Vancouver Canucks - San José Sharks (NHL, finale de conférence, match 5)

Si les Canucks fêtent cette année les 40 ans d’existence de leur franchise, ils ne vont disputer que leur troisième finale de coupe Stanley de leur histoire, après celles perdues de 1982 et 1994. La pression est donc forte sur les épaules de Vancouver qui va tenter de remporter son premier titre. C’est même un pays entier qui sera derrière les Canucks puisque la dernière équipe canadienne à avoir remporté la coupe était Montréal en 1993.

Vancouver a donc remporté ce cinquième match de la série face à San José, mais cela fut de haute lutte car les Californiens ont quasiment joué leur meilleur match de la série. Les Sharks ont beau traîner une réputation de losers (et ce n’est pas cette élimination en cinq matchs qui va l’améliorer), ils ont fait preuve de force de caractère, à l’image de leur capitaine Joe Thornton, qui a joué ce match malgré une blessure à l’épaule. Mais cela n’était pas suffisant, face à un Roberto Luongo en grande forme, terminant avec 54 arrêts dans un match où Vancouver a été nettement dominé aux tirs sur sa glace.

Le public de Vancouver a également pu compter dans cette série sur la fratrie Sedin. Le tour précédent face à Nashville avait été compliqué pour Daniel et Henrik, opposés à la ligne défensive Shea Weber – Ryan Suter, au point que de nombreux observateurs pensaient que Henrik jouait avec une blessure. Face aux Sharks, les jumeaux suédois se sont retrouvés : Daniel termine avec 5 points tandis que Henrik en a accumulé 12, avec notamment un record de franchise de 4 assistances lors du quatrième match.

Forcés de gagner pour continuer la série, les Sharks attaquent d’entrée avec un tir de Patrick Marleau depuis le cercle droit, repoussé par le bouclier de Luongo. Le rebond termine dans la crosse de Dan Boyle, à la bleue, qui renvoie le palet vers Marleau, placé dans le slot. Ce dernier manque sa reprise et c’est Joe Thornton, à côté du but, qui hérite de la rondelle mais sa reprise est détournée par Luongo (1’35). Malgré la domination nette des Sharks au niveau des tirs cadrés dans cette première période (15 contre 6 pour les locaux), ce sont les Canucks qui frappent les premiers : Henrik Sedin envoie dans le fond pour Daniel, qui dispute le palet avec Dan Boyle puis Douglas Murray et parvient à retrouver son frère grâce à une passe dans son dos. Le capitaine de Vancouver centre pour Alexandre Burrows, en embuscade dans le slot, dont la reprise ne laisse aucune chance à Antti Niemi (1-0, 8’02).

Une pénalité pour Henrik Sedin, coupable d’un retenir, permet à San José de se retrouver en supériorité numérique : un tir du poignet de Marleau depuis le cercle gauche est freiné par Luongo et frôle la ligne de but. Thornton tente une volée sur le rebond mais elle ne trouve pas le cadre (14’26). Dans la continuation de l’action, Ryan Kesler commet un cinglage et part retrouver son capitaine sur le banc des pénalités. À 5 contre 3, les Sharks font le siège du but de Luongo, qui tient le coup sur plusieurs tentatives de Thornton.

En deuxième période, la pression des Sharks finit par payer, aidée par une crosse haute de Kevin Bieksa qui laisse Vancouver en infériorité : un tir du poignet de Boyle transperce la défense et trompe Luongo, masqué par Keith Ballard (1-1, 29’57). Vancouver reste néanmoins en embuscade : sur un dégagement de zone raté et intercepté par Henrik Sedin, le capitaine suédois combine avec son frère pour réussir une reprise de volée dans le slot. Niemi repousse et Burrows tente d’en profiter en essayant de glisser le palet sous le portier finlandais, qui se couche, mais le palet frôle le poteau gauche (37’15).

La troisième période démarre tambour battant : Vancouver gagne la mise au jeu et le tir lointain de Daniel Sedin, détourné par Burrows, termine dans la jambière de Niemi. La contre-attaque est rapide et la bonne passe de Kent Huskins est récupérée par Joe Pavelski dans la profondeur, qui prend le dessus sur Henrik Sedin. Le palet semble alors lui échapper et Luongo sort pour tenter de le pokechecker mais Pavelski parvient dans un ultime effort à glisser le palet à Devin Setoguchi, qui l’accompagnait dans l’action et qui n’a plus qu’à pousser la rondelle dans le but vide (1-2, 40’24). San José est alors proche de voir la série revenir en Californie pour un sixième match, mais les Canucks ont de la ressource : à la fin du temps règlementaire, Vigneault sort Luongo pour un sixième patineur et Kesler dévie un tir de Henrik Sedin dans le but (2-2, 59’46).

Si les locaux arrachent les prolongations à la dernière minute, ce sont toujours les visiteurs qui ont la main sur le match : Murray tire depuis la bleue et Luongo doit s’interposer également sur la reprise de Marleau sur le rebond (65’32). Le gardien canadien est encore mis à contribution avec un tir de Kyle Wellwood bien servi dans le slot par Dany Heatley, mais il intercepte le palet de la mitaine (66’02). San José continue toujours de pousser : Pavelski tente un tir en pivot à proximité du but mais le portier des Canucks est toujours vigilant et il repousse le danger. Dans la continuation de l’action, Ryane Clowe récupère le palet et tire de la bleue mais Luongo gèle la rondelle (66’54).

En deuxième période de prolongation, Chris Higgins part en contre-attaque mais il ne parvient pas à dribbler Niemi de son revers (88’09). Les Canucks s’installent alors dans la zone des Sharks : sur la bleue, Alexander Edler tente d’envoyer dans le fond mais le palet est contré. La suite est tout sauf spectaculaire : tout le monde perd de vue le palet (même le caméraman…) et alors que Niemi cherche lui aussi la rondelle, elle passe entre sa jambière et le poteau. En fait, le palet est arrivé dans la crosse de Kevin Bieksa, posté sur la ligne bleue, qui s’est contenté d’envoyer un tir du poignet précis pour conclure ce match (3-2, 90’18). La finale de la coupe Stanley démarrera le premier juin et Vancouver affrontera sur sa glace le vainqueur de la série Tampa Bay – Boston.


Vancouver Canucks – San José Sharks : 3-2 après prolongations
Vancouver remporte la série 4 matchs à 1

Tirs cadrés : Vancouver 34 (6, 6, 8, 9, 5) ; San José 56 (15, 10, 11, 16, 4)

Evolution du score
1-0 à 8’02 : Burrows assisté de H. Sedin et D. Sedin
1-1 à 29’57 : Boyle assisté de Pavelski et Marleau en sup. numérique
1-2 à 40’24 : Setoguchi assisté de Pavelski et Huskins
2-2 à 59’46 : Kesler assisté de H. Sedin et Edler
3-2 à 90’18 : Bieksa assisté de Edler et Burrows


Vancouver Canucks

Gardien : Roberto Luongo

Défenseurs : Dan Hamhuis – Kevin Bieksa ; Alexander Edler – Sami Salo ; Keith Ballard – Chris Tanev

Attaquants : Daniel Sedin (A) – Henrik Sedin (C) – Alexandre Burrows ; Christopher Higgins – Ryan Kesler (A) – Mason Raymond ; Raffi Torres – Maxim Lapierre – Jannik Hansen ; Tanner Glass – Cody Hodgson – Viktor Oreskovich

Remplaçant : Cory Schneider (G)
En réserve : Jeff Tambellini et Andrew Alberts
Blessés : Mikael Samuelsson, Aaron Rome, Christian Ehrhoff (épaule) et Manny Malhotra (œil)

San José Sharks

Gardien : Antti Niemi

Défenseurs : Douglas Murray – Dan Boyle (A) ; Marc-Edouard Vlasic – Kent Huskins ; Niclas Wallin – Ian White

Attaquants : Patrick Marleau – Joe Thornton (C) – Devin Setoguchi ; Ryane Clowe (A) – Logan Couture – Dany Heatley ; Torrey Mitchell – Joe Pavelski – Kyle Wellwood ; Jamie McGinn –Andrew Desjardins – Jamal Mayers

Remplaçant : Antero Niitymaki (G)
En réserve : Thomas Greiss, John McCarthy, Benn Ferriero, Justin Braun, Scott Nichol, Ben Eager et Brandon Mashinter
Blessé : Jason Demers

 

3 étoiles du match : Roberto Luongo (Vancouver), Kevin Bieksa (Vancouver) et Joe Thornton (San José)