Wasquehal - Compiègne (Division 2, 1re journée)

DostalDavid

Compiègne réussit son entrée

Après avoir tourné la page des "Picards" (seul le défenseur Hugo est resté, mais il n'a de Picard que le nom...) Mille, Bardet et autres Wiotte et dit au revoir à Ricky Helmbrecht, les Lions de Wasquehal entament leur cinquième saison en Division 2 avec un effectif remanié, et toujours en attente de renforts après deux défaites en amical devant les Élans de Champigny-sur-Marne.

Face à eux, de nouveaux venus dans la classe, d'autres Lions venus de Compiègne et auréolés du titre de champion de Division 3 acquis en Touraine au printemps. Pour faire bonne figure, l'entraîneur-joueur David Dostal est allé notamment chercher deux vieilles connaissances de la Division 2, le Clermontois Plichta et le Nantais Vychodil, tous deux alignés ce soir.

L'ancien Caennais et Amnévillois Stefan Rusnak ne débarquera de Slovaquie qu'en début de semaine prochaine, et le défenseur italien Riccardo Valli n'est toujours pas qualifié. Wasquehal n'aligne donc pour renfort étranger que le seul Brett Moore. Porteur du numéro 12 laissé libre par Frédéric Nilly, désormais sur le banc, l'Américain s'illustre par sa puissance, qui lui permet de porter le danger sur la cage de Richard Caladi, auteur dans la foulée de deux interventions sur des lancers lointains de Boschetti, mais est aussi responsable d'une charge très appuyée sur Plichta, sonné (02'24"). En se relevant, l'ancien Clermontois doit se souvenir de sa dernière venue sur cette glace, en février, au cours d'une rencontre qu'il avait dû quitter prématurément sur blessure.

À la suite d'un accrochage entre Delplanque, coupable d'une faute sur le gardien, et le capitaine Thomas, les Nordistes bénéficient d'un court jeu de puissance au cours duquel ils tutoient l'ouverture de la marque. Lancé dans le dos de la défense picarde, Fauchart se retrouve seul face à Caladi, qui repousse sur Boschetti, mais la rondelle sur la droite de la cage et une obstruction est commise. Alignés ensemble sur l'attaque massive, les nouveaux défenseurs Vychodil et Levasseur enchaînent les lancers puissants sur Fabien Chardon, jusqu'à un nouvel essai du Tchèque, dévié par un défenseur (0-1 à 06'01"). Dès la reprise, Jérémy Lebreton, totalement oublié dans la défense, est à l'origine d'un triple arrêt du gardien wasquehalien, finalement battu sur l'accélération de David Dostal face à Picard, ponctuée d'un lancer croisé à ras glace (0-2 à 08'35").

PicardHugoTrois fautes des visiteurs en autant de minutes offrent à Wasquehal la possibilité de réduire l'écart, mais les automatismes font encore défaut. Brett Moore entame un enchaînement de dribbles qui met à mal la défense. Mais l'action n'est pas suivie par ses partenaires, pas plus que le débordement de Canaguier aux dépens de Vychodil, suivi d'un centre qui ne trouve pas preneur. Comme leur adversaire, c'est au retour à forces égales que les bleus trouvent la faille. Sur une mise au jeu côté gauche, Nicolas Hamoudi expédie son lancer dans le petit filet opposé d'un Richard Caladi surpris, bien qu'apparemment nullement masqué (1-2 à 14'41"). Du même endroit, Alexis Thomas tente à son tour sa chance vers la lucarne, mais le Slovaque se reprend bien, malgré la présence d'un de ses équipiers en écran.

Privé de Vychodil, auteur d'un geste dangereux sur Lenière-Piquet au premier coup de sirène, Compiègne domine la reprise. Michal Plichta, à la manoeuvre derrière la cage, protège bien le disque et pivote pour de nouveau inquiéter Chardon... avant d'être atteint par une crosse haute. Prokop prend le relais d'un lancer ravageur, son mentor Dostal, de volée dans le slot, Feuillet, sur un rebond, et Levasseur, d'un lancer vers le haut de la cage, n'étant pas plus heureux. Alors que les Nordistes relèvent la tête grâce à leur premier trio, le défenseur québécois Julien Levasseur ouvre sur la droite vers Michal Plichta, qui s'échappe, repique vers le centre et trouve la faille d'un tir croisé à mi-hauteur. Venu féliciter ses supporters ayant fait le déplacement en leur montrant son maillot, le Tchèque tient là une belle revanche (1-3 à 28'16").

La cote des Wasquehaliens est au plus bas à l'approche de la mi-match, d'autant que Thomas Fauchart est invité en geôle, exposant son dernier rempart aux coups de boutoir des arrières Vychodil et Levasseur, à l'origine d'un bel arrêt de la mitaine. Au retour à cinq, les erreurs de transmission empêchent les locaux de se montrer dangereux. Brett Moore fait heureusement encore preuve d'allant pour porter le danger vers la cage. Si Filip Vychodil, dont la prise de risques dans la relance occasionne par moments quelques sueurs froides, se couche une première fois pour stopper l'Américain, ce dernier parvient à se démarquer devant la cage sur une percée de Thomas Fauchart (2-3 à 35'50"). L'égalisation est même manquée d'un cheveu sur une relance picarde manquée, les deux protagonistes inversant leur rôle pour un palet échoué au ras du poteau droit.

VychodilFilip

Compiègne aurait pu douter en voyant son adversaire revenir sur ses talons. Au contraire, la troupe de David Dostal va se détacher progressivement, sur un palet récupéré en zone offensive et expédié en force par Panto vers Fabien Chardon. Au rebond, Jonathan Boucher n'a plus qu'à pousser le disque dans la cage grande ouverte (2-4 à 36'47"). Une échappée en infériorité de Prokop, lui aussi lancé par Levasseur, plus loin (2-5 à 42'48"), Jérémy Lebreton s'offre un doublé synonyme de victoire ample, sur une passe de derrière la cage de Nicolay puis en trouvant un trou de souris sur la droite (2-7 à 57'59"). Le tout après deux envois de Prokop et Feuillet repoussés par le cadre.

Mis à mal après la demi-heure de jeu, les Lions de Wasquehal n'ont pu contester longtemps la supériorité de leurs visiteurs. En l'attente d'autres renforts, Brett Moore est souvent esseulé pour forcer la décision. Tout juste les hommes de Frédéric Nilly pourront-ils sauver l'honneur en toute fin de rencontre sur un lancer précis de Romain Sauvage dans la lucarne (3-7 à 59'58").

Commentaires d'après-match

Frédéric Nilly (entraîneur de Wasquehal) : "Même si l'on s'attendait à un match difficile, je suis quand même déçu par notre attitude globale. Des joueurs n'ont pas fait preuve d'envie. Certaines excuses sont valables, comme l'effectif réduit, la tactique, la technique, la glace mise à disposition seulement le 10 septembre ou la validation des recrues, mais pas celle de l'implication à 100% sur le match. Le tournant du match est à 1-2 lorsque l'on a la possibilité de revenir en supériorité numérique. Une passe imprécise plus tard, Compiègne inscrit le troisième but alors qu'ils auraient pu douter plus longtemps que sur certains moments. C'est dommage de ne pas être surmotivé comme Brett, qui a montré l'exemple même s'il rate des opportunités."

David Dostal (entraîneur-joueur de Compiègne) : "Au premier tiers nous commettons plusieurs erreurs face à une équipe encore incomplète. On aurait pu se détacher plus tôt, c'est seulement à partir du deuxième tiers que la discipline est revenue. Beaucoup de jeunes ont effectué leur premier match dans cette division et leur prestation est encourageante. Les étrangers doivent trouver leur place dans l'équipe, j'attends d'eux une prise de parole dans le vestiaire afin d'encadrer les jeunes et faciliter leur apprentissage."


Wasquehal - Compiègne 3-7 (1-2, 1-2, 1-3)
Samedi 24 septembre 2011 à 18h30 à la patinoire Serge-Charles. 130 spectateurs.
Arbitrage de Nicolas Lobry assisté de Nicolas Dessaint et Frédéric Massé.
Pénalités : Wasquehal 38' (10', 8', 10'+10'), Compiègne 26' (16', 2', 8').
Tirs : Wasquehal 32 (16, 9, 7), Compiègne 64 (17, 27, 20).

Évolution du score :
0-1 à 06'01" : Vychodil assisté de Nicolay et Plichta
0-2 à 08'35" : Dostal
1-2 à 14'41" : Hamoudi assisté de Boschetti et Fauchart
1-3 à 28'16" : Plichta assisté de Levasseur
2-3 à 35'50" : Moore assisté de Fauchart et Boschetti
2-4 à 36'47" : Boucher assisté de Panto
2-5 à 42'48" : Prokop assisté de Levasseur (inf. num.)
2-6 à 47'59" : Lebreton assisté de Nicolay et Panto
2-7 à 57'59" : Lebreton assisté de Panto et Delplanque
3-7 à 59'58" : Sauvage assisté de Moore

Wasquehal

Gardien : Fabien Chardon.

Défenseurs : Alexis Thomas (C) - Nicolas Hamoudi (A) ; François Lenière-Piquet - Hugo Picard ; Thibaut Verschaeve.

Attaquants : Thomas Fauchart - Maxime Boschetti (A) - Brett Moore ; Valentin Vienne - Axel Canaguier - Thibault Maes ; Jefferson Lannes - Romain Sauvage - Adrien Colongo.

Remplaçant : Julien Peyre (G). Absents : Arthur Delbecque (blessé), Riccardo Valli (non qualifié), Edmond Chan.

Compiègne

Gardien : Richard Caladi.

Défenseurs : Tanguy Skelding - Filip Vychodil ; Pierre Brohard (C) - Julien Levasseur.

Attaquants : Alexis Nicolay - David Dostal - Michal Plichta ; Alexandre Delplanque - Anthony Panto - Ondrej Prokop (A) ; Jonathan Boucher (A) - Rémy Feuillet - Jérémy Lebreton ; Luc Polverelli à 47'59".

Remplaçant : Thibault Varin (G). Absent : Christopher Teixeira Leite (hanche).