Brest - Toulouse-Blagnac (D1, 2e journée)

Les Albatros décollent, les Bélougas coulent

Coup denvoi

Les deux grands perdants de la première journée s’affrontent avec pour but de se rassurer au plus vite. Parler de déconvenue est un euphémisme après la défaite des Albatros face à la surprenante équipe de Courbevoie la semaine passée. Avec un budget en nette baisse qui pousse le staff à chercher la moindre économie, Brest a payé cash le prix d’une pré-saison trop courte. Un physique trop juste et c’est avec pas moins de huit buts dans leurs valises que les Bretons sont retournés chez eux. Landry Macrez, pourtant désigné gardien numéro 1 en début de saison, est la victime collatérale de cette mauvaise performance. En effet c’est Arnaud Goetz qui prend place dans les buts ce soir.

Les Bélougas de Toulouse-Blagnac n’ont pas été mieux lotis en s’inclinant 9-1 face à Bordeaux. Ceci n’a pas refroidi leurs supporters comme en témoigne la poignée de courageux ayant fait le déplacement jusqu’à la pointe bretonne. Orphelin de Maurice Rozenthal (parti rejoindre son frère François à Dunkerque), le club a annoncé dans la semaine l’arrivée de l’ancien international tricolore Karl Dewolf. Ce dernier n’est pas présent pour la rencontre de ce soir, tout comme le défenseur finlandais Taneli Ahlfors. En revanche son compatriote Jimi Palanto dispute ce soir son premier match officiel sous ses nouvelles couleurs.

Après un coup d’envoi symbolique donné par l’ancienne vice-présidente Annick Bounoure, le corps arbitral donne très vite le ton en sanctionnant Sébastien Savajol après seulement vingt secondes. Quelques alertes sont portées sur Niklas Lehti mais le nouveau portier Finlandais s’en tire sans trop de problèmes. C’est ensuite au tour des Albatros d’être sanctionnés par M. Juret (05’29’’). Les visiteurs mettent de la pression sur Goetz qui s’interpose notamment sur un bon tir à la bleue de Rémi Peronnard (6’30’’).

But PardLe deuxième jeu de puissance est le bon pour les Bretons. David Croteau ajuste un centre millimétré pour Nicholas Pard qui ouvre le score (1-0 à 12’41’’). Les situations chaudes se multiplient sur le but de Lehti par la suite. Jonathan Avenel voit son lancer frappé taper le bas du montant adverse (14’05’’) puis Pard ne concrétise pas son duel face au gardien (14’55’’).

Les visiteurs tiennent bon et se défendent becs et ongles. Benoit Pourtanel montre l’exemple dans sa zone défensive en parvenant à chiper avec une grande sérénité le palet à Jaroslav Prosvic (16’50’’). Il faut un Lehti masqué par une forêt de joueurs pour que Francis Ballet double la marque d’un tir ras glace à la bleue (2-0 à 17’44’’).

Le deuxième tiers débute par un festival d’arrêts de la part des deux gardiens. Les nombreuses pénalités sifflées leur permettent en effet de se mettre en valeur. Niklas Lehti sort son « spécial » grand écart-mitaine (qu’il réitérera à plusieurs reprises dans le match) sur Ballet (21’24’’). Goetz lui déboute Kirk Golden de sa mitaine mais fait faute sur l’action (23’20’’). À 3 contre 5 le gardien local et ses coéquipiers tiennent bon et s’en sortent parfois avec chance. Christophe Ribanelli loupe un but grand ouvert en ne parvenant pas à ajuster son revers (24’).

Dommage pour les joueurs sudistes car Prosvic inscrit le seul but du tiers deux minutes plus tard. L’ancien Caennais inscrit un but malicieux en étant posté derrière la cage adverse. Son tir surprend Lehti qui détourne le palet dans sa propre cage avec ses patins (3-0, 26’04’’). Toulouse-Blagnac ne parvient toujours pas à tromper un Goetz des grands soirs malgré des tentatives de Savajol (37’18’’) et Pourtanel (37’40’’).

Palanto au sein de la dfense brestoiseLe dernier tiers est complètement débridé et voit Toulouse-Blagnac prendre complètement l’eau. C’est pourtant Kirk Golden qui met d’abord le feu à la défense brestoise. Goetz repousse une première fois de la jambière mais le palet fini par glisser derrière lui. David Poulin intervient in extremis et stoppe le disque sur la ligne de but (41’19’’).

Tout s’enchaîne rapidement par la suite. Lemoine nettoie la lucarne de Lehti (4-0 à 43’45’’) mais le nouvel attaquant Jimi Palanto brise le blanchissage de Goetz d’un très beau tir dans le haut du but une minute plus tard (4-1 à 44’37’’). Alexis Codevelle tente ensuite sa chance de l’aile droite sur un lancer frappé (45’13’’). Les visiteurs ont à peine le temps d’espérer que sur un 2 contre 1 rondement mené David Poulin ajuste d’une feinte splendide un Niklas Lehti de plus en plus esseulé (5-1 à 45’30’’).

Les dix dernières minutes sont un calvaire pour les Bélougas qui craquent complètement. Brest ajoute trois buts en l’espace de trois minutes par Papaux (6-1 à 52’44’’), Avenel (7-1 53’19’’) et Lefebvre (8-1 à 55’42’’) malgré un temps mort demandé par Benoît Pourtanel pour tenter de stopper l’hémorragie (54'40''). L’entraîneur-joueur des Bélougas déçu par la prestation de son équipe ne s’attardera pas sur la glace à la fin de la rencontre.

Brest s’est donc relancé et inscrit ses premiers points dans ce championnat de D1 très disputé. Tout n’est pas encore au point loin de là mais on a vu quelques combinaisons intéressantes se dessiner, surtout en fin de rencontre. Arnaud Goetz a sans nul doute marqué de très bons points par sa prestation de ce soir. Le public est en tout cas conquis et lui offre une belle ovation.

Pour Toulouse-Blagnac la saison s’annonce compliquée. Avec cette nouvelle large défaite, le moral n’est pas au beau fixe. L’équipe s’est complètement effondrée dans le dernier tiers-temps après avoir montré une belle résistance. L’arrivée de Karl Dewolf sera t-elle suffisante pour relever la tête ?

 

Brest – Toulouse-Blagnac 8-1 (2-0, 1-0, 5-1)
Samedi 17 septembre 2011 à 18h40 au Rïnkla Stadium. 704 spectateurs.
Arbitrage de Thibaud Juret assisté de Romain Herrault et Charles-Édouard Salmon.
Pénalités : Brest 8' ( 2', 6’, 0'), Toulouse-Blagnac 16’ ( 8', 4’, 4’).

Évolution du score :
1-0 à 12’41’’ : Pard assisté de Croteau et Lefebvre (sup. num)
2-0 à 17’44’’ : Ballet assisté de Lefebvre et Pard
3-0 à 26’04’’ : Prosvic
4-0 à 43’45’’ : Lemoine assisté de Papaux et Sevcik (sup. num)
4-1 à 44’37’’ : Palanto assisté de Pradel et Ribanelli
5-1 à 45’30’’ : Poulin assisté de Lemoine et Sevcik
6-1 à 52’44’’ : Papaux assisté de Ballet et Pard
7-1 à 53’19’’ : Avenel assisté de Prosvic et Motreff
8-1 à 55’42’’ : Lefebvre assisté de Pard et Croteau

Brest

Gardien : Arnaud Goetz.

Défenseurs : Vladimir Holik – Clément Gonzales ; Aurélien Gréverend – David Poulin ; Francis Ballet (C) – David Hennebert.

Attaquants : Nicolas Motreff (A) – Jaroslav Prosvic – Jonathan Avenel  ; Daniel Sevcik – Mans Papaux – Tristan Lemoine puis Jérémy Cormier à 51’ ; Alexandre Lefebvre (A) – David Croteau – Nicholas Pard.

Remplaçant : Landry Macrez (G). Absents : Gaëtan Cannizzo, Serge Toukmatchev.

Toulouse-Blagnac

Gardien : Niklas Lehti.

Défenseurs : Maxime Michaud – Terry Prunier ; Robin Drogue – Damien Gadiot ; Harold Ten Braak puis David Gaydon à 44’ – Benoît Pourtanel.

Attaquants : Sébastien Savajol – Antoine Pelisse (C) – Alexis Codevelle ; Kirk Golden – Remi Peronnard – Augustin Gillardin ; Jimi Palanto – Chistophe Ribanelli – Jérémy Pradel.

Remplaçant : Thibault Saez (G). Absents : Karl Dewolf, Taneli Ahlfors, Anthony Wagret, Rémi Doroginsky.