Amiens - Angers (U22 Elite)

2011-09-11-amiens-angers-espoirs-diapoLa reprise est laborieuse

Sur la grande glace du Coliséum ce dimanche, les Espoirs amiénois ouvraient leur championnat par un match à domicile contre une équipe d’Angers à l’effectif renforcé par plusieurs joueurs de Cholet.

Avec quelques joueurs de l’équipe pro dans les rangs, ayant déjà un mois d’entraînements dans les jambes contre une semaine seulement pour le reste de l’effectif, les U22 Gothiques semblent donc démarrer la saison par une rencontre à leur portée, du moins sur le papier.

Pas le temps de se roder sur le glaçon que les locaux écopent déjà d’une pénalité pour faire trébucher. Les Ducs, qui n’en demandaient pas tant pour commencer, peuvent installer leur jeu de puissance devant la cage d’un Léo Bertein vigilant qui s’illustre déjà sur un slap de la bleue d’Alexandre Monnier. Les noirs parviennent finalement à tuer cette infériorité numérique mieux gérée dans un second temps.

Norbert Abramov récupère le puck en zone neutre et Jonathan Boehrer monte en zone offensive angevine en soutien. Angers se procure donc des occasions alors que l’on attend toujours que les Gothiques montrent le bout de leurs crosses devant les filets adverses.

2011-09-11-amiens-angers-espoirs-4Aussitôt dit, aussitôt fait : Romain Bault déclenche le compteur de tirs sur Alexis Neau en lançant de la bleue. Valentin Claireaux au rebond ne trouve pas la faille mais le casque du gardien des Ducs.

On voit alors des Gothiques se réveiller et essayer d’imposer leur jeu. À quatre contre quatre, les espaces sont favorables aux amiénois et lorsque c’est au tour du défenseur angevin de remettre les patins sur la glace, Marius Serer reprend le rebond sur la balustrade de son compère Valentin Claireaux pour envoyer le palet en pleine lucarne opposée (1-0 ; 7’31’’).

Dans leur lancée, les noirs continuent la pression sur la cage adverse et Aina Rambelo double rapidement la mise (2-0 ; 10’52’’). Un petit écart qui ne permet cependant pas le relâchement. Pourtant, dans cette deuxième partie du tiers, les Amiénois multiplient de petites erreurs qui permettent aux Angevins de se montrer dangereux.

Les Gothiques investissent enfin leur zone d’attaque dans la dernière minute mais ne savent pas s’entendre. Paul Bahain récupère et lance William Lefort qui s’occupe de déporter Léo Bertein avant de laisser à Alexandre Monnier le soin de propulser la rondelle dans une lucarne ouverte (2-1 ; 19’44’’). De quoi laisser matière à penser aux Amiénois durant la pause.

2011-09-11-amiens-angers-espoirsÀ peine revenus sur la glace que les Angevins reviennent au score par l’intermédiaire de Léonard Nalliod-Izacard. Le gardien amiénois voit le puck lui passer entre les jambières et l’on se demanderait presque si le défenseur gothique n’y serait pas pour quelque chose… (2-2 ; 21’02’’).

Sur une supériorité numérique, Christophe Colombel est à l’origine d’une belle combinaison en triangle devant le but de Léo Bertein mais, heureusement pour les Amiénois, la dernière passe approximative fait manquer l’opportunité de but.

En powerplay à leur tour, les locaux font tourner le palet et Antoine Vanwormhout trouve Rémi Thomas qui s’infiltre dans la défense des blancs sans parvenir à tromper leur gardien.

Léonard Nalliod-Izacard hérite du palet que Aziz Baazzi, efficace dans cette partie, vient rapidement lui chiper pour partir en contre avec le soutien de Marius Serer qui se présente devant Alexis Neau. Son premier tir ricoche sur le plastron du gardien mais il réussit tout de même à pousser la rondelle, tournant sur elle-même devant la ligne de but, au fond des filets visiteurs (3-2 ; 28’27’’).

La riposte ne se fait pas attendre et les Ducs prouvent qu’ils sont toujours présents dans cette rencontre, peu rapide jusqu’alors, grâce à Michel Valentin (3-3 ; 30’24’’).

2011-09-11-amiens-angers-espoirs-2En zone offensive, Valentin Claireaux encore trop personnel est contré et les Ducs prennent l’avantage pour la première fois du match quand Charlie Doyle ne laisse pas au portier amiénois le temps de faire le grand écart pour stopper le puck lui passant entre les jambes (3-4 ; 32’17’’).

En réaction, Valentin Claireaux trouve le coin de la cage angevine. Les Amiénois se pressent et ne s’appliquent pas, alors qu’Alexis Neau se montre attentif.

Face à eux, Angers ne cherche pas à faire le jeu et profite simplement des nombreux cafouillages des locaux afin de se procurer des tentatives.

Enfin, après moult tentatives et rebonds inexploités, Valentin Claireaux trouve le chemin des filets sur un gros shoot, in extremis, deux secondes avant que le buzzer ne retentisse (4-4 ; 39’58’’).

Les dernières vingt minutes ne seront pas aussi remplies en buts que ne le fut le tiers précédent. Néanmoins, dès la reprise, de nombreuses occasions se profilent pour les Amiénois, contraints d’évoluer avec un défenseur en moins (Marc-Antoine Herbet touché au poignet), et qui ne sont pas capables de les concrétiser.

Valentin Michel se joue de la défense amiénoise mais ne cadre pas son tir, puis Léonard Nalliod-Izacard à la reprise bute sur la mitaine de Léo Bertein. Alors que, côté amiénois, la tentative d’Aina Rambelo en face-à-face ne passe pas la ligne. Par la suite en supériorité, Amiens peine à installer un jeu correct et les Angevins vont pouvoir s’en sortir.

2011-09-11-amiens-angers-espoirs-3Il semble que le jeu ait gagné en intensité, du moins pour ce qui est du jeu physique, car le maître mot de la période reste le cafouillage. Le temps défile doucement, tout comme les occasions qui sont présentes des deux côtés, mais l’impression de désordre domine toujours quand aucune des deux équipes ne s’applique à cadrer ses lancers.

En fin de tiers, les Gothiques ont la crosse mise sur le puck mais Fabien Kazarine bute sur Alexis Neau qui dévie aussi un tir d’Antoine Vanwormhout, réduisant à néant les espoirs amiénois d’en finir avant la prolongation.

Les cinq minutes additionnelles ne diffèrent pas réellement du dernier tiers et les tentatives échouent toujours des deux côtés. Une infériorité amiénoise ne profite pas aux Ducs et c’est finalement Fabien Kazarine, devant Alexis Neau, qui délivre les locaux en trouvant la lucarne droite sans se poser de questions (5-4 ; 64’14’’) alors que l’on voyait les tirs au but arriver à grands pas dans cette partie.

Une victoire difficile pour les Gothiques en cette première journée de championnat, mais retenons surtout le fond plutôt que la forme. Mettons cela sur le compte de la  reprise tout juste amorcée et espérons que les Espoirs noirs et rouges vont pouvoir gommer toutes les erreurs et passes imprécises en s’exerçant collectivement durant les prochains entraînements pour aborder leurs futurs matchs d’une manière plus sereine.

D’autant plus que c’est un gros morceau qui attend les U22 la semaine prochaine en déplacement à Rouen. Des Dragons qui se sont déjà lancés dans la compétition en raflant leur première victoire 2-4 en terre rémoise.

Emilie Enault / Photos : Sylvie Enault

 


Amiens – Angers 5-4 après prolongation (2-1, 2-3, 0-0, 1-0)
Dimanche 11 Septembre au Coliséum d’Amiens
Arbitrage de M. Ernecq assisté de MM. Dessaint et Goncalves
Pénalités : Amiens 16’ (6’, 4’, 4’, 2’), Angers 14’ (2’, 8’, 4’, 0’)
Evolution du score :
1-0 à 07’31’’ : Serer assisté de Claireaux
2-0 à 10’52’’ : Rambelo assisté de Baazzi
2-1 à 19’44’’ : Monnier assisté de Lefort et Bahain
2-2 à 21’02’’ : Michel assisté de Doyle et Nalliod-Izacard
3-2 à 28’27’’: Serer assisté de Baazzi
3-3 à 30’04’’ : Nalliod-Izacard assisté de Hebert
3-4 à 32’17’’ : Doyle assisté de Lefort et Monnier
4-4 à 39’58’’ : Claireaux assisté de Leclerc et Bault (sup. num.)
5-4 à 64’14’’ : Kazarine assisté de Claireaux et Rambelo (inf. num.)


Amiens

Gardien : Léo Bertein

Attaquants : Marius Serer – Valentin Claireaux – Aina Rambelo ; Antoine Vanwormhout – Rémi Thomas – Quentin Fauchon ; Fabien Kazarine – Maurin Bouvet – Romain Carpentier ; Eric Guibert – Fabien Métais – Rémy Fournier

Défenseurs : Nicolas Leclerc – Aziz Baazzi ; Romain Bault – Alvin Matima ;  Fabien Durbin – Marc-Antoine Herbet

Remplaçant : Clément Mindjimba (G).

Angers

Gardien : Alexis Neau

Attaquants : Nicolas Hebert – Valentin Michel – Léonard Nalliod-Izacard ; Jonathan Boehrer – Norbert Abramov – Bastien Guerin ; William Lefort – Alexandre Monnier – Adrien Ricou

Défenseurs : Charlie Doyle – Paul Bahain ; Damien Sanchez – Christophe Colombel ; Maxime Rambaud

Remplaçant : Raphaël Vigezzi (G).