Amiens – Dijon (Coupe de la Ligue, groupe B, 3e journée)

2011-09-27-Amiens-DijonMatch au sommet dans cette poule B puisqu'Amiens et Dijon ont remporté leurs deux premières rencontres. Le vainqueur de ce soir sera donc quasiment qualifié.

Rendus méfiants par la victoire à l'arrachée face à Neuilly-sur-Marne, les Gothiques sont décidés à imposer leur jeu dès le début du match. Après moins de deux minutes, Anthony Mortas entre en zone sur l'aile gauche et sert Antoine Vanwormhoudt bien placé qui détourne sa passe vers le but. Mais la comparaison des jeux de puissance tourne ensuite en défaveur de l'équipe locale. Elle prend deux pénalités bêtes, un retenir de Bardet et un retard de jeu de Bault, et elle en est sanctionnée par deux buts des visiteurs, par une déviation de près de Thomas Decock et un super slap de Kyle Hardy côté droit.

De nouveau, les Gothiques sont menés sur leur glace, mais ils réagissent vite. Le jeune Valentin Claireaux récupère le palet en zone neutre, élimine son défenseur en un contre un et délivre une passe décisive à Jaroslaw Rzeszutko (2-2). Amiens va mal en infériorité numérique après une pénalité de Béron... et comme à Briançon, c'est à ce moment que l'électricité s'éteint dans le Coliseum ! Il reste 1'21" à jouer, et elles seront rajoutées au deuxième tiers-temps le temps que l'on rallume la lumière.

2011-09-27-Amiens-Dijon2Mortas et Basic sont dans tous les bons coups en début de deuxième période, et le Slovène démontre son sang-froid quand il reçoit le palet devant le but. Il prend le temps d'allonger Sopko avant de conclure du revers. Mais s'il y a de nouveau du courant dans le Coliseum, il n'y a plus d'énergie dans les jambes des deux équipes après la mi-match. Dijon met très peu de pression en zone offensive, et Amiens fait surtout preuve d'une incroyable incapacité à ne pas cadrer ses shoots ou à les envoyer dans des joueurs adverses, et parfois équipiers...

Dès le début du troisième tiers-temps, le vétéran Anthony Mortas fait une fois de plus la différence : il se débarrasse lui-même de toute la défense et prend son propre rebond (4-2). Mais à force de se montrer un peu trop attentif, Amiens finit par se faire peur quand une erreur défensive permet à Yanick Riendeau esseulé de lancer en lucarne (4-3). Un but qui provoque sept dernières minutes tendues, dont le public enthousiaste se serait bien passé.
 
Hommes du match : Anthony Mortas pour Amiens ; Kyle Hardy pour Dijon.

 

Amiens - Dijon 4-3 (2-2, 1-0, 1-1)
Mardi 27 septembre 2011 à 20h au Coliseum d'Amiens.
Arbitrage de Alexandre Bourreau assisté de Nicolas Piedigrossi et Anne-Sophie Boniface.
Pénalités : Amiens 12' (6', 4', 2'), Dijon 10' (4', 2', 4').
Tirs cadrés : Amiens 28 (11, 3, 14), Dijon 31 (16, 6, 9).
Mises au jeu : Amiens 45 (14, 13, 18) ; Dijon 27 (7, 11, 9).

Évolution du score :
1-0 à 01'40" : Vanwormhoudt assisté de Mortas et Béron
1-1 à 05'27" : Decock assisté de Borjesson et Pain (sup. num.)
1-2 à 13'56" : Hardy assisté de Decock et Quessandier (sup. num.)
2-2 à 17'10" : Rzeszutko assisté de Claireaux
3-2 à 24'43" : Basic assisté de Mortas
4-2 à 42'46" : Mortas assisté de Vanvormhoudt et Sibley
4-3 à 52'15" : Riendeau assisté de Borjesson


Amiens

Gardien : Billy Thompson.

Défenseurs : Angel Nikolov – Romain Bault ; Kyle Sibley – Thomas Roussel [sorti blessé à 40'] ; Teddy Trabichet - Grégory Béron.

Attaquants : Martin Tomasek – Jake Morissette – Mickaël Bardet ; Jaroslaw Rzeszutko – Kevin Bergin – Valentin Claireaux ; Antoine Vanwormhoudt – Anthony Mortas – Luka Basic ; Aïna Rambelo.

Remplaçant : Léo Bertein (G). Absents : Vincent Bachet (blessé), Marius Serer (EDF U20), Aziz Baazzi (EDF U20), Nicolas Leclerc (EDF U20).

Dijon

Gardien : Ramon Sopko.

Défenseurs : Benoit Quessandier – Fredrik Borjesson ; Thomas Decock – Kyle Hardy ; Robert Jarvis – Cédric Custosse ; Andrej Mrena.

Attaquants : Anthony Guttig – Martin Gascon – Yannick Riendeau ; Gabriel Da Costa – Erwan Pain – Nicolas Ritz ; Aram Kevorkian – Stephen Dugas – Mathias Arnaud.

Remplaçant : Joffrey Pingrit (G).