Amiens - Rouen (U18 Elite)

Les Cadets trébuchent

2011-10-08-amiens-rouen-u18cDéjà quatre journées d’accomplies dans le championnat U18 Compétition, et les Cadets Gothiques reçoivent enfin chez eux. Et pas n’importe qui : les Dragons de Rouen, seuls visiteurs vainqueurs au Coliseum l’année passée et ravisseurs du titre de Champions de France. Autant dire que certains l’ont peut-être encore en travers de la gorge.

Cette année, les équipes ont toutes deux subi quelques changements, et les Amiénois auront à cœur de faire le spectacle sur leur glace, même avec trois défenseurs blessés (César Boucault, David Artano et Nicolas Leclerc), tandis que l’armada normande arrive complète et invaincue, en pleine confiance grâce à leur départ sur les chapeaux de roues. La rencontre est attendue, et le sort encore incertain.

Avant même que le match ne débute, les cris de guerre déterminés des deux formations résonnent dans l’antre picard du Coliséum. Le ton est très vite donné par des Dragons bien en jambes qui sont les premiers à alerter Corentin Cunsolo. La première ligne amiénoise récupère le palet et s’installe en zone offensive avant d’être fauchée en plein élan par une première pénalité leur tombant sur les casques.

2011-10-08-amiens-rouen-u18c-5Les jaunes gagnent l’engagement et organisent leur jeu de puissance autour de la cage picarde sans toutefois trouver de solution hormis un tir de Johan Saint André. À peine libre, Rémi Thomas retourne au cachot pour deux minutes mais les visiteurs du jour ne réussiront pas à profiter de ce nouveau powerplay, butant sur un portier local opposant une mitaine ferme sur un lancer de Daniel Babka.

Il faut attendre la dixième minute pour enfin voir une action des noirs lorsque Leyland Plaire Coudrier trouve le plastron de Quentin Papillon. Même pas peur, Maxime Griet à tôt fait de repartir à l’attaque, obligeant Antoine Buriez à se sacrifier pour éviter le pire. Par la suite, les locaux bénéficient de deux avantages numériques sans pour autant les gérer correctement, donnant même à Rouen de nombreuses occasions de contres : le powerplay gothique ne tourne pas assez vite et les noirs ont du mal à se trouver.

Pourtant, en fin de tiers, le palet traîne aux abords des filets normands et plus personne ne sait où donner de la crosse avant que Quentin Papillon ne puisse s’en saisir, permettant à ses défenseurs de souffler de soulagement. Comme dans toute bonne rencontre Amiens-Rouen, la rivalité et la tension sont palpables et les joueurs commencent déjà à discuter sur le glaçon. Quoi qu’il en soit, les deux clans retournent au vestiaire sur un score vierge qui a bien failli évoluer à plusieurs reprises en faveur des Normands.

2011-10-08-amiens-rouen-u18c-4La deuxième période reprend sur les mêmes bases même si les Amiénois semblent un peu plus mordants sur leurs adversaires. Antoine Buriez slape mais Hugo Gallet voit sa reprise déviée quand Baptiste Ylonen manque un face-à-face avec Corentin Cunsolo. Le jeu se complique lorsqu'Amiens se retrouve à 3 contre 5 après avoir travaillé dur afin d’annihiler une première minute d’infériorité. Cette fois, Corentin Cunsolo a beau y mettre tout ce qu’il peut et repousser le puck plusieurs fois, il ne peut revenir sur la réalisation de Johan Saint-André dans une cage quasiment vide (0-1 ; 27'00"). Pas d’affolement pour les Picards, le tableau d’affichage a encore des secondes à égrener pour leur permettre d’égaliser, grâce à une nouvelle supériorité par exemple. Mais ils la négocient mal et les Dragons se dégagent, tandis que du côté des noirs, on cherche à réaliser un exploit personnel pour décrocher l’égalisation.

Il faudra attendre que les Gothiques soient à leur tour à 5 contre 3 pour qu’enfin Maurin Bouvet ajuste un tir en lucarne pour réveiller les locaux (1-1 ; 32’48’’). Les Normands ne vont pas avoir le temps de revenir sur la glace au complet qu'ils se font dépasser quand Quentin Papillon laisse un rebond sur le lancer excentré de Maurin Bouvet. La rondelle arrive en plein dans la palette d’Arthur Montenoise qui ne perd pas de temps pour la remettre au-dessus de l’épaule du gardien rouennais (2-1 ; 35’44’’).
Dans les deux dernières minutes du tiers, la partie dégénère et le banc des prisons se remplit : trois Dragons, deux Gothiques. Un léger avantage qui permettra encore à Arthur Montenoise, toujours logé devant la cage adverse, de donner de l’air à Amiens (3-1 ; 39’22’’).

2011-10-08-amiens-rouen-u18c-3En fin de tiers précédent, les Amiénois se sont débrouillés pour inverser la tendance et se trouver en double infériorité numérique. Position risquée lorsqu’on sait que leurs visiteurs ne vont pas laisser la victoire s’envoler si facilement. Finalement les Gothiques restent soudés au meilleur moment de la partie et tuent ainsi quatre minutes de domination rouennaise. Néanmoins, une minute à peine après s’être sortis de ce piège, l’arbitre du jour signale une pénalité différée qui donne à Rouen l’avantage. Les Dragons jouent bien le coup en protégeant le palet de leurs crosses et Théo Lanvers peut shooter et trouer Corentin Cunsolo par la même occasion (3-2 ; 42’33’’).

Un retour au score qui intervient bien trop vite dans cette période et qui permet ainsi aux Normands de se relancer totalement dans le match. Ces derniers profitent également des arrêts de jeu qui continuent de pénaliser des Amiénois obligés d’évoluer en défense pour protéger leur zone offensive. Cependant, laissant trop d’espaces à leurs adversaires, ils ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes lorsque Valentin Moreaux se retrouve devant le gardien et signe l’égalisation (3-3 ; 47’47’’).

Fabien Kazarine fait chauffer la mitaine de Quentin Papillon et les punitions changent de banc. Profitant à nouveau d’une double supériorité numérique, les Picards reprennent l’avantage grâce - encore - à Arthur Montenoise, auteur d’un triplé (4-3 ; 54’53’’). Les locaux exultent quand Nordine Mahdidi demande son temps-mort.

2011-10-08-amiens-rouen-u18c-2Peu après, l’opportunité de revenir se présente à Rouen : la ligne de powerplay fait son apparition sur la glace mais les Gothiques résistent bien. Romain Carpentier s’échappe même en break et prend le défenseur de vitesse mais bute sur un Quentin Papillon décisif. En réponse, Antoine Mony reprend le puck à la volée  sur un rebond laissé par Corentin Cunsolo et le dépose devant ses patins, dans l’axe d’une cage ouverte (4-4 ; 57’31’’). Lors des deux dernières minutes du temps réglementaire, les noirs s’installent dans leur zone d’attaque mais leur gardien les sauve in extremis sur un retour de Benoît Valier.

La prolongation ne dure pas longtemps. Privilégiant le collectif à la faveur d’un changement de ligne amiénois au mauvais moment, Robin Lambart laisse à Romain Cambray qui s’en va battre Corentin Cunsolo, offrant la victoire aux visiteurs et laissant des Gothiques dépités et défaits sur leur glace pour ce premier match à domicile (4-5 ; 61’43’’). La grande glace était décidément maudite ce samedi...

La revanche ne se fera toutefois pas attendre longtemps puisque le match retour se dispute déjà la semaine prochaine à l’Île Lacroix. Les Cadets amiénois ont sans doute de quoi pouvoir se venger s’ils développent leur jeu de passes et revoient leurs placements. Au classement, ils rétrogradent d’une place et se retrouvent cinquièmes alors que les Dragons s’imposent déjà en seuls leaders avec 14 points. On se souvient le mauvais tour que cela a joué aux Amiénois la saison dernière…

Emilie Enault / Photos : Pascal Enault

 

Amiens - Rouen 4-5 après prolongation (0-0 ; 3-1 ; 1-3 ; 0-1)
Samedi 8 octobre 2011 au Coliséum d’Amiens
Arbitrage de Pierre Dehaen assisté de MM Théo Cardon et Rémy Fournier
Pénalités : Amiens 34’ (6’, 12’+10’, 6’, 0’), Rouen 32’ (6’+10’, 12’, 4’, 0’)

Evolution du score :
0-1 à 27’00’’ : Saint-André assisté de Griet et Dorey (double sup. num.)
1-1 à 32’48’’ : Bouvet assisté de G. Leclerc (double sup. num.)
2-1 à 35’44’’ : Montenoise assisté de Bouvet et G. Leclerc (sup. num.)
3-1 à 39’22’’ : Montenoise assisté de Kazarine (sup. num.)
3-2 à 42’33’’ : Lanvers assisté de Moreau et Dorey
3-3 à 47’47’’ : Moreau assisté de Griet et Saint-André (sup. num.)
4-3 à 54’53’’ : Montenoise assisté de Bouvet et Da Silva (double sup. num.)
4-4 à 57’21’’ : Mony assisté de Moreau et Lambart (sup. num.)
4-5 à 61’43’’ : Cambray assisté de Lambart

Amiens

Gardien : Corentin Cunsolo

Défenseurs : Hugo Gallet – Antoine Buriez ; Thibault Thuillier – Arthur Montenoise ; Etienne Cartron – Marc-Antoine Herbet

Attaquants : Rémi Thomas (C) – Maurin Bouvet –Fabien Kazarine ; Gabin Da Silva – Leyland Plaire Coudrier – Guillaume Leclerc ; Julien Guillaume – Romain Carpentier – Adrien Josse ; Jason Thorrignac – Fabien Métais – Gaëtan Pétrieux

Remplaçant : Adrien Mindjimba (G) Absents : Nicolas Leclerc, David Artano, César Boucault