Amiens - Caen (match amical)

De bonnes impressions

amiens_prprationUne reprise de hockey sur glace à Amiens, ça se voit. Samedi 13 août 2011, à l'occasion du premier match de préparation de la saison à domicile contre Caen, un public nombreux a répondu à l'appel. À 19 heures, malgré quelques absents côté amiénois (Bergin et Sibley pas encore arrivés en France, Bachet préservé, Baazzi et Serer en équipe de France U20), les supporters serrés les uns contre les autres ont pu découvrir le visage de la nouvelle équipe des Gothiques. Normands et Picards se sont déjà affrontés jeudi dernier (victoire d'Amiens 6-5 à Caen), et la revanche donne une confrontation plus régulière sur la glace.

Annoncé préservé par Antoine Richer, Billy Thompson est bien titulaire au coup d'envoi. Arrivé fraîchement en France cette semaine, le Canadien commence déjà à engranger du temps de glace.

Le match commence tambour battant avec un double arrêt de Clément Fouquerel face à Valentin Claireaux. La réaction caennaise ne se fait pas attendre et Kevin Da Costa ouvre la marque (4', 0-1). L'une des recrues picardes, Jake Morissette, se met en évidence par la suite, mais trouve encore Fouquerel. L'égalisation des locaux vient sur un mouvement derrière la cage où Luka Basic est à la finition (12', 1-1). À peine le temps de souffler que les Drakkars reprennent l'avantage en supériorité numérique par Antti Urpo (14', 1-2). Sous l'œil attentif de Dave Henderson et de Vincent Bachet, tous deux en tribunes, Amiens évolue à cinq contre trois, sans succès.
MorissetteIl faut attendre le tout début du deuxième tiers pour que les Picards reviennent à la marque. Profitant d'une erreur de passe des blancs en zone offensive, Jake Morissette s'en va en break glisser le palet entre les bottes de Fouquerel (22', 2-2). Antoine Vanwormhoudt amène dans la foulée le danger en zone offensive, décale Basic côté gauche, esquive une charge d'un défenseur et se présente dans le slot pour recevoir le puck et l'envoyer dans le but (24', 3-2). Sur leur élan, les Gothiques poursuivent, et Béron décale Morissette au second poteau qui allonge un portier caennais lâché par sa défense (26', 4-2).

À la mi-match, les locaux ont un petit moment de faiblesse, mais travaillent bien à l'arrière. Physiquement, les Drakkars sont un bon cran en dessous et ne parviennent pas à créer un décalage. Plus tard, Anthony Mortas reçoit les éloges des supporters sur sa longévité sportive à l'occasion d'un but en contre (34', 5-2). On se dirige tout droit vers la fin du tiers médian que Gauthier profite d'un contre pour réduire la marque. Jamais inquiété par un défenseur amiénois, le nouveau venu a tout le temps d'armer son tir et de tromper Thompson (39', 5-3).

Dans le dernier tiers, Fouquerel laisse sa place au jeune Lucas Savoye. Tandis que la ligne Tomasek-Vanwormhoudt-Morissette montre d'excellents signes de cohésion, les Drakkars marquent encore quand Thompson laisse un rebond devant sa cage (47', 5-4). Le gardien picard reste cependant fidèle à sa préparation de l'an dernier, montant crescendo durant les premiers mois.

Amiens-CaenLa menace de l'égalisation grandissante force Amiens à pousser pour l'emporter devant ses supporters. En zone offensive, Buicko et Claireaux s'accrochent. Le 12 amiénois donne un coup discret au néo-Normand qui s'énerve tout de suite et prend deux minutes de prison. Le petit détail qui fait - peut-être – pencher la victoire chez les Picards. À cinq contre quatre, il suffit d'un engagement offensif et d'un gros slap de Grégory Béron – repositionné ce soir à l'arrière – pour qu'Amiens tue la pénalité (53', 6-4). À une minute de la fin, le coach des visiteurs prend un temps mort et choisit de jouer la situation de la cage vide. Mais dans cet exercice périlleux, le pressing haut des Amiénois laisse le palet errer jusqu'à la palette de Jaroslaw Rzeszutko qui marque en cage vide (59', 7-4).

Une victoire amiénoise au final qui ne fait que réconforter les supporters. Le score, bien qu'anecdotique dans les matchs de préparation, est à l'image de la rencontre. Les quelques jours d'entraînement d'avance des blancs ne se sont pas vus ce soir. Au contraire, ce sont les Gothiques qui ont su tirer leur épingle du jeu physiquement et techniquement. Avec de plus gros gabarits et une meilleure condition physique, les gris ont étouffé les Drakkars tout le match. Des affinités ne sont pas encore trouvées sur les blocs des deux côtés, mais les lignes amiénoises sont pour l'instant intéressantes.

De chaque côté, les recrues se sont distinguées, et les jeux de maillots de la saison dernière nous ont permis de découvrir un néo-Normand avec le maillot de Baazzi. On aura pour seul regret du côté des Drakkars de ne pas avoir aperçu plus que cela Jean-Christophe Gauthier. Étincelant au match aller, la recrue phare a été extrêmement discrète ce soir. Les deux équipes doivent encore travailler et profiter de leurs prochaines rencontres amicales.

Adrien Lhermitte / Photos : Pacal Enault

 

Amiens - Caen 7-4 (1-2, 4-1, 3-1)
Samedi 13 août 2011 à 19 heures au Coliseum (petite patinoire). Environ 1200 spectateurs.
Arbitrage d'Alexandre Hauchart assisté de Nicolas Crégut et Pierre Dehaen.

Évolution du score :
0-1 à 05' : Da Costa
1-1 à 13' : Basic assisté de Claireaux et Rzeszutko
1-2 à 14' : Urpo assisté de Geslain et Gauthier (sup. num.)
2-2 à 22' : Morissette (inf. num.)
3-2 à 24' : Vanwormhoudt assisté de Morissete et Tomasek
4-2 à 29' : Morissette assisté de Béron et Tomasek
5-2 à 35' : Mortas assisté de Bault
5-3 à 39' : Gauthier
5-4 à 47' : Geslain assisté de Buicko et Gauthier
6-4 à 54' : Béron assisté de Nikolov et Mortas
7-4 à 60' : Rzeszutko (cage vide)


Amiens :

Gardien : Billy Thompson

Défenseurs : Grégory Béron – Teddy Trabichet ; Angel Nikolov – Thomas Roussel ; Romain Bault – Alvin Matima (U18).

Attaquants : Martin Tomasek – Antoine Vanwormhoudt – Jake Morissette ; Luka Basic – Valentin Claireaux - Jaroslaw Rzeszutko ; Aïna Rambelo – Anthony Mortas – Mickaël Bardet

Remplaçants : Quentin Kello (G). Absents : Léo Bertein (G), Kevin Bergin et Kyle Sibley (papiers administratifs), Vincent Bachet (préservé), Aziz Baazzi et Marius Serer (équipe de France U20).

Caen

Gardien : Clément Fouquerel puis Lucas Savoye à 40'00".

Défenseurs :Numa Besson – Alexis Gomane ; Jean-Philippe Paquet – Udo Marie ; Antoine Vigier – Joe Buicko.

Attaquants : (maillot Romand) – Morgan Vialle – Jeremiah Cunningham ; Kevin Da Costa – Jean Christophe Gauthier – Charles Geslain ; Numéro 18 - Raphaël Mazié