Mulhouse - Épinal (match amical)

Contre mauvaise fortune bon coeur

Boisclair_LobachevComme l'a si bien titré Vosges-Matin, les Dauphins, pour leur premier match de préparation, ont vraiment fait le "maximum avec le minimum". On savait Michal Petrák suspendu pour les quatre premiers matchs de la saison... mais pas pour l'ensemble de la pré-saison ! Une mauvaise nouvelle qui n'est pas venue seule : Toby Lafrance, Chad Lacasse, Armando Scarlato et Mikko Jortikka étant également forcés à l’inactivité en raison d’un retard administratif. En fait, parmi les recrues estivales d'Épinal, seul Yannick Offret a pu s'équiper... et ainsi se faire remarquer !

Autant dire que Santino Pellegrino, revenu dans l'après-midi de ses congés prolongés, a dû repenser tout son alignement. Ses ouailles étant très loin de leur configuration optimale face à des Scorpions se présentant, eux, au grand complet. Et comme à Colmar l'an passé, ce sont des Spinaliens fortement amoindris qui ont mis la main sur ce derby transvosgien.

Malgré des rotations défensives limitées et un degré de préparation peu avancé (et ça s'est vu en sortie de zone), les cadres présents ont répondu... présent, bien aidés, il est vrai, par un Lacasse inspiré. Et si leurs hôtes se montrent rapidement les plus entreprenants, ce sont bien eux ouvrent le score sur une percée d'Erwan Agostini. Une étonnante passivité défensive permettant à Kévin Benchabane d'ouvrir le score à bout portant (0-1 à 01'57").

Avec les moyens du bord

Les absences des uns et des autres renforcent le caractère expérimental de ce match amical et permet d'affubler les Ganz, Mäntylä et autres Papelier de responsabilités inédites en supériorité numérique. Sous l’impulsion d’un Fabien Leroy plus engagé que jamais, les "bleu et rose" ne lâchent rien. Mais subissent de plus en plus au fil des minutes, éreintés par les assauts répétés de Scorpions parfois tout près d'égaliser. Si Lobachev fait suer Lacasse (08'55"), Kapička, servi trop près du gardien par Alner, bute sur le dernier rempart spinalien (11e). Les temps forts mulhousiens vont ainsi défiler et faire plier un roseau spinalien qui ne rompt pas. Du moins pas encore...

Si la finition fait défaut aux nouveaux coéquipiers de Tarik Chipaux (qui tirent deux fois plus au but), Kévin Benchabane passe lui tout près de corser l'addition, ratant son face à face avec Radovan Hurajt (14'32"). Un gardien de classe, comme l'est Lacasse, qui retarde l'échéance jusqu'à la fin du premier tiers-temps. Mais guère plus longtemps : Stefan Lachapelle, tout en vivacité, profitant d'un rebond consécutif à un essai pourtant peu appuyé de Michal Kapička (1-1 à 20'59").

Parfois malmenés, les Lorrains résistent et prouvent qu'ils existent sur quelques actions individuelles bien senties. Comme sur ce contre de Ján Plch, qui s'en va contourner la cage pour mieux servir Maxime Boisclair sur son revers. Un détail qui a son importance; le Canado-Haïtien ne parvenant pas à suffisamment lever son palet (25'27").

Yannick_OffretCe n'est que partie remise pour les Dauphins, qui mettent à profit l'une de leurs rares supériorités numériques pour doubler la mise. Stéphane Gervais, excentré, prenant un tir à ras de glace que Hurajt repousse en plein sur Yannick Offret. L'ex-Amiénois s'y reprend à deux fois mais parvient finalement à percer le haut du filet (1-2 à 26'54"). Il n'en faut pas plus pour que les Vosgiens reprennent du poil de la bête et le troisième n'est pas loin sur un slap de Mäntylä légèrement dévié au ras du poteau droit (29e)...

Ce réalisme est envié par les hommes de Christer Eriksson, moins dominateurs qu'en première période mais toujours aussi improductifs. Ce n'est pourtant pas faute d'essayer mais trop de lancers sont gâchés, notamment en supériorité.

Posté, par défaut, au centre du premier trio, Yannick Offret fait très bonne impression aux-côtés de Ján Šimko et Ján Plch. C'est même en déviant un tir bas de ce dernier que le néo-Spinalien accroît l'avance des siens (1-3 à 39'23"). Joie de courte durée : ce diable de Stefan Lachapelle, décidément dans tous les bons coups, suivant l'accélération de Jacob Alner côté droit pour mieux réceptionner le centre tendu du grand échalas suédois (2-3 à 39'37").

Puis vient l'apparition d'un trou, dans la glace, au bord d'un des quatre ronds d'engagement. Il n'en faut pas plus pour rappeler, aux Spinaliens, le douloureux souvenir de leur patinoire provisoire et de tous ces matchs et entraînements perturbés, sinon annulés. Eux qui ont essuyé les plâtres du "nouveau Poissompré" mardi dernier verront toutefois Gilles Durand et consorts conjurer le sort.

Ces dix bonnes minutes d'interruption donnent le ton d'un troisième tiers interminable, parfois réduit à un enchaînement de pénalités mais "égayé" par la témérité de Nathan Ganz (1,76 m) qui, dans sa lutte pour le palet, n'hésite pas à venir "titiller" Mattias Ottosson (1,90 m), l'un des deux géants suédois de l’arrière-garde alsacienne (avec David Sallander).

Jouant sur leur valeur intrinsèque pour refroidir les ardeurs mulhousiennes, les visiteurs vont donner plus d'ampleur à leur succès. Guillaume Chassard, que les habitués de l'Illberg n'ont pas oublié, se voit lancé en profondeur par Maxime Boisclair mais Radovan Hurajt ne mord pas dans sa feinte latérale (50'20"). Boisclair sera plus verni en marquant de près et avec beaucoup de touché, le dernier but de la soirée (2-4 à 56'48").

Ces Dauphins "allégés" tiennent une victoire méritoire au vu des absences enregistrées. Maintenant, un périlleux déplacement à Dijon se profile à l'horizon. Et là, ce ne sera pas la même mayonnaise !

 

Mulhouse - Épinal 2-4 (0-1, 2-2, 0-1).
Mardi 23 août à 19h30 à la patinoire de l'Illberg.
Arbitrage de M. Durand assisté de MM. Roueche et Moncozet.
Pénalités : Mulhouse 16' ; Épinal 20'.
Tirs : Mulhouse 48 (17, 19, 12) ; Épinal 27 (6, 15, 6).

Évolution du score :
0-1 à 01'57" : Benchabane assisté d'Agostini et Slovák
1-1 à 20'59" : Lachapelle assisté de Kapička
1-2 à 26'55" : Offret assisté de Gervais (sup. num.)
1-3 à 39'23" : Offret assisté de Plch et Šimko (sup. num.)
2-3 à 39'37" : Lachapelle assisté d'Alner et Kapička
2-4 à 56'48" : Boisclair assisté de Plch et Gervais (sup. num.)

 

Mulhouse

Gardien : Radovan Hurajt.

Défenseurs : Aleš Černý - David Sallander ; Mattias Ottosson - Lilian Prunet (A) ; Alexandre Santos - Johan Carlsson.

Attaquants : Jacob Alner - Stefan Lachapelle (A) - Michal Kapička ; Dmitri Lavrov - Viktor Lobachev - Tarik Chipaux ; Dovydas Kulevičius - Julien Aubry (C) - Lukáš Bacul.

Remplaçants : Mickaël Muller (G), Michaël Marchand, Jérôme Jeseck, Arnaud Fuss, Benoît Salvin, Jonathan Martinek.

Épinal 

Gardien : Loïc Lacasse.

Défenseurs : Guillaume Papelier [puis Peter Slovák à 20’00’’] - Stéphane Gervais ; Niko Mäntylä - Fabien Leroy.

Attaquants : Ján Šimko - Yannick Offret - Ján Plch (A) ; Nathan Ganz - Maxime Boisclair - Guillaume Chassard (C) ; Peter Slovák [puis Guillaume Papelier à 20’00’’] - Erwan Agostini - Kévin Benchabane.

Remplaçant : Nicolas Ravel (G). Absents : Michal Petrák (suspendu), Toby Lafrance, Armando Scarlato, Chad Lacasse et Mikko Jortikka (tous en attente de licences).