Mont-Blanc - Caen (Ligue Magnus, play-down, match 4)

Au bout du suspense

Vialle_Gibbons_12-03-11L’issue du dernier match met les Drakkars en position confortable (victoire 4 à 3). Le Mont-Blanc avait pourtant pris une bonne option en l’emportant au deuxième match en Normandie. Mais désormais il ne profite plus de l’avantage psychologique de la glace, une défaite ce soir et c’est la relégation.

Conscients de l’enjeu, les joueurs de l’Avalanche jouent avec la pression. Et dès la huitième seconde, Lionel Simon est pénalisé pour une obstruction. Les Caennais plus à l’aise mettent leur jeu en place mais Clément Masson réussit à chiper un palet pour partir en contre. Il ne parvient pas à finir son geste et le palet peut repartir devant Henri-Corentin Buysse, le gardien local. Avant la fin de la pénalité, Julien Lebey trouve la faille et ouvre le score (0-1 à 01'58"). La bonne forme de la troisième ligne des Drakkars est donc confirmée sur ce match.

Le but visiteur a le mérite de décomplexer les joueurs locaux, qui reviennent à la charge et mettent les Caennais à la faute. Mais au cours des quatre minutes de supériorité, la défense des visiteurs œuvre avec succès et perturbe la mise en place de l’attaque. Pour le reste, Clément Fouquerel assure l’avantage de son équipe par une prestation sans fausse note. Au tour de Buysse de briller pendant que ses coéquipiers Croz et Besson vont tour à tour sur le banc et le premier tiers s’achève.

Le retour au jeu voit le climat se muscler. Après une altercation, Cuningham prend deux minutes pour crosse haute alors que Croz est sanctionné 10 minutes pour méconduite. Mont-Blanc se retrouve en supériorité et bien inspiré face à des Drakkars qui accusent le coup. Le power-play local est bien en place et maîtrise le jeu. Le palet circule aisément jusqu’à Morgan Vialle qui trompe Clément Fouquerel (1-1 à 25'51"). Les locaux font ainsi le plein de confiance et prennent l’ascendant sur la glace contre des Drakkars un peu en retard sur le jeu. Toutefois, à défaut de reprendre le dessus les Bas-Normands maintiennent le statu quo.

Tommy LafontaineCet équilibre se prolonge au troisième tiers-temps. Le rythme plus élevé imposé par les séries laisse des traces dans les organismes, et maintenant les deux équipes semblent fatiguées. Chacun concède une supériorité mais les équipes sont trop éreintées pour mettre ce jeu en place correctement. Afin de s’économiser, les attaquants caennais privilégient les tirs distants, mais n’ayant jamais été des snipers accomplis, ils se heurtent au portier.

C’est alors que Baazzi remonte le palet pour Avenel qui rentre en zone offensive. Il laisse le palet derrière lui pour Lafontaine légèrement décalé qui prend le tir et trouve les filets (1-2 à 54'16"). Christian Pouget appelle un temps mort pour briefer ses troupes : les Hauts-Savoyards ne sont pas genre à lâcher prise et les Caennais doivent tenir jusqu’au bout de la rencontre pour l’emporter.

Pourtant, alors que le plus dur semble fait, Jonathan Duchesneau vient charger un adversaire contre la bande, écopant d’une pénalité de match. Ses partenaires sont donc réduits à quatre joueurs de champ jusqu’à la fin du match, même s’ils encaissent un but. L’Avalanche n’a qu’à marquer une fois pour égaliser et profiter de la prolongation en conservant son avantage numérique. À 58 minutes, Buysse sort de la patinoire pour être remplacé par un joueur de champ. Les défenseurs de Caen se battent sur tous les palets mais ne parviennent pas à endiguer les vagues offensives vertes et rouges. Clément Fouquerel, dernier rempart, est brilliant et tient ses cages jusqu’à ce que Wiktorsson soit sanctionné pour une charge incorrecte, remettant les deux équipes à égalité numérique. Beaucoup plus sereine, la défense caennaise tue la dernière minute de jeu et la sirène retentit pour clore cette série de relégation.

Caen se sauve donc de la relégation en 4 matchs et fête son succès sur la glace de Saint-Gervais. Ces play-downs de luxe ont tenu leurs promesses avec de l’engagement et deux équipes de grande qualité. Mont blanc doit passer par la case D1 pour se reconstruire. Signe prometteur, elle pourra compter sur son stratège tardivement retrouvé, Christian Pouget.Equipe_caen_12-03-11

 

Mont Blanc - Caen 1-2 (0-1, 1-0, 0-1)
Samedi 12 mars 2011 à 20h30 à la patinoire de Saint Gervais. 910 spectateurs.
Arbitrage de Bruno Colleoni assisté d’Adrian Popa et Gwilherm Margry.
Pénalités : Mont-Blanc 32' (6', 2’+10', 4’+10'), Caen 35’ (4', 4', 7’+20').

Évolution du score :
0-1 à 01'58" : Lebey assisté de Da Costa et Bennett (sup. numérique)
1-1 à 25'51" : Vialle assisté de Cocar et Masson
1-2 à 54'16" : Lafontaine assisté de Avenel et Baazzi

 

Mont Blanc

Gardien : Henry Corentin Buysse.

Défenseurs : Dusan Brincko - Sébastien Borini ; Stefan Lars Wiktorsson - Lionel Simon ; Numa Besson - Arthur Cocar.

Attaquants : Jeffrey Clarke Cadieux - Clément Masson (C) - Kevin Hamon ; Arthur Coulon - Romain Orset (A) - Jérémy Ares ; Johan Chang - Étienne Croz (A) - Josselin Besson ; Morgan Vialle ; Gaël Jeanbourquin ; Victor Cocar.

Remplaçant : Luc Saccomano (G).

Caen

Gardien : Clément Fouquerel.

Défenseurs : Tommy Lafontaine (C) - Aziz Baazzi ; Samuel Gibbons - Udo Marie ; Antoine Vigier – Vladimir Urban.

Attaquants : Jonathan Duchesneau - Jeremiah Cunningham - Jérémie Romand ou Alexis Gomane (A) ; Antti Urpo - Erwan Pain - Jonathan Avenel (A) ; Julien Lebey - Kevin Da Costa - Pierre Bennett.

Remplaçants : Arnaud Goëtz (G), Raphaël Mazie. Absent : Charles Geslain (épaule).