Suisse - Norvège (Mondiaux 2011, 2e phase, groupe F)

2011-05-05-Suisse-Norvege-6287L'an passé, la Suisse avait été battue par la Norvège sans conséquences pour sa qualification. Cette année, il s'agit en revanche d'un match décisif, dont le vainqueur aura fait un grand pas vers les quarts de finale. La fraîcheur physique pourrait jouer un rôle important puisque les Norvégiens ont joué hier.

Les deux équipes comptent des blessés et devraient être contentes de pouvoir insérer leurs réservistes. La Norvège ajoute un défenseur à ses maigres lignes arrières, Erik Follestad... sans le faire jouer. Elle continue de tourner à cinq, volontairement et non par manque de personnel (Csiszar cire aussi le banc). La Suisse procède de même avec John Gobbi, si souvent écarté à la dernière minute de l'effectif et rappelé de chez lui car le joker prévu Yannick Weber (Canadiens de Montréal) ne sera finalement pas là. Goran Bezina a fait le voyage en sens inverse, rentré dans la Confédération avec une blessure à l'épaule.

La force de la Norvège dans ce Mondial est son efficacité aux tirs et sa capacité à exploiter ses occasions. Elle le prouve une fois de plus, non par une contre-attaque mais par une action installée. Alexander Bonsaksen, dans l'axe à la bleue, décale côté gauche Jonas Holøs dont le puissant lancer lointain, couvert par Du Bois, surprend Tobias Stephan au-dessus de la botte (0-1).

Confortable situation pour des Norvégiens maîtres du palet, vainqueurs des duels et qui couvrent toute la glace. Trop confortable, peut-être. C'est dans une situation de repli qu'Anders Fredriksen, le centre de la première ligne révélé l'an dernier, fait une passe dans l'axe en revenant dans sa zone défensive. C'est un véritable cadeau pour Kevin Lötscher, qui subit un violent cinglage de Morten Ask pour l'empêcher de tirer. La Suisse ne produit dans cette supériorité numérique qu'un tir non cadré de Martin Plüss.

2011-05-05-Suisse-Norvege-6418La leçon de jeu de puissance est donc donnée par les Norvégiens : pendant une prison de Gerber, Per-Åge Skrøder, à qui Luca Sbisa tourne le dos en lui laissant une trop grande liberté d'action, masque le gardien sur un tir de la bleue de Jonas Holøs et pousse ensuite le rebond dans la cage vide (0-2).

Avec deux buts d'avance, la Norvège se retrouve dans la même situation que contre les Américains, où elle avait craqué en fin de match. Pour que le scénario se reproduise, il faudra que la Suisse presse beaucoup plus fort qu'elle ne l'a fait jusqu'ici. Au début de la deuxième période, c'est la Nati qui subit la poussée adverse, notamment un forecheck de la troisième ligne scandinave qui conquiert un premier palet de but. Il faut que le duo Monnet-Sprunger aille forcer à deux Morten Ask pour renverser la tendance. L'effort paye immédiatement par une faute de Mads Hansen sur Ambühl, mais le powerplay helvétique inoffensif ne permet pas d'enchaîner.

Face à une équipe norvégienne dont le talon d'Achille est l'indiscipline, il est pourtant impératif de convertir ses avantages numériques. La quatrième tentative est la bonne, quand ce même Mads Hansen retient Simon Moser. La passe de derrière de Julien Sprunger est reprise instantanément par Thibaut Monnet dans le haut du filet (1-2). La Suisse retrouve de l'élan, mais Sprunger manque son forechecking et attrape une jambe adverse. la pénalité casse le rythme que la Nati essayait de remettre, et ce sont au contraire les obscurs du banc norvégien (Csiszar et Martinsen) qui fond de l'excellent travail dans le fond de la zone adverse.

La Norvège tue une pénalité qui court sur le début de la troisième période et plante une nouvelle banderille dans la foulée : Marius Holtet fonce à la cage avec une bonne maîtrise du palet sur une contre-attaque rapide, Tobias Stephan réussit son poke-check mais prend l'attaquant et le défenseur sur le râble, et Kristian Forsberg qui a suivi en troisième homme n'a plus qu'à pousser le palet dans les filets grands ouverts (1-3).

2011-05-05-Suisse-Norvege-6246Encore une fois, c'est Mads Hansen qui relance la Suisse par une pénalité, en mettant sa crosse dans les patins de Rüthemann. Le tir axial de la ligne bleue de Rafael Diaz est masqué par l'écran du géant Ryan Gardner (2-3). La Norvège subit désormais le jeu et pratique le plus souvent une trappe en zone neutre en surutilisant ses profils défensifs (Bastiansen, Forsberg), mais quand elle va presser, elle se crée les occasions les plus franches. Les efforts dans les bandes de Mathis Olimb aboutissent notamment à deux beaux palets dans le slot pour ses collègues de ligne Bastiansen et Spets.

Dans les dernières minutes, c'est le vrai camp retranché. Bonsaksen contre un tir de Monnet, Bastiansen se jette devant un slap et permet à Mathis Olimb de contre-attaquer... mais il est contré par Sbisa en visant la cage vide.

Qu'importe, la Norvège remporte la victoire et se rapproche des quarts de finale, qu'elle compte bien assurer au plus tard contre la France lundi prochain. On verra si Tollefsen et Holøs joueront encore 30 minutes par match ou s'ils pourront souffler contre le Canada. La Suisse, elle, devra chercher sa place à la force du poignet contre les Suédois et les Américains et ne peut plus abandonner le moindre match.

Désignés joueurs du match : Rafael Diaz pour la Suisse et Jonas Holøs pour la Norvège.

Commentaires d’après-match

Sean Simpson (entraîneur de la Suisse) : « Félicitations à la Norvège qui a fait un gros match en bloquant nos 40 ou 50 tirs. Je ne peux pas vraiment reprocher quelque chose à mon équipe. Dans le dernier quart d’heure, on a contrôlé le jeu mais on s’est montrés incapables de marquer davantage. Il faut maintenant se concentrer les deux prochains matches, on a quelques pour bien les préparer. »

Thibaut Monnet (attaquant de la Suisse) : « On a poussé vraiment fort dans le deuxième et troisième tiers mais les Norvégiens ont vraiment bien joué défensivement. On a manqué de réussite à la fin. Dans ce genre de matches, c’est difficile de revenir au score en se prenant trois buts, parfois un peu bêtement en contre parce qu’on a peut-être trop forcé. On savait qu’ils allaient jouer avec un système similaire au nôtre. On a mal débuté, on s’est fait mener 2-0 mais on est bien revenus dans la partie. Pas suffisamment cependant. L’envie est là. Il nous faut régler des petits détails en défense et aller plus sur le but pour se créer davantage d’occasions si l’on veut battre les deux gros morceaux qui vont se présenter à nous maintenant. En jouant à notre vrai niveau et en y mettant du caractère, on sait que c’est faisable. »

Roy Einar Johansen (entraîneur de la Norvège) : « Nous sommes évidemment très heureux de ce succès contre la Suisse. On a fait une bonne entame, les joueurs ont travaillé dur et se sont bien replacés. On est aussi très satisfait d’avoir marqué trois buts à une très bonne équipe. Ça met en confiance. »

 

2011-05-05-Suisse-Norvege-700-6183

 

Suisse - Norvège 2-3 (0-2, 1-0, 1-1)
Jeudi 5 mai 2011 à 20h15 à la Steel Aréna de Košice. 2820 spectateurs.
Arbitrage d'Eduards Odins (LET) et Peter Orszag (SVK) assistés d'Andre Schrader (ALL) et Sergei Shelyanin (RUS).
Pénalités : Suisse 8' (6', 2', 0') ; Norvège 14' (6', 6', 2')
Tirs : Suisse 41 (10, 15, 16) ; Norvège 25 (12, 8, 5)

Évolution du score :
0-1 à 08'47" : Holøs assisté de Bonsaksen et M. Olimb
0-2 à 19'55" : Skrøder assisté de Holøs et M. Olimb (sup. num.)
1-2 à 28'35" : Monnet assisté de Sprunger et Seger (sup. num.)
1-3 à 42'48" : Forsberg assisté de Holtet
2-3 à 47'19" : Diaz assisté de Rüthemann (sup. num.)


Suisse

Gardien : Tobias Stephan.

Défenseurs : Raphael Diaz (2') – Luca Sbisa (2') ; Beat Gerber (2', -2) – Félicien Du Bois (-2) ; Julien Vauclair – Philippe Furrer ; Mathias Seger (C).

Attaquants : Ivo Rüthemann (C, -1) – Martin Plüss (A, -1) – Ryan Gardner (-1) ; Thibaut Monnet – Andres Ambühl – Julien Sprunger (2') ; Simon Moser – Morris Trachsler – Kevin Lötscher ; Matthias Bieber (-1) – Romano Lemm (-1) – Daniel Rubin (-1).

Remplaçant : Leonardo Genoni (G). En réserve : Daniel Manzato (G), Goran Bezina (D, épaule), Victor Stancescu.

Norvège

Gardien : Lars Haugen.

Défenseurs : Alexander Bonsaksen (+1) – Ole-Kristian Tollefsen (C, +1, 2') ; Morten Ask (2', +1) – Jonas Holøs (+1) ; Eerikki Koivu.

Attaquants : Per-Åge Skrøder (2') – Anders Fredriksen – Martin Røymark ; Mathis Olimb (+1) – Anders Bastiansen (A, +1) – Lars Erik Spets (+1) ; Ken Andre Olimb (+1) – Mads Hansen (A, 8') – Marius Holtet (+1) ; Peter Lorentzen – Kristian Forsberg (+1) – Andreas Martinsen.

Remplaçants : Robert Hestmann (G), Brede Csiszar, Erik Follestad. En réserve : Pål Grotnes (G), Lars Løkken Østli (D, commotion cérébrale), Martin Laumann Ylven (A, blessé).

2011-05-05-Suisse-Norvege-700-6370