Lettonie - Autriche (Mondiaux 2011, poule de relégation)

2011-05-08-Lettonie-Autriche-9165L'air de Bratislava a fait du bien aux Autrichiens. Il faut dire qu'ils étaient presque comme chez eux dans la capitale slovaque dont les limites sud-ouest servent également de frontière avec leur pays (Vienne n'est qu'à une soixantaine de kilomètres). En battant les Slovènes (3-2), ils se sont non seulement redonner un souffle d'espoir pour un maintien quasi inespéré mais ils ont aussi remis tous les candidats sur un pied d'égalité au moment d'aborder l'ultime journée de cette poule de relégation. Le postulat est on-ne-peut-plus simple : les deux vainqueurs de Slovénie-Belarus et de Lettonie-Autriche seront sauvés. Les deux autres… 

Les hommes de Bill Gilligan, malgré leur probant succès, ne partent pas avec la faveur des pronostics contre la Lettonie. Outre une feuille de match qui donne clairement l'avantage aux Baltes, les Autrichiens ont dû se taper la veille un match et une nouvelle traversée du pays dans la foulée. Certes, la Slovaquie n'est pas bien grande – encore moins en avion – mais l'aller-retour effectué en l'espace de deux jours n'est quand même pas la meilleure des préparations pour une rencontre d'une aussi grande importance. Les Grenats, qui sont dans l'élite depuis quinze ans maintenant, ont semble-t-il toutes les conditions nécessaires pour prolonger l'aventure chez leurs voisins finlandais en 2012.

Comme à son habitude depuis son entrée en lice contre les États-Unis, l'Autriche débute activement et manifeste sa présence en zone adverse par quelques escarmouches plus ou moins inquiétantes pour Edgars Masalskis : les frappes de Markus Peintner (00'46) et Oliver Setzinger (02'21) terminent leurs trajectoires dans le gardien letton. La défense balte est bien organisée et contribue à l'incapacité des Blancs à s'approcher de leurs filets.

2011-05-08-Lettonie-Autriche-8951Gints Meija et Roberts Bukarts partent en deux contre un depuis la zone neutre. Le premier cité passe au second qui poursuit le une-deux et Meija tente alors sa chance dans le cercle droit. Le rebond arrive pile sur son camarade du Dinamo Riga (la rondelle est comme aimantée par la palette) qui n'a pas de mal à ouvrir la marque à gauche dans une cage laissée libre par Fabian Weinhandl (1-0, 05'01).

Déjà contrainte de courir après le score, l'Autriche repart de l'avant et la supériorité numérique offerte par la faute d'Armands Dzerins (accrocher, 07'16) aurait pu lui permettre de rapidement égaliser si le poteau droit n'avait cependant pas empêché le slap de Matthias Trattnig de passer (07'55). Les frappes sont cadrées du côté autrichien mais, outre la barre, il est évident que Masalskis est ce soir en très grande forme. Le match est rythmé malgré l'enjeu, les deux formations ne sont guère enclines à s'économiser sur leur ultime prestation de l'année. Les Autrichiens ont de bonnes intentions offensives, ils réalisent de bons débordements sur les ailes mais se heurte à des lignes compactes en couverture du portier letton.

2011-05-08-Lettonie-Autriche-But_Lettonie-9017Les Baltes sont moins « foufous » et attendent le bon moment pour attaquer. Mikelis Redlihs met la pression sur Trattnig derrière le but autrichien et le Letton, après avoir gagné son duel, sert Berzins en retrait vers la droite qui reprend derechef. Weinhandl repousse l'assaut, Kaspars Saulietis récupère à gauche mais sa tentative est trop dévissée et la rondelle ne fait que longer la ligne de but. Qu'à cela ne tienne, Redlihs, qui s'est replacé au poteau droit, veille au grain et profite que le geôlier soit allongé pour mettre au fond (2-0, 13'30). Les carottes semblent déjà cuites pour l'Autriche, très naïve dans sa gestion du match malgré une grosse envie affichée par ses représentants.

Timide au cours des vingt premières minutes, la domination des protégés d'Olegs Znaroks s'affirme bien plus en deuxième période. Dès la reprise, Aleksandrs Nizivijs file en break mais ne peut que trouver les jambières de Weinhandl (20'42). Peintner et son jolie barbiche font trébucher (21'20) et le power-play letton est mis à profit par Saulietis qui décoche avec succès un tir du poignet sur le cercle gauche (3-0, 22'57). Le gardien des Ninety-Niners de Graz est fortement mis à contribution par l'adversaire, comme sur cette frappe à ras de glace de Martins Cipulis à gauche et le gardien contient en tendant le bras juste sur la ligne (27'04).

2011-05-08-Lettonie-Autriche-9058On sent une obligation de bien faire dans les actions des Autrichiens dont le manque d'assurance certain au moment de frapper annihile toute occasion. C'est dommage, car bien que menés de trois buts, ils entreprennent toujours avec le même entrain et parviennent de temps à autre à prendre la mesure de la défense lettonne. Daniel Welser ne contrôle pas assez rapidement au poteau gauche le rebond d'une salve de Darcy Werenka (33'31). L'Autriche joue même en supériorité pendant presque quatre minutes successives (Rekis, 34'29, puis Andersons, 36'44) mais elle ne trouve toujours pas la faille malgré un slap de Werenka à l'entrée du cercle gauche, arrêté de la mitaine par Masalskis (36'13), et un nouveau poteau (38'04).

À l'instar du deuxième tiers, la Lettonie mène les débats au retour des vestiaires. Nizivijs s'échappe depuis sa zone, dribble au centre avant de passer à Cipulis qui arrrive à sa droite ; l'ancien joueur de Poprad, pas loin d'ici, se fait faucher par le capitaine Gerhard Unterluggauer. Le tir de pénalité ne donne rien, le Letton frappant largement à gauche de la cage autrichienne (46'34). La fin de partie est hachée par les fautes commises d'un côté comme de l'autre. C'est justement en jeu de puissance (Lakos, 47'06) que les Lettons enfoncent le clou par Saulietis, encore, qui nous fait là un copier-coller de sa précédente réalisation (4-0, 48'47). Le deux contre un instigué par Bukarts et Kristaps Sotnieks termine dans les bottes de Weinhandl (49'29).

2011-05-08-Lettonie-Autriche-8879Difficile à mâcher, ces Autrichiens ! Bien que désormais relégués et devant cette débâcle qui se profile, ils évoluent avec la même ardeur qu'en entame. Et monopolisent le jeu jusqu'à la sirène. Sauf que Masalskis, soucieux de préserver son blanchissage, se jette comme un mort de faim sur chaque palet menaçant. Le gardien du Yugra Khanty-Mansiysk délivre encore une belle parade sur une reprise en force de Rafael Rotter, à gauche du slot (57'36). Il enchaîne dans la foulée par un arrêt du bout de la jambe après un slap sur la « bleue » du capitaine autrichien. Masalskis ne laisse donc passer aucun tir. Sauf un. Il finit par rompre en toute fin de match alors que la Lettonie joue en infériorité (Sotnieks, 57'20) sur une frappe dans l'axe de Thomas Raffl (4-1, 59'01). Ça ne change rien au compte final : à Bratislava comme à Košice, les promus ont mordu la glace.

Désignés joueurs du match : Kaspars Saulietis (Lettonie) et Philippe Lukas (Autriche).

Commentaires d'après-match

Herberts Vasiljevs (attaquant et capitaine de la Lettonie) : « Ce qui a fait la différence pour nous, c'est notre résistance mentale. Si tu rentres dans un match en te disant qu'il ne faut pas le perdre, alors tu le perds. Nous, nous l'avons abordé avec une grosse envie de gagner. Nous n'étions pas nerveux. Nous avons donné tout ce que nous avions. Je ne crois que nous étions la meilleure équipe aujourd'hui mais nous avons joué habilement. »

Edgars Masalskis (gardien de la Lettonie) : « C'était un match très important, nous savions qu'il serait difficile car les Autrichiens eux non plus ne voulaient pas descendre. Même avec un score de 4-1, on peut dire que la partie a été très serrée. Ils n'ont jamais abdiqué. »

Bill Gilligan (entraîneur de l'Autriche) : « Le match a pris la même forme que certains précédents. Trop vite menés au score, nous nous sommes jetés en avant sans réfléchir, et nous avons perdu 2-0 ou 3-0 au lieu de 1-0. Ensuite nous avons perdu notre concept. Je n'ai pas de reproche à faire à l'équipe sur sa combativité, mais dans la tête nous n'avons pas joué comme il aurait fallu. Le powerplay n'a malheureusement toujours pas fonctionné. Je ne veux pas chercher d'excuses, mais quand on redescend à chaque fois au bout de sept ans, il nous manque quelque chose. Pas seulement un nouvel entraîneur. Nous devons entreprendre quelque chose pour que notre hockey soit meilleur. »

2011-05-08-Lettonie-Autriche-700-9051

 

Lettonie – Autriche 4-1 (2-0, 1-0, 1-1)
Dimanche 8 mai 2011 à 20h15 à la Steel Aréna de Košice. 4110 spectateurs.
Arbitrage d'Antonin Jerabek (TCH) et Peter Orszag (SVK) assistés d'Andre Schrader (ALL) et Sergei Shelyanin (RUS).
Pénalités : Lettonie 14' (4', 4', 6') ; Autriche 10' (0', 2', 8')
Tirs : Lettonie 39 (15, 14, 10) ; Autriche 41 (11, 17, 13)

Évolution du score :
1-0 à 05'01" : Bukarts assisté de Meija
2-0 à 13'30" : M. Redlihs assisté de Saulietis et Berzins
3-0 à 22'57" : Saulietis assisté de Dzerins et Sotnieks (sup. num.)
4-0 à 48'47" : Saulietis assisté de Sotnieks et Dzerins (sup. num.)
4-1 à 59'01" : Raffl assisté de Lukas et Rotter (sup. num.)


Lettonie

Gardien : Edgars Masalskis.

Défenseurs : Georgijs Pujacs (+1) – Arvids Rekis (2', +1) ; Arturs Kulda – Oskars Cibulskis ; Jekabs Redlihs (+1) – Kristaps Sotnieks (2', +1) ; Janis Andersons (2').

Attaquants : Aleksandrs Nizivijs (A, 2') – Herberts Vasiljevs (C) – Martins Cipulis ; Kaspars Saulietis (+1) – Andris Dzerins (2') – Mikelis Redlihs (+1) ; Gints Meija (2', +1) – Armands Berzins (+2) – Roberts Bukarts (2', +1) ; Juris Stals – Ronalds Kenins – Girts Ankipans (A).

Remplaçants : Martins Raitums (G), Sergejs Pecura. En réserve : Maris Jucers (G), Lauris Darzins (cheville), Krisjanis Redlihs (tête).

Autriche

Gardien : Fabian Weinhandl.

Défenseurs : Matthias Trattnig (-2) – Darcy Werenka (-2) ; Gerhard Unterluggauer (C) – Martin Schumnig ; Robert Lukas – Philippe Lakos (2') ; Johannes Reichel (-1).

Attaquants : Daniel Welser – Thomas Koch (A) – Oliver Setzinger (A) ; Thomas Raffl – Markus Peintner (2') – Roland Kaspitz (2') ; Patrick Harand (2'+2', -1) – Philipp Lukas (-1) – Rafael Rotter (-1) ; Michael Schiechl (-1) – Thomas Hundertpfund (-1).

Remplaçants : Jürgen Penker (G), Mario Altmann. En réserve : Rene Swette (G), Michael Raffl, Manuel Latusa, Marco Pewal.

2011-05-08-Lettonie-Autriche-700-8944