Neuilly-sur-Marne - Rouen (Ligue Magnus, 3e journée)

PAREjeanphilippe110825059BBattus en amical, poussés en prolongation en Coupe de la ligue, les Dragons ont le mérite d'être prévenus avant de fouler la glace de Neuilly-sur-Marne. Ils déploraient alors plusieurs absences, et ne sont toujours pas au complet. Il leur manque une paire défensive, car Janil a pris un shoot dans le pied et rejoint Alen à l'infirmerie. Rodolphe Garnier a entièrement revu ses lignes d'attaque et promu Jean-Philippe Paré en première ligne entre Elomo et Mallette.

Neuilly-sur-Marne, de son côté, enregistre avec un grand plaisir les débuts de sa recrue d'expérience Andrej Kmec, que Frank Spinozzi prévoit pour former un duo de confiance avec son capitaine Cacciotti. Deuxième bonne nouvelle pour une équipe qui n'en avait pas connu beaucoup, Philippe Bolduc finalement reçu le feu vert ce matin pour jouer avec un strap sur le genou.

Les arrêts de jeu sont rares dans les premières minutes et Rouen peut ainsi mettre un bon rythme, faire tourner le palet et user son adversaire. La défense nocéenne fait cependant du beau travail pour maintenir les attaquants normands contre la bande et contrer les palets s'approchant du slot. Billy Blase n'a donc à faire face qu'à des tirs excentrés à mi-distance, qu'il arrête proprement de la mitaine ou des jambières. Pendant treize minutes, les Bisons tiennent donc un 0-0 convaincant.

Il suffit cependant d'une faute de marquage de Zajac pour qu'Alexandre Mulle réceptionne la passe au second poteau de Salmivirta et place le palet dans un trou de souris du côté de la plaque (0-1, 13'37"). Deux minutes plus tard, Marc-André Thinel prend une obstruction puis une méconduite pour contestation. En supériorité numérique, Pek et Bolduc parviennent à s'infiltrer devant la cage, mais pas à glisser le palet derrière Lhenry. La première période s'achève par une pénalité de Kmec et un léger avantage pour Rouen.

WERENKAdarcy110825079AAu début de la deuxième période, Neuilly-sur-Marne fait preuve d'une efficacité maximale pendant une pénalité de Guénette : en cinq secondes, la passe de Jesse Lebreton est reprise au poteau gauche par Martin Malat, pourtant sur son revers (1-1, 21'42").

Rouen ne concrétise pas 37 secondes de double avantage numérique, et pire, quand Louis-Étienne Leblanc sort de prison, il se retrouve seul face à Lhenry sorti devant lui. Le gardien international est contré par le défenseur canadien et essaie de faire barrage à dix mètres de sa cage. Derrière cet obstacle, les filets sont déserts, mais Leblanc tire juste à côté... Rouen s'est fait très peur mais installe à nouveau son jeu de puissance, et Carl Mallette conclut en cage ouverte une diagonale parfaite de Teemu Elomo à la ligne bleue (1-2, 32'09").

Une pénalité de banc mineur contre Garnier est tuée par Lhenry, qui arrête sans rebond les tentatives de déviation des noirs. De retour au complet, Loïc Lampérier frappe le poteau en contre-attaque. François-Pierre Guénette accélère également et traverse devant Blase qui pare en grand écart. Cette fin de tiers est difficile pour les Bisons qui ne suivent plus le rythme. Pris de vitesse, Zajac accroche. Darcy Werenka trouve alors Marc-André Thinel au poteau gauche pour une nouvelle déviation imparable (1-3, 38'37"). Le powerplay normand a frappé, en deux actions similaires.

Cela semble suffisant pour faire la différence ce soir, d'autant que Thinel creuse l'écart à la reprise d'un tir puissant du cercle droit (1-4, 41'43"). Si le RHE croit pouvoir gérer, il se trompe. Il enchaîne les pénalités : Mallete fait trébucher, Manavian conteste sa charge avec la crosse peu discutable et prend 2'+10', puis Demen-Willaume dégage le palet par-dessus le plexi. Au bout de cinq minutes jouées à cinq contre quatre, Neuilly-sur-Marne finit par marquer grâce à Andrej Kmec qui place un tir splendide dans le haut du filet (2-4, 48'54").

ELOMOteemu110825100Les Bisons continuent le siège de la zone offensive, jusqu'à ce qu'une obstruction de Zajac les fasse retourner dans leur camp. En powerplay, Carl Mallette se place dans le cercle gauche pour des reprises de volée. La première heurte la transversale. Sur la seconde en revanche, il manque la passe sautillante envoyée par Paré : la contre-attaque est immédiate. Jimi Santala essaie de revenir pour amener Arnaud Bougaran dans le coin, mais celui-ci se libère et envoie un tir (dévié ?) par-dessus Elomo couché (3-4, 51'14"). Tout redevient possible, même l'improbable : et il est improbable, ce tir lointain en feuille morte de Miroslav Kecka face à Demen-Willaume (4-4, 53'41").

Le champion de France vient de se faire remonter trois buts en cinq minutes... C'est alors que surgit Teemu Elomo. Le défenseur Leblanc laisse trop de champ libre en entrée de zone à l'ailier gauche finlandais, qui fait parler sa technique en se plaçant pour un tir croisé à mi-hauteur, décisif (4-5, 54'12"). Les difficultés de Rouen effacent l'impression du match de coupe de la ligue contre Angers (1-8 et prouvent qu'aucun visiteur n'aura la partie facile sur cette petite glace.

Commentaires d'après-match

Rodolphe Garnier (entraîneur de Rouen) : "À 4-1, on ne fait pas les efforts défensifs. C'est le lot des débuts de saison à Rouen, il faut remettre tout le monde en ordre de bataille. On sait que la glace n'est pas bonne ici et qu'il faut jouer simple. Pourtant, on prend des risques à 5 contre 4 avec une passe difficile. Il faut aussi apprendre à contenir nos émotions, y compris moi puisque j'en prends une. Les 10' de Manavian nous laissent à quatre défenseurs dont un junior et nous mettent en difficulté. On est loin du niveau de jeu qu'on devrait afficher. Il faut se concentrer sur les basiques, car on perd six-sept palets en zone neutre au premier tiers. La liste des choses qu'on doit mettre en place est longue."

Frank Spinozzi (entraîneur de Neuilly-sur-Marne) : "Six joueurs étaient sur la glace alors qu'ils ne sont pas en condition de jouer. C'est du caractère. Ils ont joué un peu mieux que nous, mais j'aime beaucoup ce que je vois de mes jeunes. Je suis satisfait de Breton. J'ai énormément aimé la performance de Birolini, je pense qu'il a été notre meilleur défenseur. Kmec n'est pas encore en forme, mais on a senti qu'on a un vétéran dans notre alignement. Grosse troisième période de Miro Kecka, j'apprends comment l'utiliser en Magnus. Si je lui donne une présence sur quatre, il a de l'énergie en fin de match."

 

Neuilly-sur-Marne - Rouen 4-5 (0-1, 1-2, 3-2)
Samedi 1er octobre à 18h30 à la patinoire municipale de Neuilly-sur-Marne. 432 spectateurs.
Arbitrage de Savice Fabre assisté de Maxime Durand et Pierre Dehaen.
Pénalités : Neuilly 12' (2', 8', 2') ; Rouen 32' (2'+10', 4', 6'+10').
Tirs : Neuilly 36 (9, 9, 18) ; Rouen 37 (14, 15, 8).
Engagements : Neuilly 29 ; Rouen 36.

Évolution du score :
0-1 à 13'37" : Mulle assisté de Salmivirta et Lampérier
1-1 à 21'42" : Malat assisté de Lebreton et Zajac (sup. num.)
1-2 à 32'09" : Mallette assisté d'Elomo et Desrosiers (sup. num.)
1-3 à 38'37" : Thinel assisté de Werenka et Guénette (sup. num.)
1-4 à 41'43" : Thinel assisté de Desrosiers et Demén-Willaume
2-4 à 48'54" : Kmec assisté de Malat (sup. num.)
3-4 à 51'10" : Bougaran assisté de Birolini (inf. num.)
4-4 à 53'41" : Kecka assisté de Kmec et Aubert
4-5 à 54'12" : Elomo assisté de Mallette et Paré


Neuilly-sur-Marne

Gardien : Billy Blase [sorti à 59'15"].

Défenseurs : Jesse Gauthier Lebreton (A) - Louis-Étienne Leblanc ; Jules Breton - Martin Zajac ; Alexis Birolini - Stanislas Aubert.

Attaquants : Andrej Kmec - Steven Cacciotti (C) - Étienne Bellavance-Martin [puis Pittarelli] ; Lukas Pek - Anthony Pittarelli [puis Bolduc] - Martin Malat ; Arnaud Bougaran - Philippe Bolduc [puis Bellavance-Martin] - Miroslav Kecka (A) ; Clément Rey.

Remplaçants : Landry Labat (G), Alexis Besson (ménagé pour l'équipe de France U20). Absents : Eliezer Sherbatov (en attente de passeport), Juho Tuomas Appel (cou/épaules), Jozef Wagenhoffer.

Rouen

Gardien : Fabrice Lhenry.

Défenseurs : Jimi Santala - Antonin Manavian ; Darcy Werenka (A) - Richard Demén-Willaume ; Raphaël Faure.

Attaquants : Teemu Elomo - Jean-Philippe Paré - Carl Mallette (C) ; Julien Desrosiers - François-Pierre Guénette - Marc-André Thinel (A) ; Ilpo Salmivirta - Loïc Lampérier - Alexandre Mulle.

Remplaçants : Sebastian Ylönen (G), Nicolas Lehericey, Florian Duval, Romain Gutierrez. Absent : Juha Alen (hernie discale), Jonathan Janil (pied), Anthony Rech (béquille), Peter Valier (bursite à la cheville).