Briançon - Grenoble (Coupe de la ligue, groupe D, 1re journée)

La saison passée, Grenoble a remporté ses cinq confrontations contre Briançon. Les Brûleurs de Loups vainqueurs trois jours plus tôt du Trophée des Champions face à Rouen 6-1 sont privés d'Anthony Aquino et Baptiste Amar. Les Diables Rouges déplorent l'absence pour un mois de leur leader Edo Terglav.

Après la minute de silence en l'honneur des victimes de l'accident du Yak-42 transportant le Lokomotiv Iaroslavl, ce sont les Hauts-Alpins qui rentrent le plus fort dans le match. Sébastien Raibon repousse rapidement un tir de Steven Vanoosten monté aux avants-postes (1'). Maks Selan tente sa chance de la bleue et Mickaël Pérez est là pour reprendre le rebond (1-0, 02'17). Le Gapençais sert Braden Walls seul face à la cage (2-0, 03'38). C'est à 2-0 que les Isérois s'offrent deux bonnes opportunités. Mais Ander Alcaine est solide sur les tirs de Francis Desrosiers puis Nicolas Arrossamena qui exploite une mauvaise relance de Aleksi Holmberg (9'). Marc-André Bernier feinte le tir puis démarque Walls (3-0, 16'09).

Briançon ne s'arrête pas là puisque, dès l'entame du deuxième tiers temps, Éric Castonguay dans un angle fermé lance sous la barre (4-0, 21'01''). Jean-François Dufour procède alors à un changement de gardien, Ronan Quemener remplaçant Raibon. Alcaine stoppe les tirs d'Alexandre Rouleau et Mitja Šivic. La sortie de prison de Holmberg permet à Briançon de se retrouver en trois contre deux, Pérez trouvant Sébastien Rohat au poteau opposé (5-0, 33'25). Alcaine détourne du bout de la botte un tir de Šivic (38'). Castonguay ne fait de cadeau à Quemener quand il reçoit une passe de Jean-François Caudron (6-0, 38'36).

Lors du troisième tiers, Maxime Suzzarini part en échappée lors de sa sortie de prison (47'). Rohat l'imite dans la minute qui suit, sans plus de réussite (48'). Malgré les assauts briançonnais, Grenoble tue deux minutes de 5 contre 3. Rouleau est expulsé à la suite d'une charge dans le dos sur Florian Chakiachvili (50'28) qui a provoqué trois pénalités adverses dans cette rencontre. Alcaine file vers son premier blanchissage pour son premier match officiel quand il s'oppose au lancer du revers de Šivic (51'). Quemener bloque une tentative de Robin Gaborit (53'). Dans la deuxième moitié de la période, Walls et Castonguay, chacun leur tour, visent le triplé sans succès. Finalement, le dernier mot revient à Bernier en double avantage numérique (7-0, 59'38'').

Score final 7-0. Il n'y a pas eu de suspense à la patinoire René Froger. Les hommes de Luciano Basile ont mis la barre très haut pour leur premier match officiel. Et Grenoble n'a jamais été en mesure de rivaliser. Les Diables Rouges maîtres de leur sujet pendant soixante minutes ont offert une performance exceptionnelle devant une affluence modeste.

 

Briançon – Grenoble 7-0 (3-0, 3-0, 1-0)

Mardi 13 septembre 2011 à 19h30 à la patinoire René Froger. 708 spectateurs.
Arbitrage de Damien Velay assisté de Gwilherm Margry et Alexis Grabit.
Pénalités : Briançon : 14' (2', 8’, 4’) ; Grenoble 59' (4’, 4’, 16'+5'+20').
Évolution du score :
1-0 à 02'17" : Pérez assisté de Bourgaut et Szirányi (sup. num.)
2-0 à 03'38" : Walls assisté de Pérez et Bernier
3-0 à 16'09" : Walls assisté de Bernier et Caudron
4-0 à 21'01" : Castonguay assisté de Caudron et Gaborit
5-0 à 33'25" : Rohat assisté de Pérez et Bini
6-0 à 38'36" : Castonguay assisté de Caudron
7-0 à 59'38" : Bernier assisté de Walls et Castonguay (double sup. num.)

 

Briançon

Gardien : Ander Alcaine Val.

Défenseurs : Viktor Szélig (C) - Bence Szirányi ; Gary Lévèque (A) - Steven Vanoosten ; Aleksi Holmberg - Maks Selan.

Attaquants : Mickaël Pérez - Braden Walls – Marc-André Bernier (A) ; Jean-François Caudron - Éric Castonguay - Robin Gaborit ; Lucas Bini – Peter Bourgaut – Sébastien Rohat ; Florian Chakiachvili ; Cédric Di Dio Balsamo.

Remplaçant : Aurélien Bertrand (G). Absents : Jermu Porthén (ménisque), Edo Terglav (fracture du pied).

Grenoble

Gardien : Sébastien Raibon puis Ronan Quemener à 21'01".

Défenseurs : Alexandre Rouleau (A) - Michael Steiner ; Kévin Dusseau – Sylvain Dufresne ; Jason Crossman ; Rémi Colotti.

Attaquants : Graham Avenel - Christophe Tartari (C) - Mathieu Le Blond ; Francis Desrosiers - Mitja Šivic – Nicolas Arrossamena ; Julien Baylacq (A) - François Ouimet - Joris Bedin ; Élie Raibon - Mathieu Briand - Maxime Suzzarini ; César Joffre ; Loup Benoît.

Absents : Baptiste Amar (entorse de la cheville), Anthony Aquino (déchirure pectorale).