Amiens - Caen (Ligue Magnus, 4e journée)

2011-10-08-Amiens-CaenCe samedi, les supporters amiénois envisageaient deux options : soit une courte victoire qui n'aurait aucunement balayé les doutes de ce début de crise, mais qui aurait tout de même rapporté deux points précieux aux Amiénois, soit une grosse victoire avec beaucoup de buts et une bonne performance du gardien, qui n'aurait pas dissipé tous les doutes mais qui aurait au moins eu le mérite d'en effacer quelques-uns. Les Gothiques ont choisi une troisième option : la défaite.

Les Amiénois installent leur domination dès les premières minutes, mais manquent cruellement de réalisme, et de précision dans les transmissions comme dans les tirs. Le jeune Clément Fouquerel rebondit beaucoup mais n'est pas réellement inquiété par des Picards manquant cruellement d'inspiration offensive. Peu après un gros raté amiénois, Martin Tomasek est pénalisé. Les Gothiques laissent le palet mais ne sont pas inquiétés par le power-play normand. Dans les dernières secondes de l'infériorité, Grégory Béron s'échappe, suivi de près par Morissette. Il fixe le gardien et donne au Canadien qui n'a plus qu'à marquer dans le but vide, mais celui-ci tergiverse devant la cage et laisse le temps à Fouquerel de réaliser son seul bel arrêt du match.

2011-10-08-Amiens-Caen2Les Caennais semblent spectateurs, ils sont venus pour défendre et contrer à la moindre erreur amiénoise. Les Drakkars ne vont pas être déçus, car à la suite de cette action ils relancent vite et trouvent Joe Buiko qui marque en détournant un slap de Numa Besson (0-1, 14'04). La réaction des Gothiques est très rapide : deux minutes plus tard, les Amiénois campent dans la zone caennaise. Suite à un bon pressing, le palet arrive jusqu'à la crosse de Martin Tomasek qui prend son temps pour glisser la rondelle dans le petit filet de Fouquerel (1-1, 15'58"). Première période décevante au niveau du jeu produit par les deux équipes.

Commençant le deuxième tiers en supériorité numérique, les Amiénois n'en profitent pas. Ils continuent de fusiller mollement Fouquerel, qui n'a qu'à se tenir droit dans sa cage pour arrêter les shoots des locaux. Un joueur de chaque équipe est envoyé en prison, et c'est à quatre contre quatre que les Caennais réussissent un modèle de contre. Jean-Philippe Paquet lance Joe Buiko qui rentre en zone offensive avec Jean-Christophe Gautier en soutien ; il feinte et transmet à ce dernier qui marque en profitant de l'aveuglement de Billy Thompson (1-2, 24'00).

2011-10-08-Amiens-Caen3Deux power-plays s'enchaînent pour les Amiénois, mais rien n'y fait : soit les attaquants tirent dans le plastron de Fouquerel soit ils tirent à côté. Et c'est finalement au bout d'un troisième power-play que les Gothiques égalisent : Claireaux transmet à Bergin qui rate le palet, la rondelle file jusqu'à Morissette qui bat Fouquerel en lucarne (2-2, 35'38). Peu après, Nikolov est touché au visage en chargeant contre la bande. Tomasek montre à nouveau son attachement à l'équipe et au collectif : c'est le seul qui se démène pour qu'on s'occupe de son partenaire, les autres semblent perdus.

À la fin de ce deuxième tiers, Caen est à nouveau pénalisé mais les Amiénois sont trop imprécis pour espèrer quoique ce soit. Le tiers se termine sur un score de parité, les Amiénois dominent mais payent leur impuissance devant la cage de ce score de parité. Les Caennais, quant à eux, en profitent bien et jouent à merveille la carte du roseau qui plie mais ne rompt pas. Pour compléter le malheur des Gothiques, Teddy Trabichet s'est blessé durant ce tiers : ses coéquipiers finiront le match sans lui.

2011-10-08-Amiens-Caen4Les joueurs picards reviennent sur la glace la tête basse, en attendant l'entrée sur la glace des visiteurs. Ils discutent beaucoup, ces mises au point n'aboutiront pas à la réaction souhaitée. Le dernier tiers commence mal, une pénalité est sifflée à l'encontre d'Anthony Mortas. Les Amiénois se laissent endormir dans la zone offensive et se font à nouveau contrer par des Caennais opportunistes. Geslain et Cunningham profitent de l'erreur de placement de la défense amiénoise et d'un Billy Thompson fébrile pour redonner l'avantage à leur équipe (2-3, 47'45). Au bout de dix minutes, les Gothiques bénéficient d'un cafouillage énorme devant la cage caennaise mais échouent à nouveau.

Dans les cinq dernières minutes, les Amiénois sont encore plus lents que d'habitude, ils ne semblent pas vouloir gagner le match. Ils joueront à fond la dernière minute à six, mais rien n'y fait. Les Gothiques n'y étaient pas. La sirène retentit, les Caennais ont gagné. Ils ne semblent pas y croire, ils exultent. Le réalisme caennais aura payé face à des Gothiques perdus sur leur propre glace.

Les Gothiques auront délivré un match catastrophique, l'entraîneur amiénois aura eu beau changer ses lignes à plusieurs reprises, rien n'y fera. Aucun fond de jeu, aucune organisation. De plus, les Gothiques semblaient déboussolés et totalement amorphes ce soir. Les combinaisons ne fonctionnaient pas, les transmissions étaient soit trop lentes soit trop imprécises. Les Amiénois auraient besoin d'une trêve pour se remettre les idées en place, mais ils jouent mardi contre Épinal et samedi à Strasbourg. Il faudra donc réagir rapidement pour ne pas s'embourber dans une crise déjà grave au niveau comptable : les Gothiques pointent déjà à six points du premier du championnat.

Quant aux Caennais, ils auront profité des errements amiénois pour lancer leur saison et offrir une leçon de réalisme à leurs hôtes du soir.

Hommes du match : Vincent Bachet pour Amiens ; Clément Fouquerel pour Caen.

(compte-rendu Nicolas Horlait / photos Pascal Enault)

 

Amiens - Caen 2-3 (1-1, 1-1, 0-1)
Samedi 8 octobre 2011 à 20h au Coliseum d'Amiens.
Arbitrage de Savice Fabre assisté de Pierre Dehaen et Anne-Sophie Boniface.
Pénalités : Amiens 10' (2', 4', 4'), Caen 14' (2', 10', 2').
Tirs cadrés : Amiens 48 (12, 15, 21), Caen 18 (6, 6, 6).
Mises au jeu : Amiens 27 (6, 11, 10) ; Caen 41 (13, 12, 16).

Évolution du score :
0-1 à 14'04" : Buiko assisté de Besson et Gauthier
1-1 à 15'58" : Tomasek
1-2 à 24'00" : Gauthier assisté de Buiko et Paquet
2-2 à 35'38" : Morissette assisté de Claireaux et Roussel (sup. num.)
2-3 à 47'45" : Cunningham assisté de Geslain et Urpo


Amiens

Gardien : Billy Thompson.

Défenseurs : Angel Nikolov – Romain Bault ; Vincent Bachet – Teddy Trabichet ; Kyle Sibley – Thomas Roussel.

Attaquants : Kevin Bergin – Jake Morissette – Valentin Claireaux ; Martin Tomasek – Anthony Mortas – Grégory Béron ; Jaroslaw Rzeszutko – Antoine Vanwormhoudt – Luka Basic ; Marius Serer.

Remplaçants : Léo Bertein (G), Mickaël Bardet, Aïna Rambelo.

Caen

Gardien : Clément Fouquerel.

Défenseurs : Numa Besson – Jean-Philippe Paquet ; Dusan Brincko – Pänu Hyyppa ; Alexis Gomane – Antoine Vigier.

Attaquants : Joe Buiko – Udo Marie – Jean-Christophe Gauthier ; Jeremiah Cunningham – Charles Geslain – Antti Urpo ; Kevin Da Costa – Thibault Geffroy – Damien Grendka.

Remplaçants : Thibault Gelmi (G), Martin Ropert, Hugo Damy.