Slovénie - Lettonie (Mondiaux 2011, poule de relégation)

Naufrage dans la Baltique

STALS_Juris-20100508-278La Slovénie se doutait qu'elle finirait en poule de relégation, et elle y est parfaitement préparée. La Lettonie, en revanche, s'est prise à rêver après ses bonnes performances contre les Tchèques et les Finlandais, et elle a pris un sacré coup au moral en perdant contre le Danemark. Olegs Znaroks a évoqué que son contrat se terminait et ne semble plus croire rester encore longtemps aux commandes de cette équipe.

Pour préparer une poule de maintien, cependant, une équipe en plein contrecoup psychologique est souvent en danger. Les jokers de la deuxième phase, Andersons et Stals, peuvent-ils donner une nouvelle impulsion ? Ils seront en fait peu utilisés. Ce sera le cas également des réservistes slovènes qui ne feront que des apparitions car leur équipe joue essentiellement à trois lignes : Ziga Pavlin remplace Pretnar et Jaka Ankerst (Briançon) remplace son collègue de Ligue Magnus (Mitja Sivic, Grenoble) envoyé en tribune.

La Lettonie domine le début de match par sa qualité technique, mais elle ne se crée pas de grosse occasion, hormis une échappée d'Aleksandrs Nizivijs qui a surgi et intercepté un palet en zone neutre. Dans la seconde moitié du premier tiers-temps, les meilleures chances sont slovènes. En avantage numérique, un tir du poignet de Robert Sabolic est dévié par Rok Ticar... tout droit dans la mitaine du gardien. Andrej Hebar réussit aussi à dribbler Masalaskis, mais il se laisse emporter par sa feinte et ne tire pas.

La deuxième tiers-temps prend une tournure similaire, en commençant également par une phase balye. Après un tir de Cipulis, Juris Stals a la cage ouverte au rebond, mais il ne réussit pas à prendre ce palet volant. Une pénalité de Krisjanis  Redlihs permet ensuite aux Slovènes de s'installer en zone offensive. Rok Ticar reprend dans le cercle droit une passe transversale de Ziga Jeglic (1-0). La Lettonie réplique par sa meilleure action : une passe de derrière cage de Nizivijs pour son capitaine Vasiljevs qui tire à contrepied de Kristan en plein replacement... et tout heureux de voir le palet toucher sa botte gauche.

La Slovénie a des ailes. Marcel Rodman forechecke Arvids Rekis, lui prend le palet et fait le tour de la cage. Masalskis tient le choc, et l'alerte n'est pas entendue. Sur un nouveau palet perdu par Rekis en zone neutre, David Rodman donne le palet à son frère Marcel lancé à pleine vitesse qui fixe le dernier défenseur Pujacs avec une feinte de lancer et sert au poteau opposé Tomaz Razingar : contrôle du patin du capitaine et but (2-0).

REKIS_Arvids-20100508-241Blaz Gregorc fait trébucher Martins Cipulis, et la première ligne slovène frappe à nouveau : David Rodman est à la réception d'une longue passe en cloche, il est bloqué par Dzerins mais donne le palet à son frère d'une passe aveugle. Marcel monte ainsi côté droit jusqu'à la ligne de fond et remet le palet vers la cage. Tomaz Razingar, au poteau gauche conclut le travail (3-0). Juste avant le retour aux vestiaires, la Lettonie est assommée.

C'est pire au retour sur la glace avec deux buts supplémentaires en une minute et demie. Un lancer de Sabolic est contré par une crosse d'un défenseur, le palet arrive dans les patins de Rok Ticar qui le glisse sous Masalskis (4-0). Jekabs Redlihs perd le palet à la bleue et laisse partir un 2 contre 1 : Rok Pajic choisit le tir du poignet, dans le haut du filet (5-0). Edgars Masalskis quitte sa cage, furieux, et file droit dans les vestiaires ! L'éternel titulaire absent, Martins Raitums occupe les filets.

La Lettonie est sortie mentalement du match, comme le prouve le geste de Georgijs Pujacs. Il charge gratuitement Robar dans le dos et l'envoie tête la première contre la bande. Il faut deux juges de ligne pour le protéger des joueurs slovènes furieux. À voir son expression emplie de contrition, Pujacs comprend lui-même qu'il a fait une grosse bêtise et se demande ce qui est lui est passé par la tête. À l'image de toute l'équipe balte, absente des débats.

Les deux buts en fin de match ne changent rien aux conclusions, même s'ils peuvent toujours servir à la différence de buts. Jekabs Redlihs déborde à gauche et laisse le palet contre le but. Robert Kristan rouvre l'angle et Martins Cipulis en profite (5-1). Un but "fêté" avec extrêmement de discrétion. Jusqu'au bout, ce match sera un calvaire pour les Lettons : Krisjanis Redlihs perd l'équilibre en se repliant dans le fond de zone, ses patins divergent et il percute de face la balustrade... Roberts Bukarts dévie entre les bottes de Kristan un tir de la bleue de Kristaps Sotnieks pour clore le score (5-2).

La Lettonie est proche de toucher le fond : jamais reléguée dans son histoire, elle n'avait en mémoire comme poule de relégation que celle de 2007, qui s'était aisément déroulée. Elle n'a pas compris que le niveau mondial avait nettement augmenté, les performances de la Slovénie l'ayant prouvé. Maintenant, elle glisse très dangereusement vers le groupe B. Le fait que le doyen Aleksandrs Nizivijs, survivant de la formation soviétique, ait été le joueur le plus énergique et le plus dangereux n'est pas spécialement encourageant pour l'avenir.

Désignés joueurs du match : Aleksandrs Nizivijs pour la Lettonie et Rok Ticar pour la Slovénie.

 

Slovénie - Lettonie 5-2 (0-0, 3-0, 2-2)
Jeudi 5 mai 2011 à 16h15 à la Ondrej Nepala Arena de Bratislava. 7467 spectateurs.
Arbitrage de Christer Lärking (SUE) et Thomas Sterns (USA) assisté de Manuel Hollenstein (AUT) et Kiel Murchison (CAN).
Pénalités : Slovénie 12' (2', 4', 6'), Lettonie 37' (4', 4', 4'+5'+20').
Tirs : Slovénie 35 (7, 14, 14), Lettonie 31 (9, 15, 7).

Évolution du score :
1-0 à 27'59" : Ticar assisté de Jeglic et Robar (sup. num.)
2-0 à 33'55" : Razingar assisté de M. Rodman et D. Rodman
3-0 à 39'11" : Razingar assisté de M. Rodman et D. Rodman
4-0 à 40'54" : Ticar assisté de Sabolic
5-0 à 41'27" : Pajic assisté de Golicic
5-1 à 51'33" : Cipulis assisté de J. Redlihs et Andersons
5-2 à 59'59" : Bukarts assisté de Sotnieks et Meija


Slovénie

Gardien : Robert Kristan.

Défenseurs : Ales Kranjc (+3) - Gregory Kuznik (+3) ; Blaz Gregorc (-2, 2') - Mitja Robar (A, -1) ; Andrej Tavzelj (2') - Damjan Dervaric (+1) ; Ziga Pavlin - Sabahudin Kovacevic.

Attaquants : Tomaz Razingar (C, +1) - Marcel Rodman (A, +1, 2') - David Rodman (+1, 2') ; Robert Sabolic (+1) - Rok Ticar (+1) - Ziga Jeglic (+1) ; Andrej Hebar (2') - Rok Pajic - Bostjan Golicic (+1) ; Jaka Ankerst (2') - Matej Hocevar - Ziga Pance.

Remplaçant : Andrej Hocevar (G). En réserve : Matija Pintaric (G), Klemen Pretnar, Mitja Sivic.

Lettonie

Gardien : Edgars Masalskis puis Martins Raitums à 51'33".

Défenseurs : Georgijs Pujacs (-2, 2'+5'+20') - Arvids Rekis (-2, 2') ; Oskars Cibulskis - Krisjanis Redlihs (2') ; Jekabs Redlihs (-1, 2') - Kristaps Sotnieks ; Janis Andersons (+1).

Attaquants : Aleksandrs Nizivijs (A, -2) - Herberts Vasiljevs (C, -1) - Martins Cipulis (-1) ; Kaspars Saulietis (2') puis Juris Stals à 18' – Andris Dzerinš – Mikelis Redlihs (-1, 2') ; Girts Ankipans (A) - Sergejs Pecura (-1) - Ronalds Keninš (-1) ; Gints Meija - Armands Berzinš – Roberts Bukarts.

Absents : Maris Jucers (G), Arturs Kulda (suspendu), Lauris Darzinš (cheville).