Boston Bruins - Tampa Bay Lightning (NHL, finale de conférence, match 7)

Cette série Boston – Tampa a été marquée par de nombreux rebondissements dans les matchs, inhabituels pour deux équipes gérant généralement plutôt bien la situation une fois qu’ils ont ouvert le score, Boston se basant sur une escouade défensive efficace menée par son capitaine Zdeno Chara tandis que Tampa a adopté avec son coach Guy Boucher un système de pressing 1-3-1 proche de la trappe. De plus, ces deux équipes se sont largement appuyées sur leur portier vétéran, Tim Thomas pour Boston et Dwayne Roloson pour Tampa.

Ce match 7 a donc été a contrario très sérieux et appliqué pour les deux équipes. Si les arbitres n’ont pas été trop pointilleux sur la question des fautes et qu’il est vite apparu qu’ils ne siffleraient pas rapidement, personne n’a fait de faute grossière et le match s’est terminé sans la moindre pénalité, ce qui ne s’est jamais vu en NHL depuis au moins 20 ans. Le match s’est finalement conclu sur le plus petit des scores victorieux et c’est l’équipe la plus complète, Boston, qui l’a emporté.

Tampa a souffert de l’absence de joueurs comme le colosse Pavel Kubina sur une ligne bleue plutôt inégale et inexpérimentée (sauf la première paire Brewer – Ohlund) et du surprenant buteur Sean Bergenheim, blessé au cinquième match. La remuante ligne qu’il formait avec Dominic Moore et Steve Downie n’a donc pas pesé sur les derniers matchs de la série alors que le retour de Patrice Bergeron a été un élément déterminant pour les Bruins, qui ont retrouvé leur premier centre au moment opportun. Toutefois, l’absence de Bergeron avait été compensée au début de la série par l’intégration de Tyler Seguin. Si la saison a été difficile pour le centre de 18 ans qui a du intégrer une équipe déjà taillée pour tenter de jouer le titre, il a signé 6 points pour ses deux premiers matchs de playoffs.

Boston donne d’entrée de jeu le ton du match : les Bruins s’installent dans la zone de Tampa et Andrew Ference décoche un tir de la bleue détourné par la jambière de Roloson (1’37). Puis c’est Dennis Seidenberg qui met la pression sur les leaders du Lightning avec une puissante mise en échec au milieu de la glace sur Martin St. Louis. De fait, les leaders offensifs de Tampa ont connu une soirée difficile : Stamkos a du quitter la glace après avoir reçu un slap dans la figure. S’il est ensuite revenu avec un casque renforcé, il a continué à saigner de sa blessure au nez et il a terminé le match qu’avec un seul tir cadré. Vincent Lecavalier a lui souffert dans le domaine des mises au jeu où il a gagné 6 de ses 19 confrontations et il a été limité à deux tirs cadrés. St. Louis a également été loin de son impact habituel avec deux tirs en 22 minutes de jeu.

Face à cette pression, Tampa procède par contre et Dana Tyrell déborde sur le côté droit pour tirer sur Tim Thomas. Moore est bien placé pour reprendre le rebond mais Johnny Boychuk l’écart du palet. Victor Hedman le récupère à la bleue et tire dans le tas de joueurs devant le but. Le palet est contré et termine dans la crosse de Marc-André Bergeron qui tire à l’entrée du cercle droit. Mais Thomas est bien placé et repousse le tir avant que Daniel Paille ne dégage le rebond (3’34). Le danger revient devant la cage de Roloson avec un tir de la bleue de Seidenberg. Le portier peine à geler le palet et Patrice Bergeron se bat avec Brett Clark pour le récupérer mais Roloson finit par mettre la mitaine sur le puck (4’34). A la fin de cette première période très rythmée, Milan Lucic profite d’un palet mal négocié par les défenseurs de Tampa pour se présenter seul face à Roloson mais son tir ne parvient pas à le surprendre (15’09).

La pression sur le but de Roloson reprend dès le début de la deuxième période avec un tir de la bleue de Zdeno Chara dévié devant le but par Nathan Horton mais que le portier du Lightning parvient à arrêter (21’43). Puis c’est Patrice Bergeron, derrière le but, qui trouve Brad Marchand dans le cercle droit, mais Roloson s’interpose (27’24). Du côté du Lightning, Moore s’infiltre dans la défense des Bruins et tire depuis un angle fermé sur Thomas. Ryan Malone et Blair Jones surgissent pour reprendre le rebond mais Chara et David Krejci s’interposent avant que Thomas ne parvienne à prendre le palet de la mitaine (37’19). Pour autant, c’est Boston qui se procure l’occasion la plus nette de la période quand Moore perd le palet derrière son but face à Patrice Bergeron. Marchand le reprend et centre directement pour Mark Recchi, posté dans le slot. Sa reprise est détournée de la jambière par Roloson, qui doit à nouveau intervenir car Recchi récupère le palet pour tirer au but (37’26).

Les Bruins repartent à l’assaut en troisième période : sur une contre-attaque, Horton entre en zone avec le palet avant de le laisser pour Krejci qui combine avec Lucic. Ce dernier retrouve Horton, seul à côté du but mais son tir est repoussé par Roloson et le rebond permet à Krejci de tirer mais le palet ne fait que frôler la ligne de but (41’20). Roloson est à nouveau sollicité quand Marchand reprend de volée un centre précis de Bergeron mais le gardien répond présent (42’44). Finalement, la pression finit par payer : la passe de Ference dans la zone neutre lance Krejci dans une faille du 1-3-1 de Tampa. Le centre tchèque entre en zone et fixe les défenseurs alors que Horton se dirige vers le but. Krejci n’a alors plus qu’adresser une passe que Horton dévie dans le but de Roloson (1-0, 52’27).

Le but assomme Tampa et récompense deux des joueurs en forme des Bruins. Arrivé à l’intersaison d’un club où il n’avait jamais connu les playoffs (la Floride), Nathan Horton se montre décisif. Outre qu’il marque ce but qui permet à Boston de remporte cette finale de conférence, il a également marqué deux fois en prolongations face à Montréal au premier tour (dont le but victorieux pour la série) et il a signé 15 points lors des 12 derniers matchs. Quant à David Krejci, il se positionne peu à peu comme un candidat pour le titre de MVP des playoffs avec ses 16 points lors de ses 11 derniers matchs et pas moins de 4 buts victorieux dans ces playoffs.

Le Lightning tente de réagir mais l’équipe se fait contrer, ce qui permet à Marchand de partir en 2 contre 1 avec Ryder mais Roloson s’interpose sur la reprise de ce dernier (54’59). La sortie du portier de Tampa en fin de match ne changera rien. Boston affrontera Vancouver en finale de coupe Stanley dès mercredi prochain en démarrant la série sur la glace des Canucks.


Boston Bruins – Tampa Bay Lightning : 1-0
Boston remporte la série 4 matchs à 3

Tirs cadrés : Boston 38 (15, 14, 9) ; Tampa Bay 24 (9, 8, 7)

Evolution du score
1-0 à 52’27 : Horton assisté de Krejci et Ference


Boston Bruins

Gardien : Tim Thomas

Défenseurs : Zdeno Chara (C) – Dennis Seidenberg ; Tomas Kaberle – Adam McQuaid ; Andrew Ference – Johnny Boychuk

Attaquants : Milan Lucic – David Krejci – Nathan Horton ; Brad Marchand – Patrice Bergeron (A) – Mark Recchi (A) ; Michael Ryder – Chris Kelly – Tyler Seguin ; Daniel Paille – Gregory Campbell – Rich Peverley

Remplaçant : Tuukka Rask (G)
En réserve : Shawn Thornton, Jordan Caron, Steve Kampfer, Shane Hnidy, Matt Hunwick et Trent Whitfield
Blessé : Marc Savard (commotion cérébrale)


Tampa Bay Lightning

Gardien : Dwayne Roloson

Défenseurs : Eric Brewer – Mattias Ohlund (A) ; Brett Clark – Victor Hedman ; Mike Lundin – Marc-André Bergeron

Attaquants : Ryan Malone – Steven Stamkos – Martin St. Louis (A) ; Simon Gagné – Vincent Lecavalier (C) – Teddy Purcell ; Blair Jones – Dominic Moore – Steve Downie; Adam Hall – Nate Thompson – Dana Tyrell

Remplaçant : Mike Smith (G)
En réserve : Matias Ritola et Matt Smaby
Blessés : Sean Bergenheim et Pavel Kubina


3 étoiles du match : Nathan Horton (Boston), Tim Thomas (Boston) et Dwayne Roloson (Tampa Bay)