Belarus - Lettonie (Mondiaux 2011, poule de relégation, 2e journée)

2011-05-07-Belarus-Lettonie-7655Malgré de bonnes prestations à Bratislava, la Lettonie se retrouve à jouer sa peau en groupe de relégation. La défaite contre la Slovénie il y a deux jours l’a mise dans de sales draps et elle se présente à la Steel Aréna de Košice pour éviter à tout prix un nouveau revers. C’est la condition sine qua non pour espérer encore un prolongement de bail. Une seconde défaite, en effet, serait synonyme d’au revoir à l’élite mondiale. Le Belarus, son adversaire du jour, s’est rassuré en écrasant une faible équipe d’Autriche. 

Ce match de la peur aurait pu augurer un jeu fermé. Si c’est effectivement le cas en entame, les deux formations se décrispent progressivement et Armands Berzins, qui frappe dans les jambières d’Andrei Mezin (05'30), répond à Andrei Kostitsyn, qui avait tenté au poteau gauche mais qui lui aussi avait trouvé sur son chemin le gardien Edgars Masalskis (01'55). Quoiqu’équilibrée, la partie est légèrement plus à l’avantage des Biélorusses. Evgeni Kovyrshin voit sa reprise dans le slot stoppée par le gardien letton (06'49). Mais la faute de Mezin, qui commet un retard de jeu (09'20) brise la mécanique slave.

Sur l’engagement, à droite, Arvids Rekis sert Martins Cipulis, placé sur la « bleue », qui se décale vers l’axe. Sa frappe est déviée par la botte droite du portier biélorusse et termine au fond des filets (0-1, 09'26). Les Rouges ne se laissent pas pour autant abattre et repartent à l’abordage ; Dmitri Meleshko reprend un centre de son capitaine Mikhail Grabovski mais Masalskis est encore sur la trajectoire (10'07). Mais en défense, la « Russie blanche » est sanctionnée une troisième fois en moins de dix minutes par la sortie d’Alexander Kulakov (crosse haute, 11'27). Dzerins récupère le rebond de Mikelis Redlihs et dévie à gauche pour Georgijs Pujacs. Mezei s’étant trop avancé, les cages sont grandes ouvertes pour le défenseur qui ajuste sans mal (0-2, 13'23).

Le Belarus n’y est pas du tout et les Lettons, sentant cette fébrilité, insistent en attaque. Mikelis Redlihs déborde sur la droite et transmet à l’opposé à Pujacs qui double la mise d’un slapshot dans le cercle (0-3, 17'19). La gifle est cinglante pour les Rouges. Elle agit cependant comme un coup de fouet. L’obstruction de Meija (17’38) entraine pour eux un power-play salvateur. Sur la ligne de but balte, Aleksei Ugarov trouve au centre Dmitri Meleshko mais celui-ci loupe sa reprise alors que les filets s’offraient à lui (18'45). Il ne reste que quelques secondes dans la période et surtout en supériorité lorsque Viktor Kostyuchyonok, dans les mêmes conditions que l’ouverture du score, récupère la rondelle sur la « bleue » ; sa frappe est déviée au fond par Masalskis (1-3, 19'31).

2011-05-07-Belarus-Lettonie-7696Eduard Zankovets est avare en déclarations devant les journalistes (son vis-à-vis letton le surpasse quand même) mais le technicien a dû déverrouiller le moulin à paroles dans les vestiaires. Ses joueurs offrent en effet un tout autre visage dès le retour sur la glace. Le nouvel avantage numérique rapidement provoqué par la sortie de Pujacs est vite capitalisé par Dmitri Korobov qui enfile l’aiguille dans l’axe de la cage de Masalskis (2-3, 20'53). Le Belarus a refait, en même pas deux minutes de jeu, une grosse partie de son retard au score et il poursuit sur sa lancée en pressant intensivement la défense lettone. On assiste là à un changement total de physionomie de match. Le gardien du Yugra Khanty-Mansisk est harcelé par les coups de boutoirs à répétition de Kostitsyn au centre et de Kovyrshin sur l’aile droite. Mais il tient bon.

Moment de répit sur la glace. L’écran de la patinoire passe alors le replay du but qui permet aux Slovènes de revenir à 1-2 face à l’Autriche. Les staffs techniques des deux formations à Košice sont attentifs. La bataille à distance que se livrent les quatre fait rage. Ce score arrange la Lettonie, qui se replace pour le moment dans la course au maintien. Malgré ses immenses difficultés à passer la zone neutre, elle parvient à conforter son précieux avantage Aleksandrs Nizivijs dépose presqu’avec délicatesse le puck dans la cage de Mezin (2-4, 36'17). Martins Cipulis et Herberts Vasiljevs avaient en sorte de conserver la rondelle en luttant acharnement sur la bande. Comme leurs adversaires vingt-minutes auparavant, les troupes d’Olegs Znaroks finissent fort le tiers-temps après y avoir été dominés jusqu’ici.

Les Biélorusses se lancent à corps perdus dans le troisième acte. Ils n’ont d’ailleurs plus le choix s’ils veulent conclure ce match avec un billet validé pour les prochains mondiaux finlandais. Kostitsyn continue sa belle prestation en inquiétant Masalskis, d’abord sur une tentative dans le slot déviée par le portier letton (44'42) puis par une frappe peu après la « bleue » arrêtée de la mitaine (45'03). Les carottes sont pourtant cuites pour le Belarus lorsqu’en infériorité (obstruction de Kolosov, 48'34) la Lettonie reprend ses trois buts d’écart. Cipulis est à la reprise dans l’enclave d’une passe dans le dos de Nizivijs. La deuxième réalisation personnelle dans l’attaquant d’Amur Khabarovsk (2-5, 49'44).

2011-05-07-Belarus-Lettonie-7489Quitte à perdre, les Rouges veulent tomber avec les honneurs. Ils gratifient le public de quelques belles actions, comme l’échappée de Kirill Gotovets sur sa sortie de prison. Le défenseur dribble à gauche sur la ligne de but lettonne avant de centrer pour Demagin qui arrive au second poteau mais qui tape dans les bottes du gardien (52'23). La partie, déjà pliée, est complètement débridée maintenant et le palet circule d’un camp à l’autre. Mikelis Redlihs et Aleksandr Ryadinski se livrent un joli bras de fer autour du caoutchouc dans le coin, et c’est le premier cité qui parvient à gagner son duel. Il repique vers la cage, sert en retrait Kaspars Saulietis, démarqué dans l’enclave, et qui ajoute sa pierre à l’édifice letton (2-6, 57'29). Le score reflète bien le réalisme letton mais pas vraiment le cours de la partie. Meleshko, en toute fin de rencontre, se charge dès lors de donner une marque plus significative en trouvant une dernière fois la faille dans le cercle gauche (3-6, 59'50).

À Bratislava, l’Autriche, à deux pas de chez elle, a battu la Slovénie. L’équation est donc simple : les perdants des deux prochaines rencontres de poule diront au revoir à l’élite.

Désignés joueurs du match : Mikhail Grabovski (Bélarus) et Martins Cipulis (Lettonie).

Commentaires d’après-match

Oleg Znarok (entraîneur de la Lettonie) : "Je suis satisfait, presque complètement. Dans un match qui comptait beaucoup, nous avons montré du caractère et joué le hockey que nous n'avions pas pratiqué au match précédent contre les Slovènes. Oui, nous avons pris des pénalités. Mais les fautes étaient le résultat de notre combat. Et nous ne pouvions pas ne pas combattre."

Eduard Zankovets (entraîneur du Belarus) : "On était prêts pour ce match et on a bien commencé. On a très bien joué en deuxième période, on s’est créés de nombreuses occasions, notamment en power-play. On n’a pas suffisamment marqué, malheureusement. Les joueurs étaient fatigués dans le dernier tiers, ils ont été souvent pénalisés – pour des fautes inutiles en plus – et cela leur a pris de l’énergie et de l’agressivité."

 

2011-05-07-Belarus-Lettonie-700-7641


Bélarus – Lettonie 3-6 (1-3, 1-1, 1-2)
Samedi 7 mai 2011 à 12h15 à la Steel Aréna de Košice. 4976 spectateurs.
Arbitrage de Sami Partanen (FIN) et Daniel Piechaczek (ALL) assistés de Jiri Gebauer (TCH) et Jussi Terho (FIN).
Pénalités : Bélarus 16' (6', 4', 6') ; Lettonie 16' (4', 8', 4')
Tirs : Bélarus 39 (9, 16, 14) ; Lettonie 31 (12, 11, 8)

Évolution du score :
0-1 à 09'26'' : Cipulis assisté de Rekis et Nizivijs (sup. num.)
0-2 à 13'23'' : Pujacs assisté de Dzerins et M. Redlihs (sup. num.)
0-3 à 17'19'' : Pujacs assisté de M. Redlihs
1-3 à 19'31'' : Kostyuchyonok assisté de Kitarov et Demkov (sup. num.)
2-3 à 20'53'' : Grabovski assisté de Korobov et Meleshko (sup. num.)
2011-05-07-Belarus-Lettonie-76192-4 à 36'17'' : Nizivijs assisté de Cipulis et Vasiljevs
2-5 à 49'44'' : Cipulis assisté de Nizivijs et Rekis (sup. num.)
2-6 à 57'29'' : Saulietis assisté de M. Redlihs et Dzerins
3-6 à 59'50'' : Meleshko assisté de Kostitsyn et Kulakov (sup. num.)


Bélarus

Gardien : Andrei Mezin (2').

Défenseurs : Viktor Kostyuchyonok (A, 2', -1) – Dmitri Korobov ; Oleg Goroshko – Sergei Kolosov (2') ; Aleksandr Ryadinski (-2) – Kirill Gotovets (2', -2) ; Nikolai Stasenko (-1).

Attaquants : Dmitri Meleshko (2', -1) – Mikhail Grabovski (C) – Aleksei Ugarov ; Andrei Mikhalyov (A, -1) – Andrei Stas – Sergei Demagin ; Andrei Kostitsyn (-1) – Evgeni Kovyrshin (2') – Aleksandr Kulakov (2', -1) ; Artyom Demkov (-2) – Andrei Stepanov (-1) – Aleksandr Kitarov (2', -2).

Remplaçants : Sergei Shabanov (G), Aleksandr Pavlovich. En réserve : Vladimir Denisov, Sergei Drozd, Dmitri Milchakov (G).

Lettonie

Gardien : Edgars Masalskis (2').

Défenseurs : Georgijs Pujacs (2'+2', +3) – Arvids Rekis (+2) ; Oskars Cibulskis (+1) – Arturs Kulda (2'+2'+2') ; Kristaps Sotnieks – Jekabs Redlihs ; Janis Andersons (2').

Attaquants : Aleksandrs Nizivijs (A, +1) – Herberts Vasiljevs (C, +1) – Martins Cipulis (+1) ; Kaspars Saulietis (+1) – Andris Dzerins (+1) – Mikelis Redlihs (+2) ; Roberts Bukarts (+1) – Armands Berzins (+1) – Gints Meija (2') ; Girts Ankipans (A) – Ronalds Kenins – Juris Stals. 

Remplaçants : Martins Raitums (G), Sergejs Pecura. En réserve : Maris Jucers (G), Lauris Darzins (cheville), Krisjanis Redlihs (tête).

 

2011-05-07-Belarus-Lettonie-700-7392