Angers - Grenoble (Ligue Magnus, 3e journée)

Match référence pour les Ducs ?

2011-10-01-Angers-GrenobleLes Ducs d'Angers recevaient les Brûleurs de Loups ce samedi pour un match qui ressemblait à une mise au point pour les deux équipes. Un début de saison chaotique pour les deux formations qui voient dans ce match l'occasion de repartir du bon pied. De nombreux absents des deux côtés : Pavol Mihalik, Tomas Baluch, Simon Lacroix et Nicholas Romano dans le camp des Ducs ; Maxime Suzzarini, Baptiste Amar et Anthony Aquino dans le camp des Brûleurs de Loups. À noter la présence de Dave Henderson, le sélectionneur national, dans les tribunes d'un Haras bien garni pour l'occasion (1 000 spectateurs).

Angers prend le match par le bon bout et se porte de suite vers la cage adverse. Il faut toute la vigilance de Sébastien Raibon (titularisé ce soir à la place de Quemener) pour stopper de la botte droite un tir ras glace de Daniel Carlsson (1'). Les Ducs sont rapidement récompensés de leurs efforts lorsque Nicolas Hébert - lancé côté gauche – sert sur un plateau Valentin Michel dans le slot qui n'a plus qu'à pousser la rondelle au fond des filets (1-0, 02'52"). Une ligne inédite (Chauvel – Michel – Hébert) qui pose beaucoup de problèmes à l'arrière-garde grenobloise.

Les Angevins ne baissent pas le rythme et continuent d'empêcher les relances de leurs adversaires. Pire, il faut attendre la cinquième minute pour voir le premier tir visiteur de la bleue, par l'intermédiaire de Francis Desrosiers. Un slap bien capté de la mitaine par un Andrej Hocevar sûr de lui. Les assauts angevins continuent mais la maladresse des attaquants, cumulée à la bonne prestation de Sébastien Raibon, empêchent le score d'évoluer. Il met ainsi en échec une déviation d'Eric Fortier dans le slot (7') et une reprise à bout portant de Brice Chauvel (9'), et il est tout heureux de constater qu'une mine de la bleue de Lauri Lahesalu passe quelques centimètres à côté de son poteau droit (12').

2011-10-01-Angers-Grenoble2

Contre le cours du jeu, Daniel Carlsson – omniprésent – se voit sanctionner d'un retenir quelque peu sévère. Une occasion pour les Brûleurs de Loups de refaire surface, mais dès l'engagement, les Ducs récupèrent le palet. Jean-François David sert magistralement Marc Bélanger le long de la balustrade. Ce dernier file à toute vitesse et se joue facilement de la paire défensive Michael Steiner – Alexandre Rouleau, avant d'ajuster Sébastien Raibon d'un tir ras glace entre les jambières (2-0, 15'07"). Coup dur pour des Grenoblois complètement aux abois lors de ce premier tiers.

Les Brûleurs de Loups entament le deuxième tiers sur les chapeaux de roue et acculent les Angevins dans leurs derniers retranchements. Nul doute que le discours de leur coach Jean-François Dufour a marqué les esprits de ses joueurs. Un pressing plus haut, mêlé à une bonne agressivité sur le palet, font que Grenoble refait surface. Il faut, durant les dix premières minutes de ce tiers, un exceptionnel Andrej Hocevar dans les cages angevines pour que le score ne bouge pas. En supériorité numérique, Francis Desrosiers fait le tour de la cage en feintant le portier des Ducs et sert son compatriote Alexandre Rouleau qui tire lancé plein axe dans la cage vide... mais un exceptionnel réflexe de la jambière gauche du portier international slovène des Ducs empêche les Brûleurs de Loups de revenir au score (23'). Les supporters angevins ne s'y trompent pas et font une ovation à leur portier après qu'il a repoussé des tentatives de la bleue de Nicolas Arrossamena (25') et Michael Steiner (27'). Mais surtout, il a définitivement conquis le public en allant chercher de la mitaine dans sa lucarne gauche une mine de Sylvain Dufresne alors qu'il était masqué au départ du tir (31').

2011-10-01-Angers-Grenoble3

Les Ducs, asphyxiés à cause de leur première période tonitruante, reviennent peu à peu dans la partie et retrouvent leur second souffle. Une obstruction de Mathieu Briand leur permet de s'installer durablement dans le camp adverse pour la première fois de ce tiers. Ils marquent alors leur troisième but : Juho Jokinen lance de la bleue sur le plastron de Sébastien Raibon qui laisse un petit rebond. La forêt de jambes devant lui l'empêche de geler le puck et Brian Henderson, plus prompt, chipe la rondelle avant de marquer dans le but vide du revers de la palette (3-0, 32'44"). Ce but ne refroidit pas les visiteurs qui repartent de plus belle. Malgré une double supériorité sur la fin du tiers, les artilleurs grenoblois ne trouvent pas la faille d'un Andrej Hocevar concentré. Notamment sur des tirs de la bleue de Kévin Dusseau (34' et 35'). Le score est cher payé pour des Grenoblois plus conquérants et qui auraient mérité de concrétiser par un voire deux buts. L'époustouflante prestation d'Andrej Hocevar en aura décidé autrement.

Le début du troisième tiers est équilibré mais les Angevins ne veulent pas laisser la moindre opportunité aux Grenoblois. Le match est donc d'une bonne intensité mais l'essentiel se passe dans la zone neutre. Peu d'actions dangereuses de la part des deux équipes lors des cinq premières minutes. Les Ducs décident alors de passer la vitesse supérieure et font commettre des erreurs à leurs adversaires. Ils se retrouvent ainsi en double supériorité numérique et ils ne laissent oas passer leur chance. Après un travail de derrière la cage, Eric Fortier est servi sur un plateau devant le slot ; il ajuste tranquillement Sébastien Raibon en plaçant la rondelle dans sa lucarne droite (4-0, 45'45"). Quelques instants après ce but, les Ducs se voient infliger un sévère surnombre par Anne-Sophie Boniface, l'une des deux juges de ligne de la rencontre. Cette décision provoquera une énorme colère de Mickaël Juret, le président des Ducs, qui est devenu rouge comme une tomate !

2011-10-01-Angers-Grenoble4

Dès lors, le rythme baisse, mais quelques incursions grenobloises donnent de frayeurs à l'arrière-garde angevine, notamment un tir de la gauche de Francis Desrosiers stoppé de la mitaine par Andrej Hocevar (53'). On se dirige tranquillement vers ce score et un blanchissage (mérité) pour le portier des Ducs, mais en moins de deux minutes les Grenoblois marquent deux fois. Dans un premier temps, un tir de la bleue de François Ouimet finit entre les bottes du portier angevin, complètement masqué (4-1, 55'01"). Dans un second temps, une mine de la bleue, plein axe, de Michael Steiner finit dans la lucarne droite d'Andrej Hocevar (4-2, 56'35). À deux minutes du terme, Jean-François Dufour tente le tout pour le tout en sortant son gardien, mais plus rien ne sera marqué.

Une belle victoire des Ducs d'Angers, méritée sur l'ensemble de la partie. Après la belle prestation en coupe de la Ligue mercredi dernier à Neuilly-sur-Marne (victoire 8-1), les Ducs semblent avoir véritablement lancé leur saison. Malgré dix bonnes minutes dans le second tiers-temps, Grenoble a montré ses limites et ne semble pas être une équipe capable de finir dans le "top 4". Michael Steiner, Kévin Dusseau et l'inoxydable Alexandre Rouleau peuvent néanmoins donner des garanties pour les échéances à venir.

Étoiles du match : *** Andrej Hocevar (Angers), ** Marc Bélanger (Angers), * Daniel Carlsson (Angers).

 

Angers - Grenoble 4-2 (2-0, 1-0, 1-2)
Samedi 1er octobre 2011 à 18h30 à la patinoire du Haras. 1000 spectateurs.
Arbitrage de Jimmy Bergamelli assisté d'Anne-Sophie Boniface et Thomas Caillot.
Pénalités : Angers 14' (2', 6', 6') ; Grenoble 8' (0', 2', 6').

Évolution du score :
1-0 à 02'52" : Hébert assisté de Michel et Lahesalu
2-0 à 15'07" : Bélanger assisté de David et Poudrier (inf. num.)
3-0 à 32'44" : Henderson assisté de Jokinen et Bélanger (sup. num.)
4-0 à 45'45" : Fortier assisté de Albert et Bélanger (sup. num.)
4-1 à 55'01" : Ouimet
4-2 à 56'35" : Steiner assisté de Dusseau et Arrossamena