Pronostic des quarts de finale

République Tchèque 70% / États-Unis 30% (mercredi 16h15). Cela fait quatre ans que ces deux équipes ne se sont plus rencontrées. Une période de diète rare dans le hockey international. Qui aura le plus faim ? Les Tchèques, qui n'ont pas abandonné le moindre point en route, partent évidemment favoris face à des Américains qualifiés au raccroc. Mais attention : exactement dans la même situation de leader invaincu, les Tchèques s'étaient fait sortir aux tirs au but chez eux en 2004 (et cette année à Bratislava ils sont presque chez eux vu le nombre de supporters ayant franchi la frontière) avant de prendre leur revanche en 2005 au même stade.

Suède 80% / Allemagne 20% (mercredi 20h15). Les Scandinaves ne pleureront pas trop d'avoir perdu contre le Canada, puisque cela leur fait affronter l'Allemagne et non la Russie. Ont-ils choisi leur adversaire ? Le simple doute suffit à interdire la défaite. À chaque fois qu'on les a soupçonnés d'une telle volonté (JO 2006 et Mondial 2007), l'avenir leur a donné raison et a réduit la critique au silence. Cela fait dix ans que les Suédois gagnent toujours leur quart de finale, et l'Allemagne y est passée, comme les autres, en 2002.

Finlande 80% / Norvège 20% (jeudi 16h15). Après un Mondial poussif, les Finlandais héritent d'un "petit" adversaire. Une bénédiction pour eux qui ne se laissent généralement jamais prendre à un complexe de supériorité ? La Norvège n'a connu qu'un quart de finale dans son histoire (Canada 2008), et elle s'y est fait ratatiner. Les deux jours de repos devraient lui faire du bien car les organismes sont fatigués pour les leaders défensifs qui jouent 30 minutes par match.

Canada 50% / Russie 50% (jeudi 20h15). Ces Messieurs ne se quittent plus. Comme aux JO (7-3), comme au Mondial allemand (2-5), les deux rivaux éternels du hockey mondial se retrouvent en quart de finale. Mais pour une fois, cet affrontement précoce n'est pas dû à des performances moyennes du Canada en poule. Ce coup-ci, ce sont les Russes qui ne sont pas au niveau attendu... Pour mieux surprendre tout le monde en phases finales ? Ou cette qualité n'est-elle qu'une spécificité canadienne ?

Tous les matches en direct sur Sport+. Voir la page des championnats du monde.