Nashville Predators - Vancouver Canucks (NHL, demi-finale de conférence, match 6)

Si Boston retrouve la finale de conférence pour la première fois depuis 1992, cela faisait depuis 1994 que Vancouver n’avait pas atteint ce stade de la compétition. Les Canucks ont eu plus de difficultés que les Bruins pour arriver en finale de conférence. Nashville, invité surprise des demi-finales, a joué son jeu habituel, sérieux et défensif, ce qui a parfois mis en difficulté la meilleure équipe de la saison régulière. Les Predators ont réussi à remporter un des deux premiers matchs à l'extérieur, mettant les Canucks dans une situation potentiellement compliquée. Pour autant, l’effectif de Nashville est trop limité pour vraiment rivaliser avec Vancouver et les Canadiens ont ensuite remporté les deux matchs suivants joués dans le Tennessee.

Il ne restait alors pour les Canucks qu’à gagner le match 5 à domicile pour clore la série mais Nashville ont contrarié ces plans en remportant la rencontre. Parmi les joueurs en difficulté pour les locaux dans ce match, il y a principalement eu les défenseurs. La première paire défensive Alexander Edler – Christian Ehrhoff n’a pas donné ses gages habituels de sûreté et Edler, considéré comme le défenseur numéro un du club, s’est retrouvé impliqué dans deux des quatre buts des Predators, avec d’abord une mauvaise passe qui a conduit à une contre-attaque en jeu de puissance puis en repoussant maladroitement un palet venu de l’arrière du but dans les filets de Roberto Luongo.

L’entraîneur Alain Vigneault a réagi à cette contre-performance en changeant ses lignes défensives : Edler s’est retrouvé avec son compatriote, le vétéran Sami Salo, tandis que Christian Ehrhoff a joué sur la troisième ligne avec Aaron Rome. C’est la paire Kevin Bieksa – Dan Hamhuis qui a été la plus utilisée. Autres joueurs décevants, les frères Sedin ont été plutôt discrets dans cette série avec 7 points à eux deux et c’est Ryan Kesler qui a été le meilleur joueur de Vancouver dans la série.

Le match commence difficilement pour les visiteurs : Henrik Sedin est envoyé en prison après une crosse haute et Luongo doit rapidement s’employer pour détourner une reprise de volée de David Legwand (1’05). Nashville a encore l’occasion de mettre en danger Vancouver avec d’autres supériorités numériques mais ils ne vont pas y parvenir et ce sont les visiteurs qui vont frapper : sur un changement de ligne des Canucks, Ryan Kesler envoie le palet dans la zone de Nashville. Voyant que Ryan Suter a des difficultés à contrôler le palet avec son patin, Kesler anticipe qu’il va faire une passe à Shea Weber et il parvient à l’intercepter. Il centre pour Mason Raymond qui avait suivi l’action et ce dernier n’a plus qu’à dribbler Pekka Rinne pour marquer (0-1 à 7’45).

Il a beaucoup été question lors de ces playoffs de joueurs qui cherchent à obtenir des pénalités en faisant des simulations lors de chocs avec des adversaires. Les arbitres ont donc réagi à la polémique en étant plus sévères dans ce type de situation. Ainsi, lorsque Jordin Tootoo entre dans la zone de Vancouver en tentant un grand pont sur Edler et qu’il est accroché par le défenseur suédois, le public pense que la pénalité qui vient d’être sifflée sera contre les visiteurs pour interférence. Bien au contraire, les arbitres ont estimé que l’ailier des Predators s’était laissé tomber et ce sont les Canucks qui héritent de deux minutes de supériorité numérique. Cela permet aux jumeaux Sedin de se mettre en valeur : sur un centre d’Henrik depuis la bande droite, Kesler est à la réception mais sa reprise est freinée par Rinne. Le palet traîne alors dans l’enclave du gardien finlandais et Daniel, placé au deuxième poteau, peut tranquillement marquer (0-2, 9’28). Nashville cherche à répliquer avec une frappe de la bleue de Shea Weber mais Luongo intervient de la mitaine (16’10).

Les Predators réussissent néanmoins à recoller au score grâce à un nouveau but chanceux, comme lors du match 5. Il est également signé David Legwand, qui avait aussi provoqué le but contre son camp d’Edler. Legwand hérite d’une passe de Joel Ward à côté du but de Luongo et tente un tir dans un angle fermé. Le palet passe entre la mitaine et la jambière de Luongo qui bouchait l’angle et il disparaît avant que le gardien ne se couche sur lui. Le ralenti est un peu confus mais les arbitres estiment que le palet a passé la ligne (1-2, 23’31). Vancouver espère reprendre deux buts d’avance avec une supériorité numérique mais Rinne s’interpose face à une déviation d’Henrik Sedin (28’16) puis à nouveau face à Henrik sur une reprise de volée depuis le cercle droit (28’55).

Les Predators se procurent une occasion franche quand Henrik Sedin fait un centre que personne n’intercepte et qui file vers Martin Erat dans la zone neutre. L’attaquant de Nashville se présente face à Luongo mis il est repris par le retour rapide de Jeff Tambellini, qui le met en échec (33’43). Puis le portier de Vancouver doit s’employer face à un tir de Cody Franson de la bleue (37’41).

Nashville se met en danger dans le troisième tiers : le tir d'Edler de la bleue passe juste à côté des buts de Rinne et la défense peine à dégager face au pressing des frères Sedin (42’11). Vancouver maîtrise et tire plus que son adversaire, qui est pourtant aux portes de l’élimination. Kesler récupère le palet qui traîne après un tir contré de Franson. Il se projette rapidement vers l’avant et, alors que Jonathon Blum est obligé de rester de couvrir Chris Higgins, Kesler tente d’y aller seul en dribblant Rinne. Il parvient à passer derrière le portier mais ne réussit pas à redresser le palet qui fuit sa crosse et qui termine dans l’extérieur du filet (57’46).

Les Predators tentent de forcer la prolongation dans les dernières minutes mais c’est l’ex-Predator Dan Hamhuis qui se sacrifie devant Luongo pour contrer un missile de Weber depuis la ligne bleue, juste avant la fin du match (59’58). Vancouver affrontera en finale de conférence le vainqueur de la série San José – Detroit, qui se terminera jeudi avec un match 7 en Californie.


Nashville Predators – Vancouver Canucks : 1-2
Vancouver remporte la série 4 matchs à 2

Tirs cadrés : Nashville 24 (11, 7, 6) ; Vancouver 19 (7, 2, 10)

Évolution du score
0-1 à 07'45" : Raymond assisté de Kesler
0-2 à 09'28" : D. Sedin assisté de Kesler et H. Sedin
1-2 à 23'31" : Legwand assisté de Ward et Kostitsyn

 

Nashville Predators

Gardien : Pekka Rinne

Défenseurs : Shea Weber (C) – Ryan Suter (A) ; Cody Franson – Shane O’Brien ; Kevin Klein – Jonathon Blum

Attaquants : Martin Erat (A) – Mike Fisher – Matt Halischuk ; Sergei Kostitsyn – David Legwand – Joel Ward ; Nick Spaling – Jerred Smithson – Jordin Tootoo ; Colin Wilson – Blake Geoffrion – Patric Hornqvist

Remplaçant : Anders Lindback (G)
En réserve : Cal O’Reilly et J.P. Dumont
Blessés : Steve Sullivan, Marcel Goc (épaule), Francis Bouillon (commotion cérébrale) et Matthew Lombardi (commotion cérébrale)

Vancouver Canucks

Gardien : Roberto Luongo

Défenseurs : Dan Hamhuis – Kevin Bieksa (A) ; Alexander Edler – Sami Salo (A) ; Aaron Rome – Christian Ehrhoff

Attaquants : Daniel Sedin – Henrik Sedin (C) – Alexandre Burrows ; Christopher Higgins – Ryan Kesler – Mason Raymond ; Raffi Torres – Maxim Lapierre – Jannik Hansen ; Jeff Tambellini – Cody Hodgson – Tanner Glass

Remplaçant : Cory Schneider (G)
En réserve : Viktor Oreskovich, Andrew Alberts et Keith Ballard
Blessés : Mikael Samuelsson et Manny Malhotra (œil)


3 étoiles du match : Ryan Kesler (Vancouver), Mason Raymond (Vancouver) et David Legwand (Nashville)