Publicité

Elitserien : septembre

Être gardien de hockey, c'est un poste particulier, en Suède comme partout ailleurs. Une solitude dans un sport collectif qui lie tous ces garçons (et filles) qui ont choisi le rôle de mur. L'initiative est belle, celle de Fredrik Norrena, cerbère finlandais du Linköpings HC. Celui-ci s'est permis d'écrire une lettre à l'organisation du HV71, aux dirigeants de l'Elitserien et à tous les gardiens de la ligue suédoise alors que le championnat avait à peine démarré. Dans quel but ? Inviter tous les portiers à coller un autocollant rendant hommage à Stefan Liv, un des nombreux disparus du crash dramatique de Yaroslavl. Un autocollant discret mais un geste merveilleux pour un frère d'armes parti beaucoup trop tôt.

Acceptée à l'unanimité, cette initiative est symbolique d'un choc et d'une incompréhension encore présente dans les mémoires suédoises après la perte de Stefan. Parlez-en au HV71, son ancien club, qui a accumulé trois défaites de rang depuis la reprise de l'Elitserien. Malgré de bonnes intentions, le club de Jönköping n'avait pas vu ses efforts récompensés jusque là. On aurait pu craindre le pire pour la venue du Färjestads BK, le champion en titre. On y a vu comme un déclic. C'est une gifle que s'est pris Karlstad : 6-2. Après trois revers, le HV71 a aligné quatre succès d'affilée alors qu'Adam Almqvist et Jesper Thörnberg ont quitté l'infirmerie. La fusée de Jönköping est enfin lancée...

PETTERSSON Fredrik-20100514-7109De son côté, Färjestad patauge en pleine crise. Le club de Karlstad ne s'est imposé qu'à une seule reprise en sept parties, ce fut face à Skellefteå en ouverture. Depuis plus rien ou presque, son attaque rouillée (la pire de la ligue) met sérieusement en danger son entraîneur Niklas Czarnecki, nouveau venu cet été : le FBK est actuellement lanterne rouge. L'arrivée du Finlandais Hannes Hyvönen pour une durée de quinze matchs semble avoir des allures de placebo, Czarnecki saura-t-il trouver la solution en octobre ? Celui-ci en fait déjà sourire beaucoup après avoir annoncé qu'il allait diriger pour la première fois une équipe capable de remporter le titre national. Problème, le Brynäs IF, son ancien club chez qui on se souvient encore de cette phrase culte, est déjà très loin devant en troisième position...

À l'opposé de Färjestad, le Frölunda HC a pris un départ canon. Auteurs d'une saison 2010-2011 catastrophique, les joueurs de Göteborg souhaitaient montrer que ce ne fut qu'un simple accident. Et ça carbure, plus que ce que l'on aurait pu croire étant donné le renouvellement qu'a connu l'effectif durant l'été. Le gardien danois Frederik Andersen, parmi les meilleurs à son poste, semble y évoluer depuis 10 ans. Il s'agit pourtant de sa première année en Elitserien à seulement 22 ans. La défense est la plus imperméable du championnat (6 buts encaissés en 7 rencontres) et certaines recrues offensives sont déjà leurs aises à l'image de Fredrik Pettersson (photo). L'équipe est rodée, les Rangers de New York, de passage au Scandinavium vendredi soir, ont pu en témoigner alors que la bande d'Henrik Lundqvist (évidemment très ému d'évoluer face au club qui l'a formé) s'est imposée 4-2.

Et nos deux Français dans tout ça ? Damien Fleury qui effectue sa première saison en Elitserien a marqué son premier but le 1er octobre face au Timrå IK. Sa formation, Luleå, est classée septième. Pierre-Édouard Bellemare affiche forcément plus de métier puisqu'il en est à sa troisième saison consécutive en élite suédoise avec le Skellefteå AIK. Il a désormais toute la confiance d'Anders Forsberg qui l'aligne depuis belle lurette à la fois dans les unités spéciales et en fin de match. Il est actuellement le deuxième meilleur marqueur du club derrière Lee Goren avec 5 points, il fut d'ailleurs l'auteur d'un doublé samedi face au "patron" Frölunda, deux unités inscrites en infériorité numérique. Avec 8 points, l'étonnant Carl Söderberg (qui explore pour la première fois également l'Elitserien) reste toutefois en tête des meilleurs pointeurs, une intégration rapide qui a forcé Linköping à prolonger son contrat de trois ans supplémentaires !