Boston Bruins - Vancouver Canucks (NHL, finale coupe Stanley, match 4)

Le match 4 de cette finale de coupe Stanley a vu les gardiens frôler la crise de nerfs : si Tim Thomas a été une nouvelle fois impeccable pour Boston en obtenant son premier blanchissage de la série, il a été chahuté par les Canucks. Il faut dire qu’en chargeant Henrik Sedin dans son enclave lors du dernier match, il prenait le risque d’en payer le prix. Plusieurs joueurs de Vancouver s’étaient d’ailleurs demandé si cette charge était bien légale. Ne pouvant pas percuter délibérément Thomas sous peine de rejoindre le banc des pénalités, les Canucks ont tenté de perturber la concentration du portier des Bruins en donnant régulièrement des coups dans sa crosse. Mais l’atypique Thomas ne s’est pas laissé démonter et si, à la fin du match, il a fini par empoigner Alexandre Burrows pour provoquer une mêlée, ce type d’incident ne semble pas gêner le gardien au style de jeu agressif.

En face, Roberto Luongo a encore connu une soirée difficile et repart de Boston avec 12 buts encaissés en deux matchs, même s'il a encore été presque abandonné par sa défense. Il est donc une nouvelle fois sous les feux des critiques des fans de Vancouver, toujours prompts dans cet exercice. Pourtant, Luongo ne va pas avoir le temps de gamberger puisque son coach Alain Vigneault a annoncé qu’il serait titularisé pour le crucial match 5, qui permettra à une des deux équipes de prendre un avantage important.

Rich Peverley a remplacé Nathan Horton au pied levé sur la première ligne des Bruins (en alternance avec Michael Ryder, comme pour le match 3) et il se met vite en évidence : sur un tir lointain de l’ancien Thrasher contré par Alexander Edler, David Krejci profite du rebond pour tenter un revers près du but de Luongo mais le portier détourne le tir (2’53). En face, les Sedin n’ont pas été à leur aise depuis le début de la série et leur confrontation avec Zdeno Chara et Dennis Seidenberg tourne largement à l’avantage des défenseurs. Pourtant, c’est Daniel Sedin qui se procure la première occasion franche pour les Canucks : sur une contre-attaque, Henrik envoie le palet dans le fond pour son frère, opposé à Seidenberg. Daniel prend le meilleur sur le défenseur allemand avec le rebond sur la bande et il tente un tir du revers en pivot mais Thomas veille (4’56).

Les locaux poussent pour marquer les premiers, car dans ces playoffs, ils ont remporté la victoire 9 fois sur 10 quand ils ont marqué le premier but du match. Krejci reçoit le palet derrière le but. Trois Canucks se précipitent pour le mettre en échec, ce qui crée des espaces devant le but. Le centre tchèque parvient à glisser le palet à Ryder mais Keith Ballard se jette pour contrer son tir puis Milan Lucic récupère le palet et déclenche un tir arrêté par Luongo (9’42). Les visiteurs répliquent par un rush à 3 contre 2 mené par Chris Higgins et Ryan Kesler avec Christian Ehrhoff en retrait. Entré en zone, Higgins passe à Ehrhoff. Le défenseur allemand s’avance dans le slot et il tire, mais Kesler ne s’est pas positionné devant Thomas et le tir est relativement simple pour le portier américain (11’14).

La situation se décante peu après : sur un envoi au fond de Vancouver, Boston dégage rapidement avec une passe de Chara pour Krejci dans la zone neutre. Le Tchèque parvient à fixer Alexander Edler et à lancer dans le dos de la défense Peverley, qui se présente face à Luongo et glisse le palet entre ses jambières (1-0, 11’59). Les visiteurs répliquent avec un tir de la bleue de Ballard (13’32) puis un slap lointain d’Alexandre Burrows (15’30), mais ils ne surprennent pas Thomas. Maxim Lapierre parvient bien à prendre le meilleur sur Adam McQuaid et à repiquer au centre pour tirer à bout portant mais sans succès (18’39). La dernière action de la période sera toutefois à l’actif des locaux : sur son entrée en zone, Ryder prend de vitesse avec un dribble Ehrhoff et se présente face à Luongo. L’ailier des Bruins choisit de tirer dans la lucarne du côté fermé mais il ne trouve que le poteau (19’08).

En deuxième période, Boston subit le pressing de Vancouver et Daniel Paille offre avec un mauvais dégagement un palet dans le slot à Raffi Torres, mais Thomas détourne sa reprise (26’17). On retrouve Torres et la troisième ligne des Canucks pour deux tirs lointains depuis le côté gauche parés par le portier de Boston (26’46). L’affaire se complique ensuite pour les visiteurs : sur une situation d’attaque des Canucks, Sami Salo manque sa transversale à la bleue et le palet est repris par Tyler Seguin. Le rookie de Boston renverse le jeu vers Ryder dans la zone neutre. Le joueur de Boston se retrouve confronté à Salo et il décoche un tir du poignet soudain qui est dévié par la crosse du défenseur finlandais et trompe Luongo (2-0, 31’11).

Si Ballard avait jusque là réussi un match plutôt correct avec une forte activité pour bloquer les tirs adverses (six en tout), le tournant de sa soirée se produit quand il est à la réception d’un palet derrière le but de Luongo, après un dégagement raté : Brad Marchand est au pressing sur lui et semble le faire trébucher mais l’arbitre ne siffle pas. Henrik Sedin reprend le palet face à Patrice Bergeron et tente de le passer à Ballard mais les deux joueurs ne se comprennent pas et le palet aboutit finalement sous la pression de Bergeron à Marchand, seul devant le but, qui bat Luongo d’un revers dans la lucarne (3-0, 33’29).

Comme lors du match précédent, la troisième période va offrir une généreuse moisson de minutes de pénalités et c’est Henrik Sedin qui démarre avec un cinglage. Sur le powerplay, Boston se montre dangereux par l’intermédiaire d’une reprise de Bergeron, à la réception d’une bonne combinaison Krejci – Kaberle sur le côté droit mais Luongo repousse de la botte (41’58). Lucic prend plus tard le meilleur sur Bieksa en entrée de zone et centre pour Peverley. Luongo intervient de la crosse mais le palet rebondit sur Peverley pour finir dans les filets (4-0, 43’39). Si Vigneault n’avait pas sorti Luongo lors du match 3, il le remplace cette fois par Cory Schneider. La rencontre s’achève après les bagarres de rigueur en fin de match et Boston revient ainsi à égalité dans la série qui repart à Vancouver pour le match 5.


Boston Bruins – Vancouver Canucks : 4-0
Série à égalité deux matchs partout

Tirs cadrés : Boston 29 (6, 12, 11) ; Vancouver 38 (12, 13, 13)

Evolution du score
1-0 à 11’59 : Peverley assisté de Krejci et Chara
2-0 à 31’11 : Ryder assisté de Seguin et Kelly
3-0 à 33’29 : Marchand assisté de Bergeron
4-0 à 43’39 : Peverley assisté de Lucic et Krejci


Boston Bruins

Gardien : Tim Thomas

Défenseurs : Zdeno Chara (C) – Dennis Seidenberg ; Tomas Kaberle – Adam McQuaid ; Andrew Ference –Johnny Boychuk

Attaquants : Milan Lucic – David Krejci – Rich Peverley ; Brad Marchand – Patrice Bergeron (A) – Mark Recchi (A) ; Michael Ryder – Chris Kelly – Tyler Seguin ; Daniel Paille – Gregory Campbell – Shawn Thornton

Remplaçant : Tuukka Rask (G)
En réserve : Jordan Caron, Steve Kampfer, Shane Hnidy, Matt Hunwick et Trent Whitfield
Blessés : Marc Savard (commotion cérébrale) et Nathan Horton (commotion cérébrale)

Vancouver Canucks

Gardien : Roberto Luongo remplacé par Cory Schneider (43'39)

Défenseurs : Keith Ballard – Kevin Bieksa ; Alexander Edler – Sami Salo ; Andrew Alberts – Christian Ehrhoff

Attaquants : Daniel Sedin (A) – Henrik Sedin (C) – Alexandre Burrows ; Christopher Higgins – Ryan Kesler (A) – Mason Raymond ; Raffi Torres – Maxim Lapierre – Jannik Hansen ; Tanner Glass – Manny Malhotra – Viktor Oreskovich

En réserve : Alexandre Bolduc, Cody Hodgson, Chris Tanev et Jeff Tambellini
Blessés : Mikael Samuelsson et Dan Hamhuis
Suspendu : Aaron Rome


3 étoiles du match : Tim Thomas (Boston), Rich Peverley (Boston) et Zdeno Chara (Boston)