La Suède à l'honneur au repêchage de la NHL

Ce week-end, le hockey suédois a une nouvelle fois fait sensation à l'occasion de la session de repêchage 2011 de la NHL à Saint Paul, au Minnesota. Parmi les 211 jeunes hockeyeurs sélectionnés par les trente franchises de la Ligue Nationale, si le Canada et les Etats-Unis furent évidemment la priorité avec une proportion de 67,6%, la Suède aura été la troisième nation la plus représentée avec vingt-huit joueurs dont six élus au premier tour, dont quatre parmi les dix premiers. Vingt-huit, c'est le double par rapport à trois autres puissances de la planète : la Finlande, la République Tchèque ou la Russie. Une performance historique.

Pour ce premier tour, alors que les Oilers d'Edmonton ont ouvert le bal en jetant leur dévolu sur Ryan Nugent-Hopkins, Gabriel Landeskog, capitaine charismatique des Rangers de Kitchener en OHL, fut appelé dans la foulée par l'Avalanche du Colorado. Faisaint preuve à la fois d'habilités techniques bluffantes et d'un esprit de leadership affuté, Landeskog avait amassé 76 points en 60 parties au cours de sa dernière année. Toujours soucieux de pouvoir compter sur une défensive de fer, les Devils de New Jersey ont préféré miser sur Adam Larsson, vice-champion de Suède avec Skellefteå. Outre Larsson, Jonas Brodin, de Färjestad, est un autre défenseur déjà bien établi en Elitserien, intégrant de justesse le top 10 grâce au Wild du Minnesota.

Orientés désormais vers la filière suédoise, les Sénateurs d'Ottawa, en possession du sixième choix, se sont rués sur Mika Zibanejad. Fan de Mario Lemieux, l'attaquant de Djurgården ne prendra pas le chemin de son équipe favorite, les Penguins de Pittsburgh. Zibanejad, fils d'un père iranien et d'une mère finlandaise, avait montré beaucoup d'enthousiasme et de célérité avec l'équipe senior du DIF durant la deuxième moitié de saison. Néanmoins satisfait de la tournure de ce week-end, il a vu son coéquipier Fredrik Claesson joindre également l'organisation de la capitale fédérale durant la seconde ronde. Claesson est le huitième suédois repêché par Ottawa au cours des quatre dernières années.

Magnus Hellberg, un des meilleurs portiers d'Allsvenskan et embauché par Färjestad pour le prochain exercice, a été le premier gardien sélectionné et ce sont les Predators de Nashville qui s'y sont collés. Une décision qui est intervenue pour la 38ème place alors que les gardiens québécois sont aux abonnés absents. Une première depuis 33 ans !

Question spécialités suédoises, ce sont toutefois Anaheim et Vancouver qui se sont avérés les plus gourmands cette année. Les Ducks ont sélectionné Rickard Rakell (30ème rang), William Karlsson (53ème) et Max Friberg (143ème). Ludwig Blomstrand (120ème), Pathrick Westerholm (180ème) et Henrik Tömmernes (210ème) sont maintenant la propriété des Canucks. Ces derniers pourraient bien récupérer d'autres jumeaux suédois après la saga Sedin. Si Tömmernes lui a été préféré, Ponthus Westerholm, frère jumeau de Pathrick et coéquipier à Malmö, a d'ores et déjà été convié au prochain camp de juillet par Mike Gillis, le directeur général de Vancouver.
Le jaune et bleu étaient donc à la mode à Saint Paul. Avec une telle colonie, même si plusieurs d'entre eux ne joueront vraisemblablement pas sur le circuit Bettman, la Suède, troisième pays au classement IIHF,  renforce son rayonnement sur la scène internationale.