Rouen - Briançon (Ligue Magnus, 2e journée)

Rouen prend de la confiance

2011-09-24-Rouen-Briancon3Même si cela n'a pas été simple, Rouen a engrangé de la confiance dans cette victoire devant Briançon, au cours d'un match marqué de bonne agressivité, de conquêtes dans la bande et de jeux spéciaux intenses. Ce furent là les principales clefs du match avec l'expérience, la ténacité et la fraîcheur. C'est dans ces trois dernières qualités que les Normands ont pris l'ascendant.

Les premières minutes du match annonçaient ainsi la couleur. Du mordant pour mettre à la faute l'adversaire et profiter ainsi des avantages numériques. Les joueurs sortant leurs tenues de combat se livraient à une rude lutte et occupaient le devant de la scène, tandis que les costumes d'artistes rongeaient leur frein. Les seuls à s'illustrer étaient donc les gardiens.

Malgré l'absence d'une ligne d'attaque (Terglav, Porthen et Perez), le BAPHC tire le premier grâce à Bernier et Vanoosten, qui trouvent Fabrice Lhenry devant la cage dans les trente premières secondes. La pression du RHE perturbe les Diables et les Dragons inaugurent les supériorités. Paré ne trouve pas le cadre en dépit d'une maître passe de Thinel (1'38). Ensuite, le surprenant portier Ander Alcaine déroute Werenka (1'50) et stoppe Mallette (2'18). L'Espagnol, qui n'a pas encore 20 ans, bloque une échappée de Guénette alors que Walls est sorti de prison (4'12).

2011-09-24-Rouen-Briancon

Par la suite, Werenka est sanctionné pour avoir retenu Rohat et la grosse machine à marquer de Basile se met en branle mais Bernier manque une cage ouverte (8'27). Après coup, les Diables se font sanctionner sévèrement pour surnombre mais les joueurs de Garnier ne sont pas inspirés. Puis, Alcaine frustre Lampérier qui tente le tir de loin en haut du slot alors qu'il se présentant en breakaway (13'11). Gaborit perd son sang-froid sur Thinel et donne une nouvelle attaque à cinq aux locaux. Les visiteurs résistent mais, dans le trafic, Paré est le plus tenace pour se saisir du palet qui traîne depuis trop longtemps dans l'enclave et ouvre le score (1-0 à 14'42).

Holmberg et Vanoosten (le Canadien commet une faute après une énorme de protection de palet de Salmivirta) se font prendre l'un après l'autre par le couple d'arbitres Bergamelli-Bourreau. Le fin de tiers, au mépris d'une bourde de Santala (18'05), est donc en faveur des noirs-et-jaunes. Ander Alcaine brille tout feu tout flamme. Le gardien détourne une tentative de Guénette, et Werenka ne cadre pas une vraie chance (19'25).

2011-09-24-Rouen-Briancon2

Au premier retour sur la glace, Carl Mallette a des difficultés face à Castonguay. Le capitaine des champions de France cire le banc et Fabrice Lhenry, qui a d'abord dévié de l'épaule un envoi adverse (21'33), s'incline, apparemment masqué, sur celui de loin de Vanoosten (1-1 à 21'44).

Le power-play rouennais ne fonctionne pas lors de la nouvelle geôle de Holmberg (26'18). Mais quelques secondes plus tard, Manavian intercepte un palet dans l'axe du slot et trouve le filet des poignets (2-1 à 26'40). Les Briançonnais marquent terriblement le pas. Abasourdis, fatigués, ils laissent, entre autres, Elomo frapper à mi-distance à mi-hauteur (3-1 à 29'30). Le Finlandais est enfin récompensé de tous ses efforts, qui sont tels que l'on a parfois du mal à savoir le poste - ailier / centre / arrière - qu'il occupe.

Toutefois, les Dragons se mettent (presque) tout seul en danger. Mallette ne résiste pas à charger doucement mais suffisamment contre la bande Selan car ils ont échangé des paroles lors de leur prise de becs et de cols en première période (29'45). Et comme Monsieur Bergamelli se fait abuser par la simulation de Szelig, Elomo rejoint son capitaine au violon (30'36). Quatorze secondes plus tard, la bécane à enfiler des bords de la Durance fonctionne... aussi sur les bords de Seine. Castonguay du cercle droit darde la cage normande entre les jambières d'un Lhenry un peu lent (3-2 à 30'50). Il reste encore du temps les Diables en supériorité pour tenter d'égaliser... Bence Sziranyi laisse passer cette chance (31'57).

2011-09-24-Rouen-Briancon4La fin de l'épisode médian sera hachée par six cachots (trois de chaque côté). Les deux équipes ne joueront même pas une minute à cinq contre cinq durant les douze dernières. On en retiendra que le trio briançonnais Lévèque-Castonguay-Szelig sauve une double infériorité de 26 secondes. Qu'Alcaine est encore solide face à Mallette (35'11). Que Lhenry brille devant Caudron (37'12) et puis surtout que le gardien est exceptionnel devant Castonguay qui l'a provoqué et l'a emmené loin à droite en dehors de son enclave (38'45).

Sur le glaçon presque cinq minutes après le dernier coup d'envoi, pendant lesquelles le RHE76 est solide derrière, Gaborit est mis en cause dans la chute de Paré contre la bande. Le power-play des joueurs de Garnier est déchaîné et finalement c'est Desrosiers qui trouve le haut des filets (4-2 à 46'37).

La défensive des coéquipiers de Carl Mallette n'accorde quasiment aucun tir à ceux de Szelig. Lhenry fait le boulot. Basile tente de surprendre les Normands en faisant sortir assez tôt son excellent cerbère au profit d'un attaquant (56'41). Alcaine remonte sur la glace moins d'une minute plus tard et ressort alors qu'il reste une minute et quatorze secondes à jouer après le temps mort demandé par son coach. Après une récupération collective, Mallette s'en va scorer dans la cage vide.

Un match assez abouti, pour le plus grand plaisir de tout un public aux anges pour la victoire certes, mais aussi à la faveur d'une opposition de qualité(s) et de valeur(s).  

2011-09-24-Rouen-Briancon5

 

Rouen – Briançon 5-2 (1-0, 2-2, 2-0)
Samedi 24 septembre 2011 à 20h00 sur l'île Lacroix. 2011 spectateurs.
Arbitrage de Jimmy Bergamelli et Alexandre Bourreau assistés d'Anne-Sophie Boniface et Mathieu Loos.
Pénalités : Rouen 16' (4', 12', 0') ; Briançon 16' (12', 8', 4').

Évolution du score :
1-0 à 14'42" : Paré assisté de Werenka et Thinel (sup.num.)
1-1 à 21'44" : Vanoosten assisté de Caudron et Castonguay (sup.num.)
2-1 à 26'40" : Manavian
3-1 à 29'30" : Elomo assisté de Manavian
3-2 à 30'50" : Castonguay assisté de Vanoosten et Bernier (double sup.num.)
4-2 à 46'37" : Desrosiers assisté de Lampérier et Mallette (sup.num.)
5-2 à 59'32" : Mallette (cage vide)


Rouen

Gardien : Fabrice Lhenry.

Défenseurs : Jimi Santala – Antonin Manavian ; Richard Demén-Willaume – Darcy Werenka (A) ; Raphaël Faure – Jonathan Janil.

Attaquants : Julien Desrosiers – Carl Mallette (C) – Loïc Lampérier ; Ilpo Salmivirta –  François-Pierre Guénette – Marc-André Thinel (A) ; Teemu Elomo – Jean-Philippe Paré – Peter Valier (puis Alexandre Mulle de 14'42" à 20'00" et Romain Gutierrez de 36'21" à 40'00").

Remplaçant : Sebastian Ylönen (G). Absent : Juha Alen (dos), Anthony Rech.
 
Briançon

Gardien : Ander Alcaine (sorti de 56'41' à 57'20' et de 58'46' à 59'32').

Défenseurs : Aleksi Holmberg – Steven Vanoosten ; Viktor Szelig (C) – Maks Selan ; Bence Sziranyi – Gary Lévèque (A).

Attaquants : Jean-François Caudron – Éric Castonguay – Marc-André Bernier (A) ; Peter Bourgaut – Braden Walls – Sébastien Rohat ; Robin Gaborit – Florian Chakiachvili – Lucas Bini.

Remplaçants : Aurélien Bertrand (G), Cédric Di Dio Balsamo. Absents : Jermu Porthén (ménisque du genou), Edo Terglav (pied), Mickael Perez (?).