine par Penker (48'05). Philippe Harand en prison (faire trébucher, 48'21), la Norvège n’a même pas à forcer : elle fait tourner le caoutchouc à droite et Mathis Olimb finit par tenter sa chance dans le cercle. Le capitaine Unterluggauer repousse encore une fois du patin et Bastiansen, qui a fait le service ce soir sans dîner, marque enfin son but en reprenant dans le slot (0-5, 49'51). C’est la débandade pour l’Autriche qui, envoyée en poule de maintien, est proche de retrouver la division 1 abandonnée il y a un an.

Désignés joueurs du match : Matthias Trattnig (Autriche) et Anders Bastiansen (Norvège).

 

2011-05-04-Autriche-Norvege-700-4982


Autriche – Norvège 0-5 (0-3, 0-1, 0-1)
Mercredi 4 mai 2011 à 16h15 à la Steel Aréna de Košice. 4355 spectateurs.
Arbitrage d’Eduards Odins (LET) et Daniel Piechaczek (ALL) assistés d’Andre Schrader (ALL) et Anton Semionov (EST).
Pénalités : Autriche 39' (6', 4', 29') ; Norvège  8' (4', 4', 0')
Tirs : Autriche 25 (9, 8, 8) ; Norvège  27 (9, 11, 7)

Evolution du score :
0-1 à 06'26" : Koivu assisté de Bastiansen et M. Olimb
0-2 à 09'31" : M. Olimb assisté de Spets et Bastiansen
0-3 à 10'27" : Holøs assisté de Skroder et M. Olimb (sup. num.)
0-4 à 39'41" : Spets assisté de Bastiansen et M. Olimb
0-5 à 49'51" : Bastiansen assisté de M. Olimb et Skroder (sup. num.)


Autriche

Gardien : Jürgen Penker.

Défenseurs : Darcy Werenka (2', -1) – Matthias Trattnig (2', -1) ; Gerhard Unterluggauer (C, -2) – Martin Schumnig (-2) ; Philippe Lakos (5'+20') – Robert Lukas ; Johannes Reichel – Mario Altmann.

Attaquants : Manuel Latusa (-2) – Thomas Koch (A, -1) – Daniel Welser (-1) ; Thoms Raffl (-1) – Roland Kaspitz (2'+2', -2) – Michael Raffl (-1) ; Rafael Rotter – Philipp Lukas (2') – Oliver Setzinger (A) ; Patrick Harand (2'+2', -1) ; Thomas Hundertpfund.

Remplaçant : Fabian Weinhandl (G). En réserve : Rene Swette (G), Marco Pewal (A).

Norvège

Gardien : Lars Haugen.

Défenseurs : Alexander Bonsaksen (2', +1) – Ole-Kristian Tollefsen (C, +1) ; Morten Ask (+1) – Jonas Holøs (+2) ; Eerikki Koivu (+1) ; puis Brede Csiszar à 40'00". 

Attaquants : Per-Åge Skrøder – Martin Røymark – Anders Fredriksen ; Mathis Olimb (+3) – Anders Bastiansen (A, 2', +3) – Lars Erik Spets (+3) ; Mads Hansen (A, 2') – Marius Holtet (2') – Ken Andre Olimb ; Peter Lorentzen – Martin Laumann Ylven puis Andreas Martinsen à 42'05" – Kristian Forsberg.

Remplaçant : Pål Grotnes (G). En réserve : Robert Hestmann (G), Lars Løkken Østli (D).

 

2011-05-04-Autriche-Norvege-700-4971