Tours - Rouen II (match amical)

Un défenseur prometteur chez les Remparts

La préparation tourangelle se poursuit avec cette revanche contre Rouen II. Le match aller a eu lieu en Normandie la veille et s'est terminé sur un 5-5 ; le week-end chargé se poursuivra dimanche avec la réception de Nantes.

L'effectif des Remparts a été légèrement renforcé avec la montée en division II. Une première ligne aux accents est-européens a été recrutée, avec une certaine expérience en France, en division I ou II : les Slovaques Tomas Kukucka et Matej Kiska, le Tchèque Jan Rehor occuperont la première ligne. Après un essai convaincant, un défenseur américain a également été recruté : Henry Coxe. L'objectif de cette série de matchs est de préparer les jeunes Tourangeaux et leurs nouveaux cadres à un calendrier plus intensif, tout en travaillant les automatismes avec les nouvelles recrues. Les jeunes Rouennais sont venus en nombre : 22 joueurs, le banc des visiteurs est à peine assez grand pour les accueillir...

La partie débute avec un bon rythme. Le palet file d'un côté à l'autre, avec un engagement physique bien présent. Un peu excessif même : Norbert Périnet est mis au sol sans palet, poussant Germain Raimbourg en prison (3'58"). La première ligne se trouve bien : Tomas Kukucka, Jan Rehor, Matej Kiska combinent et frôlent l'ouverture du score sur une transversale. Puis, la deuxième ligne entre en jeu et l'arrière Henry Coxe allume une mine de la bleue, qui transperce le gardien (1-0 à 5'11). Un but assez logique, qui faisait suite à un premier essai avec un écran dangereux. Tours ne laisse pas beaucoup d'espace derrière, mais concède cependant une pénalité par Arthur Pégard (7'00"). Les Rouennais mettent le feu et, après une première action brûlante (8e), les Dragons finissent le travail par une lucarne de Kévin Larcher du cercle (1-1 à 8'28").

2011-09-03-Tours-Rouen2_Lamothe

La tension monte soudain à mi-période : Matej Kiska et Vincent Guezou se chauffent près du banc des Remparts et les deux joueurs sont sanctionnés et prennent une méconduite. Dans la foulée, une méchante charge dans le dos de Jordan Boisse le laisse au sol et tous les joueurs de Tours fulminent : Valentin Dumélie prend une nouvelle méconduite, pour cette charge bien trop violente. Le jeu de puissance des Remparts s'installe et semble déjà avoir trouvé sa tactique : le disque vers Henry Coxe, qui mitraille de volée. Puis, combinaison à une touche de palet depuis derrière le but pour une reprise de Geoffrey Paillet, bien arrêtée par Guillaume Duquenne. La pénalité est tuée et la vitesse de jeu augmente d'un cran. Rouen, agressif sur son échec avant, vole un palet à Périnet et tente un 3 contre 2, mais Alexandre Sucre attend trop longtemps et Maxime Joly manque la reprise. Puis, c'est Xavier Boissel qui allume de la bleue, Flavien Habatjou sort la jambière. Radek Stepan s'impose physiquement à l'arrière et lance Mickaël Lamothe (photo) en échappée : il feinte et le disque file entre les jambières, mais hors cadre. Une grosse occasion pour des Remparts un peu à la peine depuis quelques minutes, peinant à conserver le palet et enchaîner les passes face à des Dragons qui jouent beaucoup plus haut.

Sur le reculoir, Olivier Dienne concède même deux minutes. Un avantage de courte durée car Tomas Kukucka déboule en 2 contre 2 et obtient deux minutes contre Thomas Dreyfus (17'56"). On s'appuie encore sur le slap de Coxe, puis Kukucka profite d'une longue passe pour prendre la défense de vitesse et servir Jan Rehor en retrait, qui ne peut reprendre correctement. Dans les ultimes secondes, Pégard sort une nouvelle fois pour une faute en zone défensive.

2011-09-03-Tours-Rouen2_CoxeLe rythme a baissé en début de seconde période, les deux équipes se montrant plus prudentes. Finalement, suite à une belle percée sur l'aile gauche, Jan Rehor remet en retrait à Gaël Cler qui trouve la cible ras glace d'un tir croisé (2-1 à 22'12"). Jordan Boisse concède deux minutes et la sanction est immédiate. L'expérimenté Daniel Babka est bien décalé plein axe et expédie un tir violent, qui termine au fond des filets (2-2 à 24'17"). Si le jeu est moins physique et tendu qu'en premier tiers, cela n'empêche pas quelques contacts. Anthony Goncalves peine ainsi à se relever après une charge appuyée de Coxe et Dienne dans le coin.

Après avoir tué une nouvelle pénalité, Tours se montre efficace : mise au jeu gagnée sur la gauche du gardien et Henry Coxe fait parler son slap (3-2 à 28'17"). Deux minutes plus tard, Rouen recule et Xavier Boissel est sanctionné. Le jeu de puissance s'appuie encore sur le slap de Coxe. Fin patineur et habile passeur, l'Américain sait aussi jouer en finesse et son centre est tout près d'être repris juste devant le gardien par Cler (31'45"). Antoine Picot allume aussi de la bleue et Kukucka cherche la déviation, sans réussite, avant un nouveau tir sorti par le gardien de la jambière. Tours a pris l'ascendant dans ce deuxième tiers et, sur une percée de Kiska, la défense normande cafouille, oubliant Lamothe seul devant la cage. L'attaquant ne peut reprendre autrement que du revers et sa reprise manque de force. Henry Coxe (photo) illumine ensuite le match - une nouvelle fois ! - avec un spectaculaire débordement sur l'aile droite : l'arrière est aussi rapide que son shoot est puissant et apparaît comme le joueur du match jusque là.

Les Remparts dominent de plus en plus et forcent Rouen à commettre des fautes. Maxime Joly sort pour un retenir mais un retard de jeu contre Tours est appelé sur l'engagement (35'50"). Une nouvelle montée de Coxe agace la défense et Nicolas Lehericey charge le défenseur un peu trop fort : deux minutes (36'04"). À 4 contre 3, il y a des espaces. Radek Stepan monte sur l'aile gauche et parvient à glisser le palet à Geoffrey Paillet, offrant ainsi un deux contre un. L'attaquant tourangeau tire au but, le gardien laisse le disque filer derrière lui et Paillet conclut (4-2 à 36'25"). Un peu de déconcentration s'ensuit et, après un cafouillage juste devant le gardien de Jan Rehor, Valentin Dumélie et Thomas Dreyfus viennent menacer Habatjou. Tours subit quelques instants et Antoine Picot part prend une pénalité, tuée grâce au bon travail de Paillet. Les Remparts sont solides, menés par un Coxe flamboyant. Léo Guillemain doit même concéder deux minutes et Tours finit en supériorité.

2011-09-03-Tours-Rouen2_PrinetDeux buts d'avance à l'orée de l'ultime période, les Remparts sont sous contrôle et débutent en supériorité. Tomas Kukucka attaque le but en sortant du fond, sans réussite. Dans la foulée, Tours perd un palet facile dans la neutre et Anthony Goncalves file seul au but. Il rate complètement son tir mais cela piège Habatjou, et attaquant parvient à finir le travail (4-3 à 41'27"). La réaction ne tarde guère. Judicaël Xavier accélère côté gauche, prend de vitesse un défenseur grâce à une feinte et attend le dernier moment pour remiser dans l'axe, en retrait. Le palet est dévié, traîne, et Tomas Kukucka ajuste ras glace (5-3 à 43'19"). Le pressing tourangeau est un peu trop agressif et, sur une charge à la hanche maladroite, Kukucka est puni (43'54"). Rouen s'installe et Antoine Picot sort à son tour, pour une bonne minute de double avantage. Cela ne donne rien mais permet aux Dragons de reprendre le fil du match.

Les Remparts défendent et sont à nouveau en infériorité sur une faute de Paillet. Rouen tente de placer le shoot de Daniel Babka dans de bonnes conditions. Alexandre Sucré tente aussi sa chance du cercle et Habatjou reste solide. Le portier s'impose aussi sur une belle action rouennaise conclue par Thomas Dreyfus grâce à un bon déplacement latéral (52'50). Le jeu reste assez rapide ; les recrues tourangelles font parler leur technique et Xavier Boissel doit commettre une faute dans le coin. La punition ne tarde pas : Jan Rehor trompe le portier normand à bout portant (6-3 à 54'42"). À peine l'engagement est-il fait que Tours se retrouve en infériorité sur un cinglage de Radek Stepan. La pénalité est tuée et Tours reprend le contrôle. S'installant en attaque, les Remparts font bouger la défense et Norbert Périnet (photo), dans le coin, expédie une passe en première intention pour Jan Rehor à travers l'enclave. Tout seul, le Tchèque n'a plus qu'à pousser le palet (7-3 à 58'40"). Un ultime but pour conclure en beauté : les réglages sont en bonne voie avec une efficacité offensive certaine et une intégration des nouveaux parfaite.


Tours 7-3 Rouen II (1-1, 3-1, 3-1)
Samedi 3 septembre 2011, patinoire municipale de Tours, 20h.
Arbitrage de Pascal Tellier assisté de Frédéric Barré et Arnaud Bellotte.
Pénalités : Tours 30' (8'+10', 8', 6'), Rouen II 38' (8'+20', 8', 2')
Tirs : Tours 32 (9, 12, 11), Rouen II 25 (6, 8, 9)

Récapitulatif du score
1-0 à 05'11" : Coxe assisté de Périnet et Xavier (sup. num.)
1-1 à 08'28" : Larcher assisté de Lehericey et Raimbourg
2-1 à 22'12" : Cler assisté de Rehor
2-2 à 24'17" : Babka assisté de Dumélie et Sucré (sup. num.)
3-2 à 28'17" : Coxe assisté de Paillet
4-2 à 26'25" : Paillet assisté de Stepan
4-3 à 41'27" : Goncales (inf. num.)
5-3 à 43'19" : Kukucka assisté de Xavier et Coxe
6-3 à 54'42" : Rehor assisté de Kukucka et Kiska (sup. num.)
7-3 à 58'40" : Rehor assisté de Périnet et Dienne


Tours

Gardien : Flavien Habatjou

Défenseurs : Olivier Dienne - Radek Stepan ; Henry Coxe - Antoine Picot ; Arthur Pégard.

Attaquants : Jan Rehor - Matej Kiska - Tomas Kukucka ; Mickaël Lamothe - Geoffrey Paillet - Gaël Cler ; Julien Coste, Norbert Périnet, Alexi Puren, Jordan Boisse

Remplaçants : Pierre Pochon (G), Bryan Leveque.

Rouen II

Gardien : Guillaume Duquenne.

Défenseurs : Alexandre Verin, Nicolas Lehericey, Léo Guillemain, Xavier Boissel, Florien Raby, Clément Hondier, Daniel Babka

Attaquants : Damien Bourguignon, Vincent Guezou, Julien Thomas, Thomas Dreyfus, Kévin Larcher, Florian Duval, Anthony Goncalves, Valentin Dumélie, Roman Moreau, Clément Gaudeaux, Alexandre Sucre, Maxime Joly, Germain Raimbourg.

Remplaçant : Thibault Maggi (G).