Briançon - Dijon (Ligue Magnus, 3e journée)

Après deux défaites consécutives, les Diables Rouges de Briançon ont à coeur de se reprendre face aux Ducs de Dijon. Si le Finlandais Jermu Porthén joue son premier match à René Froger, son équipe est toujours privée de trois attaquants avec Robin Gaborit, Mickaël Pérez et Edo Terglav.

La première alerte est pour les hommes de Jarmo Tolvanen. Thomas Decock prend de vitesse Steven Vanoosten et part en deux contre un avec Erwan Pain qui échoue sur Ander Alcaine (1'). Yanick Riendeau chipe le palet à Gary Lévèque et offre une situation similaire à Martin Gascon qui ouvre le score (0-1, 08'24). Entre temps, les Ducs n'exploitent pas un bref cinq contre trois alors que Ramón Sopko est mis à contribution par le duo Jean-François Caudron - Éric Castonguay (4'). Caudron égalise finalement en déviant entre les deux cercles un palet de Castonguay (1-1, 12'58). Briançon tente bien de creuser l'écart en mettant du rythme. Mais confond parfois vitesse et précipitation. Et Dijon en profite pour porter le danger avec un tir d'Andrej Mrena (15'). Aleksi Holmberg, en fond de glace, relance sur Nicolas Ritz qui peut surgir face à Alcaine. L'Espagnol bloque le tir de Riendeau devant la cage (19').

À la suite d'un gros de travail de Braden Walls et Jermu Porthén derrière les buts de Sopko, le Canado-Britannique peut s'avancer et conclure du revers (2-1, 21'12). Un lancer de Decock cause des frayeurs à la défense locale (24'). Bernier voit son slap heurter le poteau (28'). Le premier avantage numérique briançonnais est concrétisé au bout de vingt secondes. Caudron transmet à Viktor Szélig qui pousse le palet sous Sopko (3-1, 33'22). Le match s'emballe et Riendeau d'un tir à mi-hauteur relance les Ducs (3-2, 34'08''). Walls déborde son défenseur et décale Peter Bourgaut dont le tir contré part dans la lucarne (4-2, 35'31). Caudron tente sa chance au deuxième poteau (38'). Sopko reste vigilant sur un tir de Marc-André Bernier à la dernière seconde de la période.

Sopko repousse un slap de Vanoosten et la reprise de Caudron (40'). Decock et Gascon partent à l'offensive face à Lévèque. Alcaine relâche le tir du capitaine dijonnais (40'54, 4-3). Gascon, encore, sur l'aile, tire sur Alcaine ; le rebond revient à Mathias Arnaud qui égalise (44'35, 4-4). Fredrik Börjesson, pénalisé d'un accrocher, les Diables Rouges n'ont pas le temps de douter. Sept secondes plus tard, Vanoosten marque le but victorieux d'un tir de la bleue au raz de la glace (5-4, 45'21). Une déviation de Riendeau revient dans le dos d'Alcaine avancé (52'). Sopko bloque une offensive de Bourgaut (55'). Dijon, semble plus frais que les Hauts-Alpins en cette fin de rencontre. Les Ducs prennent la possession de la rondelle et tentent l'ajout un attaquant supplémentaire à la place de leur gardien slovaque. Les rouges l'emportent 5-4.

Walls a été l'attaquant briançonnais le plus en vue malgré troisième tiers plus discret. Chez les défenseurs, Szélig n'a encore pas commis d'erreur et reste le joueur briançonnais le plus solide en ce début de saison. Chez les Ducs, le duo Gascon-Riendeau est resté un danger permanent. Mention également au défenseur Kyle Hardy, très vif, qui n'hésite pas à passer à l'offensive.

 

Briançon – Dijon 5-4 (1-1, 3-1, 1-2)

Samedi 1 octobre 2011 à 20h30 à la Patinoire René Froger. 1153 spectateurs.

Arbitrage de Bruno Colléoni assisté de Adrian Popa et Alexis Grabit.

Pénalités : Briançon : 14' (6', 2', 6') ; Dijon : 12' (2', 4', 6').

Évolution du score :

0-1 à 08'24'' : Gascon assisté de Guttig et Riendeau

1-1 à 12'58'' : Caudron assisté de Castonguay et Bernier

2-1 à 21'12'' : Walls assisté de Bourgaut et Porthén

3-1 à 33'22'' : Szélig assisté de Caudron et Castonguay (sup. num.)

3-2 à 34'08'' : Riendeau assisté de Guttig et Gascon

4-2 à 35'31'' : Bourgaut assisté de Walls et Bini

4-3 à 40'54'' : Gascon

4-4 à 44'35'' : Arnaud assisté de Kevorkian et Gascon

5-4 à 45'21'' : Vanoosten assisté de Castonguay et Caudron (sup. num.)

 

Briançon

Gardien : Ander Alcaine Val.

Défenseurs : Viktor Szélig (C) - Gary Lévèque (A) ; Aleksi Holmberg - Steven Vanoosten ; Bence Szirányi - Maks Selan.

Attaquants : Jean-François Caudron - Éric Castonguay - Marc-André Bernier (A) ; Sébastien Rohat - Braden Walls - Peter Bourgaut ; Lucas Bini – Jermu Porthén - Florian Chakiachvili ; Cédric Di Dio Balsamo.

Remplaçants : Aurélien Bertrand (G). Absents : Robin Gaborit (main), Mickaël Pérez (infection virale), Edo Terglav (pied).

 

Dijon

Gardien : Ramón Sopko.

Défenseurs : Benoît Quessandier - Fredrik Börjesson ; Andrej Mrena - Kyle Shearer Hardy ; Cédric Custosse - Robert Jarvis.

Attaquants : Anthony Guttig (A) - Martin Gascon (C) - Yanick Riendeau ; Thomas Decock (A) - Erwan Pain - Nicolas Ritz ; Aram Kevorkian - Stephen Dugas - Mathias Arnaud ; Gabriel Da Costa.

Remplaçants : Joffrey Pingrit (G). Absent : Quentin Mahier.